Le Conseil Départemental de Mayotte rejoint l’AIVP, réseau influent

Publié par  26 mai, 2020 3:57 Laissez vos commentaires

Mayotte Port de Longoni ©La Banque d’images de Mayotte

Le Port de Mayotte est d’une répartition géographique diversifiée et il est composé des sites de Dzaoudzi, Longoni et Mamoudzou ; il a été créé par l’arrêté préfectoral du 7 octobre 1992.

C’est en novembre 2009, par deux arrêtés que l’Etat a confié la gestion de ce Port au Conseil Départemental de Mayotte.

Le 13 novembre 2013, le Conseil Départemental a par contrat de délégation de service public, confié le port de commerce de Longoni à Mayotte Channel Gateway, un opérateur privé.

Les sites concernés sont le port en eaux profondes de Longoni (disposant d’un tirant d’eau de 14 m) doté de 2 quais et d’un terminal pétrolier et gazier.

Les activités concédées sont relatives à la gestion du principal port de commerce de Mayotte, celle du ponton des croisiéristes localisé dans la rade de Mamoudzou et du site de livraison par pipelines des hydrocarbures des Badamiers situé dans la rade de Dzaoudzi en Petite Terre.

Deux ports de plaisance à Mamoudzou et à Dzaoudzi ont été concédés à la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) de Mayotte.

Une Gare Maritime Internationale localisée à Dzaoudzi, pour les besoins d’un trafic de voyageurs à vocation régionale, gérée en régie par le Conseil Départemental complète le panorama des activités portuaires du Port de Mayotte.

Le port de commerce représente ainsi un véritable poumon économique de Mayotte et constitue un outil majeur du désenclavement du territoire de Mayotte.
Le trafic maritime en importation propre à Mayotte enregistre une croissance annuelle de l’ordre de 4%. La situation de ce port français et européen, au centre du canal du Mozambique à 300km des côtes malgaches et à 500km de celles de l’Afrique de l’Est est un atout indéniable dans ce contexte économique régional très prometteur.

Les projets du développement et d’aménagement du Port de Mayotte s’inscrivent dans le plan de mandature 2015-2021, dans les travaux d’élaboration du Schéma d’Aménagement Régional et du Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs de Mayotte (tous en cours d’élaboration).

Pour quelle raison avez-vous décidé de rejoindre l’AIVP ?

Nous sommes un département jeune (2011) et une Région Ultrapériphérique (RUP) (2014) ; les besoins dans divers domaines sont croissants c’est ainsi que de nombreuses infrastructures dont le Port sont à développer, à aménager, et à créer. En rejoignant l’AIVP, nous comptons nous inspirer de ce que font les autres villes et de tirer profit des expériences acquises et d’éviter les écueils.

Qu’attendez-vous de cette adhésion ?

Nous souhaitons bénéficier d’une expertise internationale et d’un accès aux réseaux internationaux, pour nous enrichir grâce au partage des connaissances et accéder à des sources de financement. Intégrer le groupe océan indien de l’AIVP, est une opportunité pour Mayotte.

Que pouvez-vous apporter à l’AIVP (expertise, informations sur les projets, autres) ?

Valoriser notre positionnement géographique dans ce contexte prometteur des gisements pétro-gazier de la zone en phase de démarrage des exploitations. Informer sur les différents projets d’aménagement du territoire.


Pour en savoir plus sur Mayotte se rendre sur :

https://www.cg976.fr/

https://www.mayotte-tourisme.com/

PARTAGER

Laisser un commentaire