Le Port de Québec face au Covid-19 : notre rôle et notre présence au cœur de la communauté sont essentiels

Publié par  4 mai, 2020 8:29 Laissez vos commentaires

Au-delà des mesures strictes de prévention, le Port de Québec a aussi mis en place des actions solidaires pour aider au maximum les personnes à risques. Se sentant au cœur de la communauté, le Port a également procédé à des illuminations arc-en-ciel en signe de solidarité.

L’Administration Portuaire de Québec est un membre actif de l’AIVP depuis 2011

AIVP – L’Amérique du Nord est fortement touchée par la pandémie de Covid-19. Comment le virus affecte-t-il le Port de Québec, en particulier sur les plans logistique et économique ?

© Port de Québec

 

Mario Girard, Président Directeur Général, Port de Québec – Sur les plans logistique et économique les principaux impacts ont été au niveau des navires de croisière pour lesquels le Canada a interdit leur entrée jusqu’au 1er juillet 2020. Pour nous, pour l’instant, il s’agit d’environ 15% de notre volume annuel, notre période de pointe étant septembre et octobre. Notre premier trimestre 2020 s’est conclu par une hausse de 1% du volume par rapport à pareille date l’an passé, malgré la situation. Le volume de vrac liquide, notamment les hydrocarbures, sont les plus impactés à la baisse en raison de la diminution prononcée des transports terrestres et aériens. En contrepartie, les grains et céréales sont toujours en forte demande.

 

 

AIVP – Vous avez mis en place dès le 19 mars un encadrement spécial pour les marins étrangers, ainsi que des restrictions fortes pour les navires de croisière. Cela illustre le rôle des Ports dans la lutte contre la propagation du virus. Pouvez-vous nous en dire plus sur la manière dont votre autorité portuaire contribue à lutter contre la pandémie ?

Mario Girard, Port de Québec – Nous prenons effectivement notre rôle et notre présence au cœur de notre communauté très au sérieux. Chaque entrée au Port est contrôlée aux principales portes d’accès et des questions y sont posées à chaque visiteur. La circulation des marins liée au changement d’équipage est autorisée. Seuls les employés du Port de Québec requis pour des opérations sont sur le site, avec l’obligation de respecter les règles d’hygiène et de distanciation.

AIVP – La quarantaine a bouleversé nos manières d’interagir et nous empêche dans l’immédiat d’organiser des événements. Comment faites-vous pour conserver du lien avec les citoyens et pour maintenir l’accès du public à la culture Ville Port ?

Mario Girard, Port de Québec – Les rassemblements sont interdits au Québec et les règles de distanciation sociale sont très strictes. Les espaces publics du Port sont toujours accessibles mais sont utilisés soit par des personnes seules, des couples ou certaines familles avec enfants.

Quant aux liens du Port de Québec avec sa communauté immédiate, nous sommes une des premières organisations au Québec à avoir procédé à l’illumination des silos (un équipement long de 650 mètres) aux couleurs de l’arc-en-ciel pour montrer notre soutien à tous en cette période bien difficile.

© Port de Québec

Nous avons également mis sur pied une escouade communautaire pour faire livrer des produits alimentaires chez les personnes dans le besoin ou strictement confinés chez eux (population de 70 ans et +) par des employés du Port utilisant nos cinq véhicules hybrides ou électriques.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

AIVP – Nous avions en effet mis en lumière dans notre newsletter spécial Covid-19 votre initiative pour prêter main-forte aux communautés de Québec, La Cité-Limoilou et Lévis, grâce à des équipes de volontaires qui livrent des denrées essentielles aux personnes à risques. Pouvez-vous, en quelques mots, nous donner plus de détails sur cette initiative, ou sur d’autres actions solidaires que vous auriez lancées ?

Mario Girard, Port de Québec – Tel que décrit plus haut, cette initiative sera déployée selon la demande des organismes de bienfaisance communautaire. Si nous pouvons à notre façon et à notre échelle un tant soit peu alléger la vie des gens dans ces situations plus difficiles, nous en sommes ravis et honorés. Travailler au Port au Québec est une forme de privilège lorsqu’on constate tout ce que cette crise perturbe sur son passage.

PARTAGER

Laisser un commentaire