Livourne: une ville portuaire en lutte contre le Covid-19

Publié par  23 avril, 2020 3:28 Laissez vos commentaires

Le Port et la Ville de Livourne imaginent des solutions conjointes pour mieux faire face au Covid-19 et soutenir l’économie locale. Sur le plan culturel, le Port fait tout pour conserver son lien avec les citoyens : l’ensemble des activités du Port Center de Livourne a été mis en ligne, et de nombreuses ressources numériques « Ville Port » permettent de passer le temps intelligemment durant le confinement.

Le Port de Livourne est un membre actif de l’AIVP depuis 2000.

AIVP – L’Italie a été l’un des pays européens les plus touchés par la pandémie de Covid-19. Quelles sont les conséquences du virus sur l’activité du port, en particulier sur les plans logistique et économique ?

Francesca Morucci, Head of Public Relations Office, Port of Livorno
Massimiliano Barbera, Livorno Port Center

La pandémie de Covid-19 affecte toute l’économie mondiale : la CNUCED estime que le coût de la récession pourrait atteindre les 1000 milliards de dollars.

Les projections concernant l’économie italienne prévoient une contraction de 7 à 18% du chiffre d’affaires des entreprises italiennes. Cela représente, dans les prévisions les plus pessimistes, un coût d’environ 470 milliards d’euros. Le secteur le plus affecté sera celui du tourisme : selon les dernières informations, l’Organisation Mondiale du Tourisme prévoit pour 2020 une baisse de 20 à 30% des flux touristiques, avec une perte financière très forte. Mais d’autres secteurs pourraient également être touchés par l’épidémie de Covid-19 : le transport aérien, l’industrie automobile, et le secteur des transports et de la logistique vont sans nul doute perdre de leur poids au sein l’économie mondiale.

En ce qui concerne le secteur portuaire, au premier trimestre 2020 le trafic de conteneurs devrait rester supérieur à 2019, mais à partir de mars les chiffres seront en baisse. Pour le moment, le port de Livourne a subi une baisse de 7% de ce type de trafic au cours des trois premiers mois de l’année. Le trafic roulier va être également sévèrement frappé par l’arrêt des services MOS entre pays méditerranéens. Mais les chaînes d’approvisionnement en denrées alimentaires et en matériel médical sont très actives. La situation la plus difficile concerne les voitures neuves, car il est impossible de livrer les acheteurs, ce qui a provoqué un effondrement des ventes, et dés lors nous sommes confrontés à une sur-occupation des zones de stockage à quai. Tous les terminaux ont dû restructurer leur activité. A titre d’exemple, dans nos terminaux à conteneurs les plages de travail ont été réduites d’une demi-heure, et ce créneau a été alloué à la désinfection des véhicules et des équipements utilisés par nos collaborateurs avant chaque changement d’équipe.

© Port of Livorno

Un point positif est que les entrepôts des entreprises manufacturières ayant stoppé leurs activités vont rester ouverts pour assurer la livraison et le transport des biens. Cela fait suite à un décret du Président du Conseil Conte qui permet aux sites dont l’activité de production est suspendue de tout de même expédier les stocks restés dans leurs entrepôts, et également de se faire livrer, sous réserve d’en informer les services préfectoraux au préalable. Cette nouvelle a été accueillie comme une bouffée d’air par la Confédération italienne des transports et de la logistique, et c’est une solution au problème de congestion croissante des centres logistiques et des hubs multimodaux.

Port of Livorno © Aivp

Mais le secteur qui souffre le plus des restrictions actuelles est celui de la croisière et plus généralement du transport de passagers. La situation a empiré suite à l’annulation de toutes les escales croisières et la suspension des lignes de ferry, décidées par le Ministère alors que nous allions justement d’atteindre la période de l’année où les réservations s’intensifient. Les principales Compagnies croisière ont temporairement interrompu leurs activités en mars, et fait le choix de mettre en attente leurs navires dans un port avec un équipage à bord pour leur entretien. 10 navires de croisière sont ainsi immobilisés en ce moment dans 8 ports italiens (Savona, Gênes, La Spezia, Piombino, Naples, Civitavecchia, Ancône, et Brindisi).

Suite aux dernières directives du gouvernement italien, toutes les lignes de ferry ont été suspendues jusqu’au 3 mai, et seules ont été autorisées exceptionnellement à fonctionner les lignes reliant la péninsule italienne aux principales îles italiennes (Sardaigne et Sicile), ainsi que les services maritimes permettant la continuité territoriale, telle que la ligne entre Piombino et l’île d’Elbe.


L’interruption du trafic des navires de croisière a des conséquences directes sur l’ensemble du secteur
, des terminaux portuaires aux sites de construction et de réparation navale, en passant par les armateurs, les tour-opérateurs, les guides touristiques, les équipements de loisirs, ou encore les restaurants et boutiques. D’après les estimations de Francesco Di Cesare, président du cabinet de consultants Riposte e Turismo, le secteur de la croisière va terminer l’année 2020 dans le rouge, et il n’y aura pas de reprise totale avant 2022. En ce qui concerne les ferries, le scénario pourrait s’avérer différent, grâce à une probable reprise du tourisme intra-italien. Mais de toute manière, et même s’il est trop tôt pour déterminer précisément le timing pour la reprise de l’activité passagers et pour estimer les pertes réelles liées à l’arrêt du secteur dans les différents ports du Nord de la mer Tyrrhénienne, il est certain que le coût pour la Toscane sera élevé compte tenu du poids de la croisière et du transport de passagers dans l’économie locale.

