Actualités

13e Conférence mondiale Villes & Ports : leçons de Saint Nazaire et de Nantes

webmaster10 juillet 2012

La 13e Conférence Mondiale des Villes Portuaires organisée à Saint Nazaire et Nantes du 18 au 21 juin 2012 a rassemblé 450 participants originaires de 46 pays.

Cette nouvelle conférence mondiale de l’AIVP avait pour ambition de faire le point sur les réponses apportées par les acteurs du développement des villes portuaires à leurs problématiques de développement. L’angle d’approche des projets ville-port choisi cette fois par l’AIVP était celui de la place du port et de ses fonctions dans la mise en œuvre des stratégies de développement durable des villes et régions portuaires. La globalisation, dont les effets sur les ports et les villes étaient plus au cœur des réflexions au cours de ces dernières années, est aujourd’hui parfaitement ingérée par les territoires. Les participants à cette dernière conférence AIVP ne s’interrogent plus sur la globalisation mais ont révélé l’émergence de nouvelles stratégies territoriales et de coopération en l’illustrant de nombreux exemples: transition et reconversion énergétique de territoires villes et ports, les nouvelles coopérations entre les activités portuaires, les filières industrielles, et les sphères universitaires et de la recherche, gouvernances « sur mesure », associant en particulier les citoyens, pour faciliter et accélérer les mutations et adaptations économiques, urbaines, sociales…

Séminaire de Livourne (Italie) : l’AIVP retrace l’évolution de la relation ville-port

webmaster9 juillet 2012

Le 4 juillet dernier s’est tenu à Livourne (Italie) un séminaire intitulé « Livorno Domani. Una Città portuale Europea ». En préambule aux débats avec la communauté locale sur les projets actuels de Livourne et leurs enjeux, le Port de Livourne avait sollicité l’AIVP pour apporter son regard et son expérience internationale. Cela a été l’occasion pour Denis Davoult de retracer l’évolution de la relation ville-port et de livrer quelques-unes des leçons tirées de la toute récente 13e conférence mondiale de l’AIVP.

Le port de Québec joue la carte Ville Port

webmaster28 juin 2012

Etude de cas
Le port de Québec joue la carte Ville Port

Port en eau profonde naturel, situé sur le Saint-Laurent à l’intérieur du continent nord-américain et à moins de 300 km de la première écluse donnant accès à la voie maritime menant à la région des Grands Lacs, le Port de Québec tire pleinement parti de ce positionnement géographique.

L’année 2011 a confirmé d’excellents résultats pour le Port de Québec avec une croissance générale du trafic de 18% et les premiers chiffres pour 2012 s’annoncent prometteurs. La bonne tenue des trafics en 2011 et ces perspectives devraient contribuer à favoriser les investissements nécessaires pour accompagner et conforter ce développement.

Toutefois, sur le secteur Estuaire / Pointe à Carcy, un autre projet suscite actuellement sa part de débats et de questionnements. Il s’agit du développement éventuel du Bassin Louise. Les questions sur l’aménagement de ce secteur étant particulièrement sensibles, Mario Girard a affirmé vouloir prendre le temps de la réflexion pour faire de ce projet « un modèle des bonnes relations ville port ».

Pour accèder à l’étude de cas, rendez vous sur http://casestudies.aivp.org

Observatoire Villes Ports Océan Indien…deux ans déjà

webmaster21 juin 2012

Interview : Wilfrid Bertile, Président, Observatoire Villes Ports Océan Indien, La Réunion

(13e Conférence Mondiale Villes et Ports – 21/06/2012)

AIVP :  D’un point de vue géostratégique, qu’est ce qui fait aujourd’hui de l’océan Indien un territoire spécifique ?

W. Bertile: Plus de 2 milliards d’habitants vivent dans les quelques 50 pays bordiers de l’océan Indien. A ce poids démographique et politique s’ajoute un rôle primordial de transit. Dans la partie nord de l’océan, les Etats du Golfe produisent 30% du pétrole mondial. A partir d’eux se déploient les deux tiers du trafic pétrolier du monde aussi bien vers l’ouest, à destination de l’Afrique et de l’Europe, que vers l’est pour notamment l’Inde, la Chine et le Japon. De même c’est par cet océan que se fait le trafic entre l’Asie du Sud et de l’Est et l’Europe. L’océan Indien voit passer chaque année la moitié de la flotte des porte-conteneurs et le tiers des vraquiers de l’ensemble du monde. La sécurité de la navigation et de ses accès par les détroits stratégiques de Bab el Mandeb (mer Rouge) et de Malacca (Malaisie) ainsi que par Le Cap revêt une importance vitale. C’est pourquoi les Etats-Unis maintiennent des bases à Barhein pour la VIIe flotte et à Diego Garcia au beau milieu de l’océan. La France est présente à Djibouti et dans le sud-ouest de l’océan Indien. La Chine s’appuie sur un chapelet de bases dans le nord de l’océan pour sécuriser son approvisionnement pétrolier et l’Inde y déploie des forces pour la même raison et pour contenir l’influence du Pakistan.

