L’AIVP participe activement au séminaire intermédiaire du projet européen « Docks the Future »

Publié par  15 avril, 2019 2:46 Laissez vos commentaires

Le séminaire s’est déroulé les 3 et 4 avril 2019 dans la jolie ville portuaire de Trieste, dans le nord-est de l’Italie. Ces deux journées ont rassemblé des experts internationaux dont des représentants d’autorités portuaires, d’organisations internationales telles que l’UE et l’OMI, et d’entreprises privées. L’AIVP était représentée par José M Pagés Sánchez, qui a présenté l’Agenda AIVP 2030 ainsi que les premiers résultats de l’enquête Ville Port récemment conduite par l’AIVP auprès de ses membres et contacts du monde entier.

Depuis un an, l’AIVP participe, aux côtés de plusieurs partenaires européens, au projet « Docks the future », financé par l’UE. Au sein de ce projet, son rôle est d’apporter une expertise en matière de relation Ville Port en contribuant à définir le concept de port du futur. Ce projet revêt une importance particulière puisqu’il aidera l’Union européenne à définir ses priorités d’investissement et de financement pour les prochaines années.

Lors de sa première intervention, l’AIVP a présenté deux initiatives actuellement en cours : une grande enquête Ville Port et l’Agenda AIVP 2030. La première devrait prendre fin dans les semaines à venir, et les résultats seront communiqués aux partenaires du projet « Docks the future », mais aussi bien sûr aux membres de l’AIVP. Cette enquête révélera les aspects essentiels des priorités stratégiques établies par les décideurs des villes portuaires concernant la relation Ville Port. Une sélection de 3500 participants a été interrogée sur cinq thèmes principaux : l’organisation spatiale, l’interaction sociale, les défis environnementaux, les enjeux économiques et la gouvernance. L’objectif étant d’obtenir 200 réponses.

Bien qu’une première ébauche de l’Agenda AIVP 2030 ait été présentée l’année dernière à Québec, l’AIVP poursuit son travail pour l’améliorer et le rendre plus pertinent aux yeux de ses membres et de la communauté Ville Port en général. Des informations plus précises sur la façon dont l’AIVP a su transposer les objectifs de développement durable des Nations Unies (ODD) dans le contexte Ville Port ont été exposées en avant-première à Trieste. La version finale de l’Agenda, un site web dédié ainsi qu’une nouvelle plaquette de présentation seront présentés lors de la ratification officielle par ses membres.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La conférence nous a permis de découvrir les dernières innovations qui contribueront  au développement durable du port du futur. Les intervenants de Melilla nous ont par exemple appris qu’un béton innovant pouvait être utilisé dans la construction de brise-lames et de digues intégrant les principes de l’économie circulaire et permettant de restaurer la biodiversité. Nous avons pu voir comment les ports marocains parvenaient à diminuer le gaspillage et à proposer des produits plus frais aux consommateurs via l’introduction des certificats e-Phyto dans le domaine du transport de denrées alimentaires. Hambourg a évoqué le potentiel de la 5G et de l’intelligence artificielle pour réguler le trafic des poids lourds ou développer la gestion en temps réel des navires entrant au port, et ainsi économiser des tonnes d’émissions de CO2.

Par le biais d’autres projets européens, comme Pixel Port, Corealis ou Port Forward, les participants ont également pris connaissance de récentes avancées technologiques. Celle qui a retenu le plus notre attention est l’utilisation des « serious games » dans la planification portuaire. Cet outil devrait permettre aux acteurs portuaires de visualiser les conséquences de leur choix stratégiques à l’échelle de l’ensemble de la communauté et de l’écosystème portuaires. Les « serious games » pourraient être également des outils intéressants  pour les Port Centers.

La deuxième journée a été marquée par d’autres interventions sur les mêmes thèmes ainsi que par le discours inaugural du président du Port de Trieste, Zeno D’Agostino. Celui-ci a insisté sur le fait que les ports n’étaient pas simplement des plateformes de marchandises et qu’ils pouvaient aussi devenir des hubs de données et des centres de partage des connaissances, précisant cependant qu’ils devaient également s’ouvrir à des innovations radicales.

Au cours des prochains mois, l’AIVP va poursuivre sa participation au projet Docks the Future et informer sur les différentes thématiques liées à la relation Ville Port. Nous aurons le plaisir d’évoquer notre implication dans ces projets lors des prochaines Rencontres de l’AIVP qui auront lieu à Riga en juin prochain.

Plus d’informations :

Communiqué de presse de l’autorité portuaire de Trieste

PARTAGER

Laisser un commentaire