En direct

Port Urbain

4 juillet 2013

Un pont unira la vielle forteresse de Livourne avec la ville

A la fin du mois, la ville publiera un avis à projet pour la création d’un pont flottant. Il permettra de créer un nouvel accès piéton Ville Port et d’améliorer la gestion des flux de touristes arrivant de la Gare Maritime. A terme la forteresse devra être exploitée par la société qui gère le terminal de passager pour y accueillir des manifestations culturelles, ainsi que le nouveau Port Center. (photo © AIVP)

Source: Comune di Livorno

4 juillet 2013

Bilbao : un terminal croisière recyclable

S’inspirant du conteneur le terminal croisière de Bilbao est construit en usine avec plus de 70% d’acier recyclé puis transporté et assemblé sur place. Outre un temps de construction réduit cela permet de le rendre entièrement démontable et recyclable. Détails

Source : Europa Concorsi (+ images, plan)

4 juillet 2013

Nantes : Reichen et Robert pour un nouveau quartier

L’agence Reichen et Robert & Associés a été retenue pour redéfinir le quartier du Bas-Chantenay, un ancien site industriel au bord de la Loire situé en entrée de ville et à proximité du centre historique. L’objectif est d’y construire un quartier mixte (bureaux logements, commerces) tout en développant l’activité industrielle et logistique. Le devenir des quais, des activités portuaires et des cales sera l’une des questions clé.

Source : Projet Architecte et urbanisme (+ images)

4 juillet 2013

Bordeaux : création d’une société pour atteindre 70% d’énergies renouvelables sur les « Bassins à flot »

Source : 20 minutes

3 juillet 2013

Géothermie : la France y vient

Les expériences pour chauffer ou climatiser les bâtiments avec de l’eau de mer ou des rivières sont encore peu fréquentes en France. Les villes portuaires ont là un réel potentiel comme le montrent les projets de Cherbourg ou La Seyne-sur-mer. Différents systèmes existent mais dans tous les cas le retour sur investissement est estimé à dix-quinze ans.

Source : Le Moniteur des travaux publics et du bâtiment

3 juillet 2013

Brisbane : un terminal ferry intégré

Cox Rayner Architects ont conçu un nouveau terminal pour le transport fluvial de passagers à l’extrémité de l’un des parcs historiques le long du fleuve. L’enjeu était à la fois de réussir son intégration paysagère mais aussi de créer un nouvel espace public pour une communauté au départ très réticente au remplacement de l’ancien équipement en brique de l’après guerre.

Source : Arch Daily (+ images, plan)

3 juillet 2013

Villa Méditerranée, Marseille : la mer et les ports pour inspiration

La Villa Méditerranée a été organisée par Stefano Boeri autour d’un dialogue avec la mer, la ville et les docks voisins. Sa conception puise également dans le vocabulaire de l’architecture portuaire, une source d’inspiration constante pour Boeri. Un surplomb sur 36m au dessus d’un bassin accueille un espace d’exposition tandis qu’une salle de conférence est implantée sous ce même bassin.

Source : Dezeen (+ images, plans)

3 juillet 2013

Melbourne : un pont piétons et cyclistes sur Northbank va améliorer ses liens avec le centre-ville et les espaces publics

Source : Docklands News

2 juillet 2013

Hong Kong : Herzog & de Meuron + TFP Farrells pour le M+

Musée dédié à la culture visuelle des 20e et 21e siècles, le M+ va être aménagé d’ici 2017 à l’extrémité d’un parc de 14 ha sur l’ancien site portuaire de Victoria Harbor. Il sera l’un des éléments clé du West Kowloon Cultural District programmé sur le waterfront de Hong Kong.

Source : Bustler (+ images)

Port Citoyen

14 novembre 2019

Le port de Barcelone (Espagne) met en avant la mobilité durable en promouvant le GNL comme carburant alternatif, en misant sur les véhicules électriques et sur l’électrification des quais.

El canal marítimo y logístico

13 novembre 2019

Le Port Center d’Algésiras (Espagne) va s’installer dans un immeuble multifonctionnel à l’interface Ville Port

Ya Noticias

12 novembre 2019

Les ports nord-européens s’engagent à réduire la pollution et le bruit générés par les navires à quai.

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Ces derniers jours plusieurs initiatives comparables ont été lancées : fournir une alimentation à quai aux navires afin de réduire les émissions, principalement de CO2 et d’oxydes d’azote et de souffre, et le bruit pouvant affecter la santé de la population locale.
En Allemagne, le ministre fédéral et les États côtiers ont signé un mémorandum comprenant différentes mesures destinées à garantir la viabilité commerciale du courant de quai. Parmi ces mesures figurent la réduction des droits portuaires ainsi que l’élaboration d’un programme de subvention visant à améliorer l’infrastructure portuaire. Dans le même temps, le port estonien de Tallinn a annoncé qu’il allait se doter du même type d’installation. Cet équipement sera opérationnel d’ici la fin de l’année et un autre viendra en 2020. Le port compte économiser 120 tonnes de CO2 par navire chaque mois. Le Port de Copenhague Malmö a signé un accord avec l’opérateur de ferry DFDS pour installer le courant de quai à Copenhague. La structure devrait entrer en service en 2020.
Une récente étude de l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) révèle que la pollution atmosphérique a provoqué plus de 400 000 décès prématurés en 2016. Les mesures mises en œuvre dans ces villes portuaires sont des exemples positifs de ce qui peut être fait pour satisfaire l’Agenda 2030 de l’AIVP, « Améliorer le cadre de vie des populations dans les villes portuaires et préserver leur santé ».

