Interviews

itw_vancouver07_copyrightortofvancouver

Port de Vancouver : répondre aux enjeux de croissance d’une manière durable

Denis DAVOULT8 février 2017

Interview : Duncan Wilson, Vice Président, Corporate Social Responsibility, Vancouver Fraser Port Authority, Canada. Vancouver Fraser Port Authority est membre de l’AIVP depuis 2015.

Plus de 50% de la population de la Colombie britannique vit dans la métropole de Vancouver, une région dont la géographie limite la quantité de terrains disponibles. D’ici 2041 un million de personnes supplémentaire devrait venir habiter dans cette métropole. Dans le même temps les échanges commerciaux du Canada sont également en progression constante, en particulier ceux avec l’Asie et ceux qui passent par le Port de Vancouver. Le Port de Vancouver est le plus grand port canadien. Il traite près de 20% des échanges de marchandises du pays (en valeur). Les 1450 ha de terrains gérés par la Vancouver Fraser Port Authority sont déjà presque tous utilisés. D’ici 10 ans il pourrait ne plus rester dans la région de terrains utilisables pour ces échanges croissants, ce qui rend la tâche du port particulièrement complexe. Comment le Port de Vancouver répond-il à ces enjeux tout en protégeant l’environnement comme il est légalement mandaté pour le faire en tant qu’autorité portuaire ?

itw_valparaiso_07

Valparaiso, le projet Puerto Barón est relancé

Denis DAVOULT2 décembre 2016

Interview : Gonzalo Davagnino Vergara, Director General, Empresa Portuaria Valparaíso, Chile Empresa Portuaria Valparaíso est membre de l’AIVP depuis 2002.

Le projet Puerto Barón, une opération de transformation urbaine du waterfront, a été concédé à Mall Plaza en 2006. Il a fait l’objet de nombreux débats et devait également répondre aux exigences UNESCO, Valparaiso étant classée au patrimoine mondial depuis 2003. L’Empresa Portuaria Valparaiso, Mall Plaza et diverses autorités ont annoncé en juillet dernier qu’il était relancé. Les travaux pour la dernière phase de ce projet devaient également être lancés.

AIVP – Pouvez-vous nous rappeler les principales orientations de ce projet, et quelles ont été ses évolutions pour répondre aux débats avec la communauté et pour prendre en compte l’impact patrimonial ?

Gonzalo Davagnino Vergara – La vocation du projet Puerto Barón est d’ouvrir en continu, toute la journée et tout au long de l’année, le front de mer aux citoyens. Cet espace, aujourd’hui utilisé pour la manutention et la circulation portuaires, sépare la ville du bord de mer à hauteur du quartier El Almendral (la plus grande surface plane de cette ville en grande partie construite à flanc de collines).

Les aménagements des terres pleins d’Austerlitz à Paris pour Ports de Paris par Urbicus

« … renouer avec ce qui a rendu possible les grandes villes portuaires, une grande intimité, une indissociabilité entre ville et port »

Denis DAVOULT7 septembre 2016

Interview : Jean-Marc Gaulier, architecte-paysagiste et urbaniste, Urbicus, France Urbicus est membre de l’AIVP depuis 2015.

L’Agence Urbicus a rejoint le réseau mondial de l’AIVP en 2015. Elle y retrouve notamment Haropa Ports de Paris auprès de qui Urbicus joue un rôle d’urbaniste conseil et de maîtrise d’œuvre. Pour Ports de Paris, qui est lui un membre de longue date de l’AIVP, la question de l’intégration urbaine des activités portuaires est de fait un axe stratégique essentiel. De quelles manières l’agence Urbicus aborde-t-elle cette question ? C’est ce dont nous avons souhaité discuter avec Jean-Marc Gaulier, architecte-paysagiste et urbaniste qui a créé Urbicus en 1996.

Réunion du club, Dunkerque, juin 2015

« Le Club Territoires Maritimes, un moment d’échange privilégié entre acteurs ville port à l’échelle nationale et parfois même au-delà »

Bruno DELSALLE6 juillet 2016

Interview: Juliette Duszynski, Directrice Adjointe de l’AURH , Co-animatrice du Club Territoires Maritimes, FNAU, France L’AURH est membre de l’AIVP depuis 1992.

AIVP : Juliette, aujourd’hui vous co-animez le Club Territoires Maritimes mis en place par les acteurs des agences d’urbanisme des territoires maritimes en France. Pouvez-vous nous faire un rapide retour sur la genèse et le fonctionnement de ce club ?

Juliette Duszynski – Ce club a été créé en 2009 à l’initiative de l’AGAM (Agence d’Urbanisme de l’Agglomération Marseillaise) et de l’AURH (Agence d’Urbanisme de la Région du Havre et de l’Estuaire de la Seine) par deux agences qui souhaitaient monter un club d’échanges propres aux problématiques si spécifiques des villes portuaires (maritimes ou fluviaux), des territoires littoraux et des sujets d’arrière-pays portuaires qui par essence peuvent concerner l’ensemble du territoire français. La FNAU (Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme) a soutenu l’aventure en mesurant la portée stratégique d’une telle approche décloisonnée. Ce club se réunit 4 fois par an et rassemble autorités portuaires, chercheurs, et agences d’urbanisme concernées par les dimensions portuaire, maritime et/ou littoral.

