Le nouveau Port Center de Dunkerque rapprochera les citoyens et le port

Publié par  17 août, 2020 2:01 2 Comentaires

Après presque deux ans de préparation, le Port Center de Dunkerque a ouvert ses portes en juillet 2020, pour devenir un outil essentiel du dialogue entre les citoyens, la ville et le port. Ce nouvel espace a été développé avec le soutien de trois partenaires principaux : l’Autorité portuaire, la Communauté urbaine et le Musée portuaire, dans les locaux duquel il est hébergé. Dans cette interview, nous en apprenons davantage sur les motivations du projet et sur l’agenda de ces prochains mois.

Le Grand Port Maritime de Dunkerque est un membre actif de l’AIVP depuis 1989 
La Communauté Urbaine de Dunkerque et l’AGUR le sont également.

 

AIVPLe Port Center de Dunkerque a été annoncé en septembre 2018, avec le soutien de trois partenaires principaux, l’Autorité Portuaire, la Communauté Urbaine et l’ACMAPOR – Association du Musée portuaire. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur le déroulement de ce processus, depuis ses prémices jusqu’à son ouverture il y a quelques jours ?

Delphine Taleux-Grisot, directrice du Musée portuaire de Dunkerque et de Dunkerque Port Center – Le Port Center est effectivement porté par 3 membres fondateurs : le Grand Port Maritime de Dunkerque (GPMD) représenté par Stéphane Raison, Président du Directoire ; la Communauté Urbaine de Dunkerque (CUD) représenté par Patrice Vergriete, Maire-Président ; et le Musée portuaire (association ACMAPOR) représenté par Philippe Bertonèche, Président de l’association.

Après plusieurs années de réflexion, le lancement du projet de Port Center a été annoncé en janvier 2018 et l’association Dunkerque Port Center a été créée en septembre 2018. L’élément déclencheur a été le débat public autour du grand projet de développement du port « CAP 2020 » qui s’est déroulé en 2017. Il a été l’occasion de mettre en lumière la distance entre le port, son territoire et sa population, une distance liée notamment à la fermeture du port pour des raisons de sûreté et son éloignement progressif du centre-ville. Aujourd’hui, les plus gros navires sont accueillis à 17 km du centre de Dunkerque ! Cela peut alors susciter des interrogations et une certaine méconnaissance des activités portuaires.

A partir de la création de l’association, le travail concret pour la création du lieu d’accueil a commencé. En janvier 2019, une chargée de projet, Lucie Taverne a été recrutée pour venir travailler avec moi sur la conception de l’exposition du Port Center. 7 thématiques ont été retenues afin de présenter l’univers portuaire à travers l’exemple du port de Dunkerque. Nous avons travaillé avec l’ensemble des acteurs de la place portuaire : le GPMD, les syndicats professionnels, les entreprises, … Mais aussi les acteurs de l’urbanisme comme l’AGUR, du tourisme, de l’enseignement supérieur et les services communautaires.

L’ouverture au public du Port Center était prévue le 9 avril mais en raison de la COVID-19, l’ouverture a été reportée au 4 juillet 2020.

 

AIVP – La structure de gouvernance est différente dans chaque Port Center, et constitue souvent l’un des premiers défis à relever. Dans votre cas, vous comptez sur 3 partenaires principaux, pouvez-vous nous expliquer comment vous conjuguez les préoccupations de chacune de ces organisations ?

Delphine Taleux-Grisot, Port Center Dunkerque – Les trois partenaires sont parfaitement complémentaires et s’investissent de différentes façons dans le projet.

La Communauté Urbaine de Dunkerque (CUD) a porté l’investissement pour la remise aux normes des locaux et la scénographie. Le Grand Port Maritime de Dunkerque (GPMD) finance le fonctionnement. Le GPMD et la CUD sont deux acteurs indispensables sur les questions de relations entre la ville et le port par leurs connaissances, leurs expertises et leurs actions sur le territoire. Ils travaillent étroitement ensemble au quotidien.

