L’AIVP sollicitée pour le Club Projet urbain et paysage de la FNAU

Publié par  6 avril, 2017 4:43 Laissez vos commentaires

Le Club Projet urbain et paysage de la FNAU (Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme, France) avait choisi cette année le cas de Fécamp, ville portuaire sur la Manche, (France) comme site d’étude. Près de 30 architectes et urbanistes venus de toute la France se sont mobilisés pour cet atelier de trois jours à l’issue duquel ils ont réalisé un audit des principaux enjeux et potentialités de ce territoire et proposé aux acteurs locaux différentes pistes d’aménagement et de développement.

L’AURH (Agence d’Urbanisme du Havre), membre de l’AIVP, est mandatée par l’agglomération Fécamp Caux Littoral pour la réalisation de son document d’urbanisme intercommunal (PLUi). Elle a sollicité l’AIVP pour apporter son expertise en ouverture de cet atelier. L’un des enjeux majeurs du développement local porte naturellement sur l’interface ville-port, un territoire à fort potentiel sur lequel la Ville, le Port et l’Agglomération de Fécamp ont déjà dressé de premières orientations. Denis Davoult, en charge de la problématique du « Port Urbain » à l’AIVP, est ainsi intervenu après avoir discuté lors d’une réunion préalable avec la Ville de Fécamp et le Directeur du Port afin de prendre la mesure des enjeux et projets liés à deux sites d’interface ville/port.

Dans le cadre de la première journée de l’atelier FNAU consacrée aux présentations des différents territoires étudiés, Denis Davoult a suggéré de considérer les deux sites d’interface ville-port comme un seul et même territoire puis, s’appuyant sur des exemples internationaux, a proposé quatre pistes de réflexion :

  • la possibilité de mixité des fonctions portuaires et urbaines dans un même bâtiment;
  • une stratégie de mise en scène de la ville et du port via des belvédères spécifiquement aménagés ou bien intégrés dès la conception des bâtiments;
  • la création d’un réseau d’espaces publics et de promenades propres là aussi à redonner à voir la ville et le port, à assurer la lisibilité et la cohérence du territoire ville-port, et à le reconnecter au centre-ville et aux équipements culturels déjà existants;
  • l’éventualité de déplacer la ville sur l’eau comme solution au manque d’espaces avec quelques exemples d’équipements urbains flottants à vocation culturelle, récréative, ou d’habitat.

actu-fecamp1_dd_2017avril06
A l’issue de de ce marathon d’intenses réflexions mené par les membres de ce club projet urbain et paysage, Olivier Lemaire et Denis Davoult ont assisté à la restitution des travaux. La démarche de ce travail en atelier s’est avérée passionnante et la restitution a permis de proposer aux élus et techniciens une analyse et des orientations stratégiques très stimulantes pour tout le territoire de Fécamp.

Nul doute que les pistes qui ont été proposées vont pouvoir alimenter le travail de l’AURH sur le PLUi et les discussions avec la Ville, l’Agglomération de Fécamp, et le Port.

Un carnet illustré rendant compte des propositions issues de cet atelier sera publié par la FNAU l’été prochain.

PARTAGER

Laisser un commentaire