L’AIVP présente à la plus grande réunion des ports latino-américains

Publié par  27 novembre, 2019 5:01 Laissez vos commentaires

Plus de 400 participants, dont plusieurs membres de l’AIVP, ont assisté à la 28ème conférence des ports latino-américains organisée par l’AAPA (American Association of Port Authorities) du 19 au 21 novembre 2019 à Miami, aux États-Unis.

Depuis la signature du Mémorandum de coopération en 2006, l’AIVP collabore étroitement avec l’AAPA. Lors de cette manifestation, notre association était représentée par Olivier Lemaire, DG de l’AIVP, et José M P Sánchez, consultant externe en stratégie. L’occasion était belle de se rapprocher des membres latino-américains de l’AIVP et de présenter l’Agenda AIVP 2030, une initiative qui suscite un intérêt grandissant de la part de la communauté internationale.

Il est temps d’ouvrir le dialogue entre le port et les citoyens

Le thème des relations Ville Port a été omniprésent dans les débats. Comme souvent lors des précédentes éditions, d’ambitieux projets d’expansion portuaire nous ont été présentés, notamment par les autorités portuaires chiliennes (San Antonio), argentines (Bahía Blanca) et péruviennes. Tous ces intervenants ont néanmoins souligné la nécessité d’ouvrir un dialogue avec les communautés portuaires, y compris avec les citoyens. Dans le contexte d’instabilité sociale qui règne actuellement dans de nombreux pays de la région, la question est d’une grande actualité.

Miami, capitale mondiale de la croisière

Miami, avec un trafic de près de 7 millions de passagers, fait figure de capitale mondiale de la croisière. Ce sujet, comme l’a expliqué le président du Port de Buenos Aires en Argentine, était au cœur des préoccupations des participants. Les ports de la région s’apprêtent à accueillir des navires de plus grande taille et tentent de diversifier leur offre touristique. Cette croissance, comme on l’a vu ailleurs dans le monde, soulèvera naturellement de nouveaux enjeux pour la relation Ville Port. Un autre grand thème a été celui de la course au gigantisme des navires et de ses répercussions sur les ports latino-américains : par un effet de cascade, les plus gros navires actuels seront redirigés vers les ports secondaires qui n’auront d’autre choix que d’investir davantage.

bateau de croisiere

Les thèmes de l’Agenda AIVP 2030 ont également fait l’objet de discussions : les effets du changement climatique et les mesures d’atténuation et d’adaptation que les ports devront mettre en œuvre pour faire face à la montée du niveau de la mer, ou encore la mise en place d’une mobilité durable dans les villes portuaires.

Cette manifestation était pour l’AIVP la dernière d’une année particulièrement intense. 2020 s’annonce toutefois encore plus riche, à commencer par l’organisation de nos propres rencontres à Venise et Tanger, ainsi que la tenue de la 29ème conférence des ports latino-américains de l’AAPA à Carthagène, en Colombie.

PARTAGER

Laisser un commentaire