Opinions

Comment reconvertir les interfaces ville-port à l’ère numérique ?

Hermeline DELEPOUVE5 septembre 2018

Un texte signé de Flavio TEJADA, directeur associé d’ARUP, également directeur de Master « développement immobilier » à l’école d’architecture et de design de Madrid et par ailleurs, rapporteur de la Conférence de Québec du 11 au 14 juin dernier. Ce texte a été initialement publié dans le cadre d’un partenariat média, sur le site de LaTribune.fr.

Les interfaces ville-port ont toujours été, par nature, des espaces frontières. Des espaces situés entre ville et port, entre terre et mer, entre local et global. Cette identité frontalière constitue un attrait pour les activités économiques, ces territoires étant, de par leur nature, des lieux animés, propices aux échanges de biens, à la circulation des personnes, aux flux des capitaux et au partage des idées.

Cultures des villes portuaires : Construire la résilience

Hermeline DELEPOUVE29 mai 2018

Un texte signé Carola HEIN, professeure et présidente du département d’Histoire, Architecture et Urbanisme à l’université de Delft, Pays Bas et par ailleurs rapporteur de la16ème Conférence Mondiale Villes et Ports de Québec. Ce texte a été initialement publié dans le cadre d’un partenariat média, sur le site de LaTribune.fr.

 

La dimension spatiale spécifique aux villes portuaires résulte des associations étroites entre l’eau et la terre, entre les navires et les immeubles, entre les populations et le commerce lointain. Les splendides cartes historiques détaillées compilées dans l’atlas «Villes du Monde» édité par Georg Braun à la fin du 16ème siècle, et agrémenté des gravures de Franz Hogenberg, illustre la manière dont les navires pénétraient au cœur des villes telles qu’Amsterdam, Venise, ou Londres, établissant le lien entre le centre des villes avec leurs entrepôts multifonctionnels traditionnels et leurs bâtiments publics, et le port et la mer.

Une nouvelle renaissance pour les citoyens des ports

Hermeline DELEPOUVE24 mai 2018

Un texte signé de Maurice JANSEN, directeur de recherche au Centre Erasmus pour l’économie urbaine, portuaire et des transports de l’université Erasmus de Rotterdam et par ailleurs rapporteur de la 16ème Conférence Mondiale Villes et Ports à Québec. Ce texte a été initialement publié dans le cadre d’un partenariat média, sur le site de LaTribune.fr. Une nouvelle renaissance pour les citoyens des ports

Jamais le sentiment de vivre un moment charnière n’a été aussi présent. Je l’ai ressenti lors du lancement du programme mondial de la durabilité portuaire (World Port Sustainability Program), une initiative mondiale grâce à laquelle quelques 1000 ports ont signé une déclaration d’engagement du respect des objectifs de développement durable. Ce fut également le cas à Londres, lorsque l’OMI s’est engagée pour un transport maritime significativement décarboné. Récemment j’ai lu dans un journal que le passage à cette nouvelle ère constituera une transition révolutionnaire de la même ampleur que celle de la révolution industrielle à son époque. J’ose l’affirmer : nous sommes à la veille d’une nouvelle Renaissance.

Port-Villes : Connecter le Monde

Hermeline DELEPOUVE22 mai 2018

Un texte signé de Barbara FLUEGGE, fondatrice de Digitizing Ecosystems, Suisse, et par ailleurs rapporteur de la 16ème Conférence Mondiale Villes et Ports à Québec. Ce texte a été initialement publié dans le cadre d’un partenariat média, sur le site de LaTribune.fr.

« Une croisière dans la ville » – ce titre marketing est bien connu dans le monde des croisières. Les routes que nous choisissons comme passagers dépendent d’un certain nombre de critères. Lors d’une croisière qui nous mène d’une culture et d’une géographie à une autre, nous cherchons du plaisir et une expérience utilisateur maximum. Déterminées par nos préférences, nos émotions aussi se nourrissent des destinations que nous sommes en passe d’atteindre. Nous les connaissons sous le terme Ports-Villes. Qu’allons-nous y trouver ? Qu’y a-t-il de si attirant dans les Ports-Villes pour captiver à ce point l’intérêt des consommateurs ? Et comment attirer les investisseurs qui contribuent à rendre chaque visite de Port-Ville une expérience unique ?