Beyrouth et la sécurité des ports

Publié par  2 septembre, 2020 2:50 1 Commentaire

Devant les images impressionnantes des ravages produits sur le port de Beyrouth (Liban) mais aussi sur l’ensemble de l’aire urbaine, les citoyens des villes portuaires sont inquiets. Une mobilisation sur ces sujets se développera dans les jours et mois qui viennent. Pourtant, la sécurité industrielle dans les ports à travers le monde fait l’objet d’une réflexion et de mesures depuis plusieurs années.

➡️ Lire l’opinion d’Olivier LEMAIRE, directeur général de l’AIVP, publiée dans La Tribune.

PARTAGER

Un commentaire

    Yann ALIX says:

    Merci pour cette intervention cher Olivier aussi concise que précise. Je ne saurai cependant écarter le facteur de la négligence (sans parler de la corruption et des malversations) car les interfaces portuaires demeurent des places à très haute valeur ajoutée où des enjeux financiers considérables se tractent entre moult parties prenantes publiques et privées. 2700 tonnes « ne se cachent » pas dans un entrepôt portuaire urbain… elles trouvent la complicité d’individus pour leurs seuls profits ET rencontrent la négligence de pouvoirs publics qui disposent de moyens réglementaires pour « faire évacuer » ces marchandises qui, stockées ainsi, dérogent à toutes les normes internationales de sûreté/sécurité.

Laisser un commentaire