AIVP – Nous avons lu récemment dans la presse qu’une cellule de crise Ville Port était créée, pilotée par M. le Maire Luca Salvetti, le Président Stefano Corsini, et le Secrétaire Général Massimo Proviniciali. Pourriez-vous nous nous en dire davantage sur cette initiative ?

Francesca Morucci, Head of Public Relations Office, Port of Livorno
Massimiliano Barbera, Livorno Port Center

M. le Maire Luca Salvetti, et son adjoint aux affaires portuaires Mme Barbara Bonciani, ont organisé une réunion avec le Président et le Secrétaire général de l’Autorité portuaire du Nord de la mer Tyrrhénienne -respectivement Stefano Corsini et Massimo Provinciali-, ainsi qu’avec le Directeur général de la Chambre de Commerce locale, Pierluigi Giuntoli et le PDG de la Société de gestion du terminal de passagers Porto Livorno 2000, M. Matteo Savelli. Le but de cette réunion était de prévoir des solutions pour les différents scénarii d’urgence liés au Covid-19, notamment en ce qui concerne le terminal de passagers.

Par souci de responsabilité sociale, notre fond de solidarité salariale a été activé au bénéfice de l’ensemble des salariés de Porto Livorno 2000. Afin de venir en aide à cette société, l’autorité portuaire du nord de la mer Tyrrhénienne a écrit au Ministre des Infrastructures et des transports afin de solliciter que l’article 92 du décret « Cura Italia » soit également applicable aux terminaux de passagers, y compris dans les dispositions légales à venir.
Selon la Municipalité, la crise des terminaux portuaires affecte non seulement le port mais également la ville, et toutes les activités habituellement générée par les lignes de croisière. C’est pourquoi il est important, et cela a commencé avec la réunion de crise dont nous parlions, d’imaginer une gouvernance territoriale plus intégrée, pour apporter les solutions nécessaires à la fois aux entreprises et à leurs salariés.

Par ailleurs, la Municipalité et la Chambre de commerce ont suggéré que l’autorité portuaire mette à profit cette période d’interruption du trafic pour mettre en place les process nécessaires à l’implantation d’un nouveau terminal à passagers, et elles ont proposé leur aide pour ce faire.
La municipalité a également mis en place un groupe de travail multisectoriel afin d’aider l’autorité portuaire à développer un tel projet d’implantation. Les premières réunions ont déjà eu lieu, peu avant le début de la crise sanitaire.

Le Maire, Luca Salvetti, a répété l’importance du groupe de travail sur le secteur croisière, et a souligné l’attachement de la Municipalité à un dialogue approfondi sur les actions à mettre en place en soutien à l’économie locale et aux travailleurs indispensables au maintien des chaines d’approvisionnement. Il a ensuite rappelé à chacun le travail quotidien de ses services pour apporter son assistance au port, dans la création d’une cellule de crise Covid-19 en coopération avec la capitainerie et le Réseau des ports de Nord-Adriatique. La Municipalité a insisté sur sa disponibilité pour traiter tous les aspects de la crise du secteur croisière, en lien avec la Chambre de commerce, afin de maintenir le dialogue avec l’ensemble des acteurs et des parties-prenantes.

AIVP – Le port de Livourne est un membre actif du Réseau Port Center de l’AIVP, et vous avez récemment lancé une visite virtuelle du port, et une plateforme interactive pour partir à la découverte des activités et des métiers du port d’aujourd’hui. Pourriez-vous nous expliquer, en quelques mots, cette initiative, ou d’autres actions que vous auriez lancées pour conserver le lien avec les citoyens et maintenir l’accès à la culture Ville Port ?

Francesca Morucci, Head of Public Relations Office, Port of Livorno
Massimiliano Barbera, Livorno Port Center

Le Port Center de Livourne est au coeur de la mise en valeur de la culture maritime et portuaire, et il poursuit ses activités malgré le confinement. L’interruption de ses activités dites « sociales », comme les visites au centre multimédia, les conférences (« Les jeudis de Port Center »), ou les visites dans les ports du réseau, ne nous a pas empêché de poursuivre nos interactions et notre communication avec les personnes concernées. La visite virtuelle du centre multimédia permet aux visiteurs de découvrir tout cela, et plus encore, grâce à la mise en accès libre de ressources documentaires, vidéo et audio accompagnées de textes explicatifs : tous les contenus partagés via nos outils interactifs dans le Port Center physique ont été reproduits sur notre plateforme internet, pour que les internautes ressentent au mieux ce qu’est l’expérience d’un Port Center réel. L’information concernant les activités du port et les offres d’emploi reste totalement accessible.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De plus, nous enrichissons régulièrement la section « Actualités et événements » sur notre site officiel et sur notre page Facebook (« Livorno Port Center ») en partageant des articles sur ce que font les ports et les associations de ports durant la crise sanitaire. En fait, nos contacts avec les organisations portuaires nationales et internationales s’intensifient, et donne lieu à un large partage d’opinions et d’informations concernant la crise et les mesures qui peuvent être prises pour compenser ses conséquences économiques dans le secteur portuaire.

PARTAGER

Laisser un commentaire