Célébrer le passé pour mieux bâtir l’avenir

Publié par  28 octobre, 2020 5:22 Laissez vos commentaires

 

Le port de Montréal a développé plusieurs projets au cours des dernières années afin de rapprocher le port des citoyens. Dans cet article, Mme Sylvie Vachon, présidente et directrice générale du port de Montréal, réfléchit à l’importance de la culture et du patrimoine de la ville portuaire, explique les nouvelles initiatives et leurs impacts dans la relation port-ville. 

La richesse d’une culture ville-port et des relations qui la sous-tendent passe sans aucun doute par la maximisation des points de contact entre la communauté et le port ainsi que par une meilleure connaissance des avantages et caractéristiques qu’implique le fait de vivre à proximité d’une grande ville portuaire.

Le Port de Montréal a non seulement une relation économique forte avec sa ville, mais aussi un riche héritage historique et social. Il a été le berceau de la naissance de la ville, de son développement et de sa transformation au fil des siècles, et cette relation n’a cessé d’évoluer au fil du temps. Après avoir longtemps été situé au cœur de la ville, le Port de Montréal a cédé ses installations les plus anciennes à la fin des années 70. Le Vieux-Port a été réaménagé pour devenir un espace urbain, ouvert au tourisme et aux loisirs. Les activités portuaires se sont poursuivies dans des lieux fermés au public, et de nombreux citoyens ignorent tout de l’activité portuaire de Montréal, pourtant bien vivante.

Au cours de la dernière décennie, le Port de Montréal a posé plusieurs gestes afin de renouer avec les citoyens, de mieux faire connaître l’héritage portuaire de la ville, et de démystifier ses activités auprès du grand public.

Parmi les plus grandes réalisations en ce sens figure le Grand Quai du Port de Montréal. En 2014, le Port de Montréal a amorcé de grands travaux de rénovation de son terminal de croisière et de la jetée Alexandra. Au-delà de la réfection des bâtiments, l’APM a choisi d’aménager des espaces publics autour du terminal afin de l’intégrer dans une trame urbaine accueillante et ouverte aux citoyens. Aujourd’hui, notre terminal de croisière peut continuer d’accueillir des dizaines de navires et des milliers de passagers, tout en offrant au public des espaces verts, une grande terrasse végétalisée où les citoyens et touristes peuvent observer les navires et profiter de la vue sur le fleuve et la ville, ainsi qu’une plaine gazonnée au bord de l’eau offrant un accès aux berges du fleuve Saint-Laurent.

 

La toponymie choisie sur l’ensemble du site fait écho à l’histoire de la ville et souligne la place séculaire du Port dans la création et l’évolution de l’espace urbain. La plaine gazonnée au bout du quai a été nommée la place des Commencements, pour rappeler le fait que les premiers colons s’établirent à Montréal à cet endroit. Le toit vert et sa promenade fleurie ont été baptisés la promenade D’Iberville, en hommage à Pierre Le Moyne d’Iberville, né à Montréal et connu pour ses faits d’armes et ses expéditions maritimes.

De plus, une grande fresque explorant l’histoire du port a été installée le long du toit vert, où les citoyens et visiteurs se promènent. Celle-ci, abondamment illustrée et remplie d’informations, retrace l’évolution du Port de Montréal en relation avec celle de la métropole.

Une œuvre d’art en hommage à trois personnages historiques marquants de l’histoire de Montréal, trois fondatrices de la ville, sera installée sur la place des Commencements. Cet hommage contribue également à souligner le lieu symbolique des débuts de la ville, où se tient aujourd’hui le Grand Quai.

Au 2e étage du terminal de croisière, le Port de Montréal a créé un Centre d’interprétation portuaire, le premier en son genre au Québec. Inauguré lors du 375e anniversaire de la fondation de Montréal, le Centre d’interprétation a présenté pendant ses deux premières années d’existence l’exposition Histoire de navires, qui mettait en valeur l’héritage du Port comme élément fondateur de la ville. L’exposition fut un grand succès et attira pas moins de 100 000 personnes.

Depuis la fin de l’année 2019, une nouvelle exposition a vu le jour. Intitulée À bon port !, celle-ci propose un parcours pour découvrir le port de manière ludique et interactive, son rôle au cœur du quotidien, les différentes facettes des métiers portuaires, ainsi que l’histoire du Port au cœur de la ville. Parmi les éléments clés de l’exposition se trouve une maquette des installations portuaires en réalité augmentée. Grâce à la technologie, les visiteurs peuvent découvrir le port de manière totalement inusitée.

À la fin de l’année 2021, une tour d’observation de 65 mètres de hauteur sera érigée au bout du quai. Rappelant symboliquement les phares qui jouaient jadis un rôle si important dans la navigation, cette tour d’observation offrira, en plus d’une vue imprenable sur la ville et le fleuve et d’une expérience touristique de grande qualité, une mise en valeur des liens étroits entre la ville et le Port.

 

 

 

L’APM organise également chaque année un événement public et gratuit pour permettre aux Montréalais d’en apprendre davantage sur leur port : Port en ville. Les citoyens peuvent notamment profiter de visites guidées des installations portuaires et d’un kiosque d’information qui se déplace dans les différents quartiers de la ville.

Parmi les autres moyens déployés pour promouvoir l’héritage historique du Port de Montréal au cœur de la ville figurent des partenariats avec des institutions d’histoire. Le musée d’histoire et d’archéologie de Montréal, par exemple, dispose d’une grande murale historique qui a bénéficié du soutien financier de l’APM.

Kiosk of the Port en Ville program, Port of Montreal

 

Certaines traditions maritimes séculaires sont par ailleurs préservées et maintenues aujourd’hui encore. Chaque année, selon une tradition maritime qui perdure depuis 1840, une canne à pommeau d’or est remise au premier capitaine de l’année à franchir la limite des eaux du port de Montréal. Cette tradition vient d’une époque où le premier navire de l’année arrivait au printemps après de longs mois d’hiver, pendant lesquels la population était coupée du vieux continent par les glaces. Aujourd’hui, cet événement est relayé à travers les médias et constitue un rendez-vous annuel avec l’histoire. Une application mobile a d’ailleurs été développée afin de transmettre cette tradition, son histoire et sa raison d’être.

Le Port de Montréal a également à cœur de vulgariser et de diffuser son histoire et la culture portuaire de la métropole à travers des vidéos et des capsules historiques. Une vidéo historique a notamment été créée (https://www.youtube.com/watch?v=0fxgP4GluAQ) et plusieurs entrevues de l’historienne Geneviève Pronovost ont été enregistrées et diffusées auprès du grand public.
Et d’autres projets sont en cours de réalisation, comme celui de créer des points d’observation et d’interprétation portuaire le long du territoire portuaire, pour mieux faire connaître le rôle et la place du port dans l’histoire de la ville.

Ce sont donc une multitude de moyens et d’outils qui ont été développés au fil des temps pour consolider la relation historique entre le port et la ville. Que ce soit à travers des moyens technologies, des installations muséales ou des espaces urbains réaménagés, nous sommes convaincus que c’est en rappelant notre histoire commune que nous pouvons construire une relation d’avenir durable avec nos concitoyens.

PARTAGER

Laisser un commentaire