Port of Valence - Cruise industry

« La ville et le port doivent identifier ensemble des activités qui soient compatibles afin de faire naitre ce sentiment de fierté »

Denis DAVOULT25 février 2016

Interview : Aurelio Martínez, Presidente, Autoridad Portuaria de Valencia, España La Autoridad Portuaria de Valencia est membre de l’AIVP depuis 1997.

AIVP – Monsieur Martínez, vous avez été nommé Président du Port de Valence en août dernier. Dès le mois d’octobre vous annonciez la création d’une Commission pour l’intégration territoriale dont seront notamment membres les Maires des trois villes concernées par les activités de votre port : Valence, Sagunto et Gandia. Cette création est en soi un message fort. Pouvez-vous nous dire ce qui vous a décidé à créer cette commission ? A quel(s) manque(s) répond-elle et qu’en attendez-vous ?

Aurelio Martínez – Les relations ville/port, dans n’importe quelle grande ville ou n’importe quel grand site portuaire, sont généralement complexes. Il y a toujours des sujets qui doivent être abordés de manière concertée : les transports, les accès, la localisation des activités, … J’ai pensé que pour faciliter une approche consensuelle sur ces diverses questions, il serait utile de créer une commission consultative chargée d’étudier et d’envisager, dans une optique multidisciplinaire – et avec la participation de toutes les administrations concernées -, ce qui serait le plus approprié pour les deux parties.

Faire la Ville avec le Port: « Nous sommes convaincus que c’est le port qui appartient à la ville, et non l’inverse »

Denis DAVOULT9 février 2016

Interview : Hugo Borelli, Vice-Président de l’AIVP, Président du Consorcio de gestión del Puerto de Bahia Blanca.

Dès lors selon Hugo Borelli pour “Faire la ville avec le port” et pour que cette relation soit pérenne,  les masterplans des ports doivent être conçus en cohérence avec l’aménagement de la ville et le port doit tenir les citoyens constamment informés et être à l’écoute de leurs préoccupations et intérêts.

Faire la Ville avec le Port : « C’est l’intérêt collectif qui est à la base d’une relation Ville-Port fructueuse et durable »

Denis DAVOULT9 février 2016

Interview : Mario GIRARD, Vice-Président de l’AIVP, Président Directeur Général du Port de Québec.

Deux éléments majeurs reviennent comme une constante lorsque l’on demande à Mario Girard comment réussir à “Faire la ville avec le port”, pour reprendre le titre du guide de bonnes pratiques publié par l’AIVP en juin dernier : donner la primauté à l’intérêt collectif sur les intérêts particuliers, et faire du dialogue avec toute la communauté le moyen de redonner au port sa juste place.

Assurer la « Licence to operate »…l’engagement dans une démarche proactive est de plus en plus essentiel pour les acteurs portuaires

Bruno DELSALLE4 janvier 2016

Interview de Michele ACCIARO, professeur associé de logistique maritime à l’université « Kühne Logistics University » (KLU) de Hambourg

« Pendant des siècles, les villes et les ports ont entretenu des liens étroits. L’industrialisation est à l’origine de nombreux conflits obligeant souvent les ports à s’installer en dehors des villes. Une meilleure prise en compte de la dimension sociale et environnementale dans la gestion portuaire peut permettre de renouer les liens entre la ville et le port pour les aider à prospérer ensemble et à se renforcer mutuellement. »

Retour sur l’édition 2015 des Assises du Port du Futur : quelles perspectives pour les ports français ?

Bruno DELSALLE4 janvier 2016

Interview: Philippe Joscht, directeur de la Direction Technique Eau, Mer et Fleuves (DTecEMF ), au sein du Centre d’étude et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema)

La Direction eau, mer et fleuves, héritière de l’ancien « Cetmef », a pour mission, au sein du Cerema, d’apporter une capacité d’expertise sur tous les sujets liés à l’eau. Ses actions portent sur des études et  de l’expertise, sur la recherche, la capitalisation et le transfert de connaissances dans le domaine de l’eau. Depuis 2011, elle organise les Assises du Port de Futur auxquelles l’AIVP a eu le plaisir de s’associer à plusieurs reprises.

Faire la Ville avec le Port : « Pas de mixité durable sans une vision stratégique partagée »

Denis DAVOULT10 décembre 2015

Interview : Philippe Matthis, Président de l’AIVP, Directeur Général Adjoint du Port de Bruxelles

L’AIVP a publié en juin dernier un Guide de bonnes pratiques intitulé “Faire la ville avec le port”. Il a depuis été largement diffusé et fait l’objet de nombreuses demandes. Il nous a paru opportun de revenir ici sur certains des enjeux présents dans ce guide et d’en discuter avec le Président de l’AIVP.