Le Musée portuaire accueille le Port Center dans ses locaux et met à disposition des compétences. Il apporte une expérience et des savoir-faire en matière d’accueil des publics, de conception d’exposition, de médiation, de connaissances sur le port et ses évolutions.

D’autres partenaires pourront rejoindre le Conseil d’Administration du Port Center prochainement.

 

Membres fondateurs Port Center Dunkerque

 

AIVP – Dans vos interventions dans les médias, vous avez mentionné à plusieurs reprises les attentats de 2001 et les normes de sécurité imposées par le code ISPS. Ce règlement de sécurité a mis une barrière entre les ports et les citoyens. Quel est, selon vous, le plus grand défi aujourd’hui pour rapprocher les citoyens du port et mieux le faire connaître ? Ou, en d’autres termes, quelle est la principale motivation et la mission du nouveau Port Center ?

Delphine Taleux-Grisot, Port Center Dunkerque – Dans un contexte économique international où le commerce maritime représente aujourd’hui 85 % des échanges mondiaux, la création d’un Port Center à Dunkerque a plusieurs objectifs :

  • informer sur le fonctionnement et les enjeux maritimes mondiaux et montrer que le port de Dunkerque est un acteur important de l’économie locale mais aussi de l’économie européenne et internationale ;
  • contribuer au dynamisme de la place portuaire en créant un lieu de connaissance, de valorisation et d’échanges autour des activités et des métiers portuaires d’aujourd’hui et de demain ;
  • affirmer l’identité maritime du port pour contribuer à l’attractivité du territoire tant au niveau économique que touristique ;
  • ouvrir le port aux Citoyens en communiquant sur ce qu’il est, ce qu’il fait et sur ses grands projets de développement ;
  • faire découvrir les métiers portuaires. L’arrivée de jeunes diplômés ne semble pas être suffisante pour répondre à la demande des entreprises du port. Or le port est une pépinière, un laboratoire d’idées et de projets innovants.

Recréer un lien entre la population dunkerquoise et le monde portuaire est un enjeu vital pour l’avenir du territoire. Cela passe par l’accueil de tous les publics : dunkerquois, touristes, mais aussi scolaires, étudiants et chercheurs  dans l’espace d’information et d’exposition du Port Center et à l’occasion de visites exclusives sur le territoire portuaire !

Nous souhaitons que les visiteurs du Port Center prennent conscience que la place portuaire dunkerquoise et les nombreux acteurs qui la composent (entreprises, associations…) contribuent très largement à la valeur ajoutée du territoire. C’est un élément essentiel de l’acceptabilité du port par la population.

 

AIVP – Le Port Center de Dunkerque est intégré au Musée portuaire. Il s’agit d’un schéma fonctionnel que nous avons vu dans d’autres cas comme celui de Bilbao. Pouvez-vous nous dire ce qui rend le Port Center et le Musée portuaire différents et complémentaires ?

Vue générale des darses du Port Est – www.dunkerque-port.fr

Delphine Taleux-Grisot, Port Center Dunkerque – Le Président de l’association ACMAPOR qui gère le Musée portuaire, Philippe Bertonèche, est le Trésorier de l’association Dunkerque Port Center. Pour ma part, je suis directrice du Port Center et du Musée portuaire. Nous sommes donc tous deux investis dans les deux structures et sommes garants de leur indépendance mais aussi de leur complémentarité.

Le Musée a pour mission de préserver, conserver et valoriser un patrimoine. Il a toujours eu pour vocation de donner à comprendre l’évolution du territoire dunkerquois. Nous avons également toujours eu pour mission de parler du port d’aujourd’hui, essentiellement à travers nos expositions temporaires mais aussi à travers une programmation spécifique tout au long de l’année. Cependant nous avions besoin d’aller plus loin et la demande des visiteurs était d’aller à l’intérieur du Port.

