Croisières et villes portuaires, retour vers le futur ?

Publié par  11 juin, 2020 8:38 1 Commentaire

L’AIVP organise une série de webinaires intitulée « Port City Talks » sur les sujets Ville Port pour continuer à débattre, à construire la ville portuaire de demain et pour garder le lien avec ses adhérents.

Le 2ème webinaire de la série porte sur le retour de l’activité croisière après la crise sanitaire que nous avons vécue. Il se tiendra en français jeudi 18 juin 2020 à 16h00 (CEST / GMT +2). Cette fois, le débat sera animé par M. Carlos Mondaca (vice-président de l’AIVP, responsable des affaires publiques du port de San Antonio au Chili et président de la Corporación de Puertos del Cono Sur), et comptera avec les contributions de Mme Laurence Bouchardie, (Chef du département marketing – Responsable Croisière Bordeaux – Port de Bordeaux Atlantique), Mme Francesca Morucci, (Bureau de promotion et de relations publiques de l’Autorité du réseau portuaire de la mer Tyrrhénienne du Nord) et M Jamil Ouazzani, (directeur du marketing et de l’intelligence stratégique de la société de gestion du port de la ville de Tanger).

Voici un texte introductif sur les enjeux du secteur de la croisière après la crise du coronavirus.

Ces webinaires sont à destination exclusive de nos adhérents, mais si vous souhaitez y assister, vous pouvez nous demander un accès.

Quelques chiffres sur le tourisme en 2020

L’Organisation mondiale du tourisme, agence spécialisée des Nations unies, avait prévu dans son Baromètre mondial sur le tourisme de janvier 2020, une croissance de 3 à 4 % du tourisme international pour l’année en cours. Dans son indice de confiance du même mois, elle avait enregistré un « optimisme prudent » pour cette année, puisque 47% des participants pensaient qu’en 2020 le tourisme serait plus performant qu’en 2019. Seulement 5 mois plus tard, la même organisation prévoyait dans l’édition de mai de son Baromètre que le nombre de touristes internationaux pourrait chuter de 60% à 80% en 2020. Ces chiffres concrets révèlent le désastre économique que le secteur du tourisme est en train de vivre. Bien sûr, ces chiffres bruts ne montrent pas le drame social qui touche les millions de familles qui vivent de ces activités. C’est pourquoi, dans certains pays, des efforts considérables sont faits par les gouvernements nationaux qui se précipitent pour rouvrir les hôtels et accueillir les touristes. Le redémarrage du secteur semble crucial pour de nombreuses économies dans le monde, où ces activités génèrent une part considérable du PIB. Cependant le contexte inédit dans lequel nous nous trouvons entraîne des défis considérables. Cela est particulièrement vrai pour un secteur qui dépend des voyages nationaux et internationaux, et dont le but est de proposer divertissement et détente, comme c’est le cas pour les croisières.

Un besoin de renouveau pour la croisière avant la crise du covid-19

En février dernier, avant que la crise Covid-19 n’atteigne l’ampleur mondiale que nous connaissons tous aujourd’hui, l’AIVP a soutenu et participé à un événement à Carthagène, en Colombie, intitulé « Forum de Carthagène sur la croisière, les ports et les villes 2020« . L’objectif principal de cette conférence était de discuter des défis auxquels les croisières et les villes portuaires sont confrontées, et des solutions innovantes pour assurer la cohabitation des activités. Le secteur était déjà au centre de nombreuses controverses, en particulier dans certaines villes portuaires célèbres en Europe. Les externalités environnementales générées par cette activité sont de plus en plus évidentes et les doutes sur les avantages économiques se multiplient. Il convient également de noter que les professionnels du secteur ont investi dans de nouvelles technologies pour réduire la pollution générée dans les villes portuaires où ces navires accostent. Néanmoins, les navires de croisière sont devenus les symboles du tourisme de masse, un phénomène dont les origines et les ramifications vont bien au-delà du secteur des croisières. Nous avons discuté de ces questions sans nous douter de ce qui allait se passer quelques mois après.

