Un nouvel outil pour « Faire la Ville avec le Port »

Publié par  26 avril, 2019 8:45 Laissez vos commentaires

Conçu comme un outil d’aide à la décision, le nouveau Guide de bonnes pratiques est désormais disponible via une plateforme web dédiée.

A ce jour 116 exemples de bonnes pratiques y sont présentés et il sera enrichi très régulièrement. Il vous aidera ainsi à identifier les bonnes pratiques transposables à votre Ville Port, et à mettre en œuvre l’Agenda AIVP 2030 et faire en sorte que votre Ville Port contribue le plus activement possible aux 17 objectifs de développement durable fixés par les Nations Unies.

 


Trouvez la bonne pratique qui vous convient !

Des défis et des problèmes auxquels nous sommes confrontés… : pour chacun de ces défis l’AIVP formule des recommandations et décrit leur mise œuvre concrète dans des villes portuaires du monde entier.

« Faire la Ville avec le Port » ? Une ambition commune portée par tous les membres AIVP, mais aussi des défis communs auxquels nous sommes tous confrontés pour la mettre en œuvre concrètement. Organisation spatiale Ville Port, intégration environnementale, stratégies économiques, gouvernance…, les champs d’investigation sont vastes.

S’appuyant sur son suivi quotidien de l’actualité internationale des projets Ville Port, l’AIVP a recensé 13 défis : Que faire face au manque d’espaces ? Comment préserver la biodiversité ?, Comment attirer population et entreprises ? Quelle conduite des projets Ville Port ?, etc. pour n’en citer ici que quelques-uns. Notre Guide de bonnes pratiques vous aidera à y répondre avec 46 recommandations illustrées par des actions et projets exemplaires repérés dans des villes portuaires du monde entier.

Ainsi, par exemple, pour le défi «Que faire face au manque d’espaces disponibles »?
l’AIVP recommande de :

  • Recomposer le port sur lui-même;
  • Partager l’usage de l’eau entre fonctions urbaines et portuaires;
  • Mixer les fonctions urbaines et portuaires;
  • Déplacer la ville sur l’eau;
  • Jouer sur la flexibilité et ne pas figer les espaces.

Pour cette dernière recommandation « Jouer sur la flexibilité et ne pas figer les espaces ? », les exemples de Copenhague, Séville, ou encore Amsterdam vous sont présentés dans le détail.

Copenhague (Danemark)
Devenue très attractive et en quelque sorte victime de son succès, la Ville de Copenhague doit faire face à un manque d’espaces disponibles pour de l’habitat, notamment pour les étudiants. […]

 

 

 

 


Séville (Espagne)
Séville a joué la carte de la flexibilité totale pour son nouveau terminal croisière. Conçu par Hombre de Piedra and Buró4, le terminal implanté sur Las Delicias est basé sur la réutilisation de conteneurs. […]

 

 

 

 

Accéder à la plateforme web dédiée

PARTAGER

Laisser un commentaire