Le Port Center nous permet de traiter le sujet plus en profondeur et de faire découvrir les projets de développement du port comme le projet CAP 2020 auquel nous avons dédié une thématique à part entière dans l’exposition. Et surtout, nous allons pouvoir emmener les visiteurs en bus à l’intérieur du port. Le Port Center n’a pas de collections comme le musée et il s’appuie, au-delà des panneaux explicatifs, essentiellement sur des supports vidéo et des outils multimédia. L’ensemble a été pensé pour être actualisé facilement en fonction de l’évolution de l’activité portuaire.

 

AIVP – Parmi les premières images diffusées sur les réseaux sociaux, nous avons pu observer un ensemble bariolé, constitué de grandes affiches, et nous avons appris qu’il y aura 7 sujets clés. Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur le concept et le design de l’exposition du Port Center de Dunkerque ?

Delphine Taleux-Grisot, Port Center Dunkerque – Nous avons travaillé avec un scénographe (Going Design, Cédric Guerlus) et un graphiste (Les produits de l’épicerie) pour réaliser cette exposition. Tout a commencé par une visite dans le port, ils ont réalisé un reportage photographique qui leur a permis de définir la palette de couleurs qui seraient utilisées dans l’exposition. On y retrouve donc les couleurs de la sidérurgie, des vracs céréales, des conteneurs et de tous les secteurs d’activités. Ensuite, le cahier des charges de la scénographie imposait que l’ensemble des modules de l’exposition puisse être à la fois déplaçable et modifiable facilement. Nous devons pouvoir actualiser les informations sans devoir refaire chaque module en entier. Cela donne également une plus grande souplesse dans la lecture des textes qui ont été pensé de façon indépendante. Le visiteur a toute liberté dans sa découverte de l’exposition.

Cet espace du Port Center doit pouvoir accueillir une programmation avec des journées d’information thématique ou des conférences. L’espace peut donc être totalement vidé et peut accueillir jusqu’à 100 personnes assises en configuration conférence.

 

AIVP – Outre leurs expositions permanentes, les Port Center s’appuient sur des événements et des activités. Cependant, le Covid-19 a remis en question ces rassemblements. Pouvez-vous nous expliquer quel est l’agenda du Port Center de Dunkerque pour ces prochains mois ? Et s’il y a une adaptation à la situation liée au Covid-19 ?

Delphine Taleux-Grisot, Port Center Dunkerque – Nous devons évidemment tenir compte de la situation sanitaire actuelle. Nous avons l’expérience de l’accueil du public au Musée et nous sommes aujourd’hui tout à fait capables de créer des évènements en respectant les consignes sanitaires.

En ce qui concerne l’accueil du public aujourd’hui, au-delà du masque et du gel hydrologique, nous avons créé des livrets pour les enfants pour qu’ils puissent découvrir l’exposition en s’amusant, en toute autonomie et sans manipulation pour éviter les contacts.

Nous avons aussi organisé une première visite du port en bus ouverte au Grand Public qui a été un succès. Nous avions limité le nombre de places et le port du masque était obligatoire. La prochaine aura lieu le 21 août 2020.

Nous allons proposer pour la rentrée un calendrier de visites mensuelles du port sur des thématiques variées. Le Port Center est la seule structure habilitée à emmener des visiteurs dans les zones sécurisées habituellement fermées au public. Nous centralisons aussi toutes les demandes de visite du port non commerciales (écoles, universités, entreprises, …) en travaillant en bonne intelligence avec les autres structures touristiques du territoire comme l’Office de Tourisme.

En parallèle, nous organiserons des journées thématiques sur les métiers et des rencontres avec des professionnels.

La programmation est en cours de construction et sera disponible à partir de septembre sur notre site internet www.dunkerqueportcenter.fr et notre page Facebook.

Visites du port

 

En savoir plus sur les Port Centers dans le réseau des Port Centers de l’AIVP

PARTAGER

2 commentaires

Laisser un commentaire