Conséquences dramatiques du coronavirus sur le secteur de la croisière

Les conséquences du Coronavirus pour le secteur des croisières sont dramatiques. Pendant le confinement, nous avons pu suivre dans les médias la façon dont certaines des principales compagnies de croisière luttaient pour survivre, malgré la mise à l’arrêt de leurs activités. L’importance de ce secteur implique également des investissements massifs qui peuvent difficilement être maintenus lorsque les touristes doivent rester chez eux et que les navires sont à quai. D’autres relais médiatiques ont renvoyé une image lugubre des navires de croisière, où les passagers infectés par le Coronavirus étaient forcés de rester à bord. Une fois de plus les croisières ont été affublées d’une mauvaise image malgré elles. D’un autre côté, nous avons également vu comment les ferries et les navires de croisière ont parfois été reconfigurés pour donner un appui au système de santé de plusieurs villes portuaires, par exemple en Italie. Aujourd’hui, dans de nombreux pays, les gouvernements et les entreprises discutent et élaborent des « plans de relance » pour l’après-Coronavirus. Les conséquences économiques sont toujours difficiles à estimer, et avec l’arrivée prochaine de l’été dans l’hémisphère nord, le secteur du tourisme met la pression sur les décideurs pour qu’ils assouplissent les restrictions et autorisent à nouveau les voyages. Les compagnies de croisières sont également de la partie et beaucoup prévoient de redémarrer leurs activités dans les mois à venir. Certains ports ont déjà expliqué qu’ils avaient préparé des plans de relance pour les croisières. Cependant, des pays comme le Canada ont déjà annoncé une interdiction des croisières jusqu’à la fin du mois d’octobre.

Une opportunité pour définir un nouvel équilibre croisière-ville-citoyen

Dans ce contexte, entre le deuil des personnes décédées du Coronavirus, l’adaptation à une réalité nouvelle caractérisée par la distanciation physique et le port du masque, et la planification d’une relance économique, nous ne pouvons pas laisser de côté les questions débattues il y a quelques mois sur les croisières. Si nous essayons d’examiner la situation actuelle d’une manière constructive, nous pouvons y voir une occasion de repenser la relation croisière-ville-citoyen. Avant le Covid-19, nous considérions souvent qu’il était impossible « d’inverser la vapeur » pour impulser les changements nécessaires et réorienter le secteur vers un nouveau modèle. Cette occasion nous est actuellement donnée, car nous avons été contraints de mettre à l’arrêt le secteur, et nous nous apprêtons à le redémarrer complètement. Nous pouvons donc essayer de trouver de nouvelles manières d’accueillir des croisières dans les villes portuaires, d’une manière plus durable.

Bordeaux ©Bordeaux – Cruise

Programme du webinaire :

L’AIVP invite ses membres à une session de brainstorming collectif pour aborder trois questions principales, sur la base d’un schéma simple « diagnostic – solutions – plans d’avenir » :

  1. Où en sont les activités croisière dans les villes portuaires du monde entier ?
  2. Les ports et les villes sont-ils prêts à relancer les croisières dans les mois à venir et à répondre aux besoins du secteur ? Si oui, à quelles conditions et avec quelles nouvelles mesures qui garantissent la sécurité des touristes, des travailleurs et des citoyens ?
  3. Quelles opportunités cette crise offre-t-elle aux villes portuaires et au secteur des croisières pour repenser la relation croisière-ville-citoyen, et atteindre des résultats plus durables ?

Le 2ème webinaire de l’AIVP réunira des représentants de différentes villes portuaires du monde, où les croisières sont une activité incontournable. C’est l’occasion d’échanger avec eux, de leur poser des questions et d’exprimer votre opinion.

Rejoignez-nous !

Ressources additionnelles sur le thème des croisières :

• Voir les actes de la Conférence de l’AIVP sur « Mega-navires, quel impact pour les villes portuaires ? » organisée en 2016 à Malaga (Espagne).
• Voir la vidéo documentaire (7min) de la série AIVP DOC(k) « Croisière, entre rêve et réalité »

 

Tangier ©Tanger Port

PARTAGER

Un commentaire

Laisser un commentaire