Le futur « Pavillon portuaire » à Rotterdam : un outil pour découvrir le port

Publié par  26 octobre, 2020 3:52 Laissez vos commentaires

Rotterdam vue aérienne

Une vue aérienne de Rotterdam, à l’aube.

Le Port de Rotterdam a été fondé il y a un millénaire, et il n’a depuis lors jamais cessé de s’étendre, assurant le lien entre les Pays-Bas et le monde. Aujourd’hui, il s’étend sur environ 100 km² du port historique situé en centre-ville aux périphéries comme Delfshaven, Nieuw-Mathenesse ou le polder de Maasvlakte. Pour maintenir le lien avec les citoyens malgré cette expansion territoriale, le Port a fait des efforts considérables. Rotterdam, en tant que port le plus important d’Europe, a investi massivement dans des outils pédagogiques et collaboratifs pour créer du lien Ville Port. Parmi ces outils, les deux points de visite (EIC et Futureland) sont de véritables atouts. Les visites, les expositions, les conférences ou les festivals sont autant de moyens d’enrichir la culture Ville Port. Rotterdam a même accueilli en 2016 une conférence mondiale AiVP.

En 2020, le Port de Rotterdam a lancé la construction d’un nouvel espace dédié à la culture Ville Port, en plein coeur du centre-ville – et toujours plus proche des citoyens.

Le Port de Rotterdam est membre actif de l’AiVP depuis 2000.

 

AIVP L’ouverture d’un nouvel espace est prévue pour le printemps 2021 : le Pavillon portuaire (Leuvehaven). Situé en centre-ville, il sera plus facilement accessible aux citoyens.

Qu’est-ce qui vous a donné l’idée d’ouvrir un nouveau Port Center et en quoi se distinguera-t-il des infrastructures existantes ?

Port Pavilion Rotterdam

Une vue d’artiste du futur Pavillon portuaire. © Port of Rotterdam.

First pile of the Pavilion

La pose de la première pierre du Pavillon portuaire. Bert Boer (Directeur du Maritime Museum), Allard Castelein (PDG de la Port of Rotterdam Authority), Marieke de Werker (Port of Rotterdam Authority). © Port of Rotterdam.

Eileen Niks, Responsable de Programme, Port de Rotterdam – Le Pavillon portuaire va répondre à d’autres besoins. Ce nouveau centre d’information se propose d’être le chaînon manquant entre la ville et le port (qui s’étend littéralement sur 42 kilomètres). L’accent est mis sur les activités qui peuvent être réalisées au sein du port. Selon nous, la seule façon de vraiment découvrir et mieux connaître le port est de se rendre sur place.

Les visiteurs pourront planifier eux-mêmes de manière interactive leur parcours à l’intérieur du port, en fonction de leurs préférences. Nous voulons que les visiteurs du port soient parfaitement informés des programmes et activités mises à leur disposition. Le Pavillon portuaire a donc vocation à fournir des informations complètes sur les activités de loisirs proposées dans l’espace portuaire parmi toute la gamme d’offres touristiques de la ville portuaire de Rotterdam.

AIVP – Mettre en place une gestion collective et active du Port Center est à la base de la réussite du projet. Pour l’ouverture de ce nouveau Pavillon portuaire, il semble que vous ayez travaillé en étroite collaboration avec la Ville de Rotterdam qui va entreprendre le réaménagement du secteur et créer un quartier maritime en lien avec le futur pavillon. Le musée maritime, qui va organiser deux ateliers dans le Pavillon portuaire, apparaît comme un autre acteur essentiel.

Pouvez-vous nous en dire plus sur la façon dont vous travaillez avec ces deux acteurs, ainsi qu’avec d’autres éventuelles parties prenantes ?

Eileen Niks, Responsable de Programme, Port de Rotterdam – Travailler en étroite collaboration avec les principales parties prenantes locales est bien sûr notre principale préoccupation. Nous sommes heureux de pouvoir contribuer aux projets de la Ville afin de donner une impulsion majeure au développement du quartier maritime, témoin visible de l’histoire du port.

Partager le pavillon avec le musée maritime constitue un véritable atout et une fierté. Les contenus et programmes qu’il propose jouent un rôle significatif pour atteindre le public ciblé. Nous sommes également en train de mettre en place une collaboration avec l’Office du tourisme de Rotterdam sur le plan opérationnel. Leur savoir-faire en matière de promotion de la ville allié à l’expérience maritime et portuaire du Port de Rotterdam va nous permettre de proposer au public une offre unique.

AIVP – Les Port Centers sont généralement toujours en quête de nouveaux concepts d’exposition en vue d’élargir le public ciblé et proposer de nouveaux contenus. Le bâtiment du « Leuvepaviljoen », qui sera implanté dans le vieux port de Rotterdam, mêlera patrimoine historique et structure contemporaine. Ce pont symbolique entre plusieurs époques répond au concept de Port Center défendu par l’AIVP.

Pouvez-vous nous en dire plus sur le concept et la structure des futures expositions ?

Eileen Niks, Responsable de Programme, Port de Rotterdam – Les informations qui seront dispensées dans le Pavillon portuaire concerneront essentiellement la grande diversité des activités pouvant être réalisées dans le port. Les contenus proposés viseront à attirer les visiteurs et à leur fournir des informations pratiques afin qu’ils puissent réaliser la visite du port en autonomie. Par ailleurs, le port actuel va littéralement être déplacé dans le Pavillon portuaire pour en donner un aperçu, un avant-goût qui donnera envie d’effectuer la visite in situ.

Visit Futureland Rotterdam

Les visites ouvertes au public sont un bon moyen de faire découvrir les activités portuaires. © Port of Rotterdam

AIVP – Les manifestations publiques sont une activité essentielle pour les Port Centers car elles offrent l’occasion de diffuser la culture Ville Port auprès d’un public varié. Cependant, en raison de la pandémie de Covid-19, de tels rendez-vous sont difficiles à mettre en place. Rotterdam accueille traditionnellement de grands festivals maritimes, telles les Journées portuaires mondiales, l’un des plus grands festivals des Pays-Bas, qui attirent entre 400.000 et 500.000 visiteurs. Le festival a lieu chaque année depuis 1976, mais nous avons vu que l’édition 2020 se ferait sous une autre forme.

Pouvez-vous nous en dire plus sur cette prochaine édition et sur la façon dont vous avez adapté le programme au contexte actuel ?

Eileen Niks, Responsable de Programme, Port de Rotterdam – La pandémie a eu un impact sans précédent sur l’organisation des Journées portuaires mondiales de cette année. Mais nous avons réagi rapidement en mettant au point un programme alternatif, avec des activités en ligne, dans le respect des restrictions imposées par la pandémie.

Sur le plan pédagogique, nous sommes parvenus à amener le port à l’école : en plus des ressources didactiques numériques, des professionnels du monde portuaire sont intervenus auprès des enfants. Ces activités ont été réparties dans le temps, mais le festival a été inauguré un vendredi, comme toujours, avec un programme d’activités à l’intention du grand public. Jamais à court de bonnes idées, le port a ainsi pu s’introduire dans le salon de nombreux fans. Dans le cadre de nos « Histoires portuaires », des acteurs clés ont fait part de leur expérience en publiant des vidéos sur les réseaux sociaux et des émissions de radio ont été réalisées en direct, notamment par des étudiants. Cette remarquable édition était animée par un couple de robots-drones.

PARTAGER

Laisser un commentaire