Ville-port : 20 ans après, un nouveau défi

webmaster18 juin 2012

Pendant longtemps la question des friches nées de la délocalisation des activités du port s’est surtout traduite sur les waterfronts par l’aménagement de la ville à la place du port. La problématique environnementale et le développement économique sont venus imposer la nécessité d’une vision d’ensemble de la place portuaire avec tous les enjeux liés à la volonté de « faire la ville avec le port ». La crise économique de 2008 et les défis du changement climatique placent désormais les villes portuaires en première ligne d’un nouveau modèle de croissance durable et responsable. C’est cette trajectoire qui est retracée ici, celle qui conduit à ce nouveau du temps du port placé au coeur des débats de la 13e Conférence mondiale de l’AIVP : un port urbain, entrepreneur et citoyen.

Note de synthèse Isemar
13 Conference mondiale AIVP

Etude de cas : Port Louis, acteur de l’Océan indien

webmaster29 février 2012

Etude de cas
Port Louis, acteur de l’Océan indien

Dans le cadre des études de cas que nous réalisons sur des villes portuaires du réseau de l’AIVP, nous vous proposons aujourd’hui de découvrir notre dernière parution consacrée à Port Louis (Maurice).

Le port de Port Louis, qui assure 99% du commerce extérieur du pays, joue bien évidemment un rôle majeur. La Mauritius Ports Authority (MPA) affiche son optimisme et le port est reparti à la hausse dès 2010. Les investissements et les projets engagés cette dernière décennie portent ainsi leur fruit. Si le port veut conforter son ambition affichée de devenir un hub de transbordement, il faudra toutefois développer des capacités supplémentaires. Le Port a donc commandité un masterplan pour étudier les différentes options possibles, et notamment la compatibilité entre fonctions portuaires et les usages urbains qui pourraient également être implantés sur une zone voisine avec le projet « Neotown ».

Pour accéder à l’étude de cas, rendez vous sur http://casestudies.aivp.org

« Urban Waterfronts 2011 », 30 ans de waterfront urbain

webmaster13 décembre 2011

A la fin du mois d’octobre dernier s’est tenue à New York la conférence annuelle du « Waterfront Center », une édition toutefois un peu particulière puisque le « Waterfront Center » fêtait là ses trente ans d’existence. L’AIVP avait tenu à être présente à New-York à cette occasion.

L’AIVP suit depuis toujours les travaux du « Waterfront Center ». Depuis sa création, cette association américaine plaide pour le maintien d’un accès public à l’eau et contre une privatisation excessive des waterfronts. New York était sans nul doute un cadre idéal pour découvrir in situ ces problématiques côté nord-américain et ceci pour trois raisons :

La Ville de New York met actuellement en œuvre son ambitieux plan « Waterfront Vision 2020 » (cf info AIVP de mars 2011).  Certaines opérations déjà réalisées, tel le « Hudson River Park », sont des exemples reconnus d’aménagement intégrant ces enjeux. Des projets majeurs sont en cours. C’est le cas du « Brooklyn Bridge Park » réalisé sur différents quais et terre-pleins désaffectés entre le terminal conteneurs de Red Hook, toujours en activité, et le pont de Brooklyn. Ce parc, qui se prolonge vers le pont de Manhattan, sera également limitrophe du secteur de « Dumbo » composé d’anciens bâtiments en pleine reconversion.

 

Award ESPO : Ports de Stockholm lauréat 2011

webmaster10 novembre 2011

L’Award Espo 2011 sur l’intégration sociétale a été décerné mercredi 9 novembre à Ports de Stockholm pour sa proposition « Port vision 2015 ».

La thématique avait été centrée pour cette année sur les stratégies de communication. L’AIVP, à l’instar des autres membres du jury, a été particulièrement intéressée par la qualité et l’ampleur de la démarche adoptée par Ports de Stockholm : une stratégie multiforme et multifacettes, s’adressant spécifiquement à une large variété de cibles pour mieux faire comprendre et accepter les besoins et la stratégie de développement du port, mais aussi pour rendre davantage visibles ses actions en matière d’intégration spatiale et environnementale.

C’est également une satisfaction de voir à nouveau un membre de l’AIVP être lauréat, qui plus est Stockholm dont beaucoup se rappelle sans doute l’excellent accueil qui nous y avait été réservé en 2008 à l’occasion des 20 ans de l’AIVP et de sa conférence mondiale.

Innovation Ville-Port

webmaster28 septembre 2011

Pour des projets intégrés Ville-Port

La Fédération Nationale (française) des Agences d’Urbanisme (FNAU) publie une étude qui recense les pratiques innovantes mises en oeuvre dans les villes portuaires pour associer les intérêts respectifs des territoires, des acteurs économiques et la « nouvelle » donne environnementale. Soixante-dix initiatives françaises et internationales ont été recensées et analysées avec le concours de l’AIVP. Quatre volets sont examinés : économie, environnement, urbanisme et gouvernance.

Télécharger l’étude

Intervention de l’AIVP à la conférence Greenport

webmaster20 septembre 2011

C’est dans le cadre d’une collaboration initiée en 2009 que l’AIVP vient de prendre une part active à la sixième édition de la conférence Greenport des 14 et 15 septembre dernier à Hambourg. Cette année, les travaux de la conférence avaient pour objectif d’identifier des solutions visant à réduire les impacts de l’activité portuaire et maritime sur l’environnement naturel et urbain. A cette occasion, l’ESPO (European Seaport Organisation) a présenté l’ébauche de son « Green Guide » portant sur les problématiques liées au management de la qualité de l’air, du bruit, de l’eau et des déchets, ainsi que la question de la consommation d’énergie et le changement climatique.