Mission AIVP à San Antonio

Publié par  9 novembre, 2018 12:26 Laissez vos commentaires

A l’occasion d’un récent déplacement au Chili, Olivier Lemaire, Directeur Général AIVP a pu se rendre à San Antonio, membre actif de l’AIVP depuis 2011, aujourd’hui premier port chilien en tonnage et ville portuaire promise à un bel avenir. Les autorités portuaires, municipales et provinciales ont pu être rencontrées à cette occasion et des visites de sites effectuées.

Situé à une centaine de kilomètres au sud de Valparaiso, port chilien historique, à distance équivalente de la région métropolitaine de Santiago du Chili (plus de 7 millions d’habitants soit près d’un chilien sur 2), San Antonio s’affirme aujourd’hui comme le port chilien le plus ambitieux. Etroitement liée au port, la ville de San Antonio (100 000 habitants) entend bien profiter de cette dynamique pour affirmer sa place de ville portuaire d’avenir pour le Chili.

A ce titre, le maire Omar Vera, également président de l’association des villes portuaires chiliennes, a pu exposer à l’AIVP l’importance pour San Antonio de la réforme portuaire en cours visant à l’établissement pour les 10 ports principaux du Chili de « Conseils de coordination Ville-Port » permettant une harmonisation des dynamiques portuaires et urbaines. Les projets d’extension des terminaux conteneurs et des activités logistiques liées au projet PGE (Puerto Gran Escala) s’inscrivent pleinement déjà dans le cadre d’accords ville-port visant à établir une planification ville-port conjointe permettant par exemple l’ouverture du port aux citoyens avec l’aménagement du waterfront.

Par ailleurs, la dynamique du développement des croisières qui se met en place, les nouveaux équipements municipaux de grande qualité tel le tout nouveau MUSA (musée d’histoire naturelle et maritime), les aménagements écologiques et touristiques font de San Antonio un exemple particulièrement intéressant d’une ville portuaire en devenir qui choisit un partenariat ville-port actif comme axe structurant pour son développement durable.

En savoir plus :
Lire l’étude de cas réalisée par l’AIVP

PARTAGER

Laisser un commentaire