EEA ; Port of Hamburg ; Port of Tallinn ; Copenhagen Malmö Port ; El Vigia ; Port of Stockholm

30 octobre 2019

L’organisation Ocean Cleanup a lancé « l’Interceptor », un bateau autonome destiné à lutter contre la pollution par le plastique dans les rivières. Deux prototypes fonctionnent déjà à Jakarta (Indonésie) et Klang (Malaisie).

La barge utilise une barrière flottante qui guide les déchets vers un tapis roulant qui les extrait de l’eau. Les décombres sont répartis dans six conteneurs internes d’une capacité de 50 m3. Lorsque la barge est pleine, les opérateurs locaux transfèrent les déchets vers une installation à terre via un système de ramassage. Les barges comprennent plusieurs panneaux solaires, ce qui rend le système également neutre en énergie. Ce type de solution peut améliorer de manière significative la qualité de l’eau dans de nombreuses villes portuaires, contribuant ainsi à l’objectif 9 du programme AIVP 2030.

Full article: The Ocean Cleanup

30 octobre 2019

L’Institut maritime international sud-africain (Saimi) a accueilli la Forward Thinking for Maritime Education and Training Excellence Conference pour discuter du développement des compétences et des opportunités entrepreneuriales offerts par l’économie bleue et la 4e révolution industrielle. La discussion sous-jacente portait sur la nécessité d’accélérer la création d’emplois dans l’économie des océans afin d’atteindre les objectifs de l’opération Phakisa, lancée en 2014, visant à développer l’économie bleue.

Full article: Global Africa

30 octobre 2019

L’habitat naturel créé par le port de Tilbury en tant que mesure de compensation pour le nouveau parc de distribution devient un site majeur pour la faune, en particulier les insectes et les invertébrés.

Full article: Forth Ports , Greenport

30 octobre 2019

Tenant compte du succès des visites de ses installation proposées lors des Journées européennes du patrimoine, le port de Strasbourg propose une nouvelle session de visites le 6 novembre.

Full article: Batorama

28 octobre 2019

Le port de Seattle intensifie ses partenariats pour développer le « Maritime Blue Innovation Accelerator »

Le Port de Seattle s’associe à l’entreprise de co-working « WeWork » et au « Washington State Cluster Maritime Blue » pour créer le « Maritime Blue Innovation Accelerator », un incubateur de start-ups. L’ambition est d’aider les compagnies maritimes à innover, à adopter des pratiques plus respectueuses de l’environnement et à faire de l’État de Washington un leader mondial dans le domaine de l’économie maritime. Ces programmes sont essentiels pour promouvoir le développement du capital humain nécessaire à l’économie future des villes portuaires. Des solutions similaires existent déjà à Rotterdam, Hambourg et Singapour.

Full article: Port of Seattle, Maritime Blue

28 octobre 2019

Le Port de Valence lance les SuperLabPorts, une plateforme destinée à soutenir les nouvelles start-ups portuaires et maritimes qui innovent dans le domaine du changement climatique

Full article: Esmartcity

12345174175

Port Entrepreneur

19 novembre 2019

Eolien offshore : les villes portuaires ne chôment pas !

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Pour l’Agence Internationale de l’Energie, les investissements dans la filière devraient s’élever à 900 Mrds d’Euros d’ici 2040, avec une capacité de production multipliée par 15. Si l’Europe fait la course en tête, les villes portuaires du monde entier s’activent, y compris aux USA malgré une administration Trump réticente. Il ne se passe désormais pas une semaine sans annonce de projets et d’actions d’envergure, à des stades variables d’un pays à l’autre, voire d’un port à l’autre, en fonction de la maturité de la filière. Développement de bases logistiques dans le Connecticut (USA) ou en France, installations de prototype en Espagne, stratégie de reconversion énergétique au Japon… sont autant d’exemples relevés ces derniers jours.

Le Marin 1 (IEA)  / IEA / Renews (Connecticut) / Le Marin 2 (Caen) / El Mercantil (Santander) / Inhabitat (Fukushima) / PVTech (Fukushima)

19 novembre 2019

Mexique : côté Pacifique, comme côté Atlantique, les ports se concertent pour porter des stratégies cohérentes de développement.

America Economia

19 novembre 2019

5 ports andalous (Espagne) font une offre commune pour gérer le port sec de Cordoba en vue d’augmenter la part du ferroviaire dans la logistique portuaire.

El Mercantil

19 novembre 2019

Recyclage de pneumatiques à Rotterdam (Pays-Bas), ou de béton à Taiwan : les ports font valoir leurs atouts pour l’économie circulaire.

Port of Rotterdam / TIPC Ltd

13 novembre 2019

Coopération inter-entreprises : La Ciotat (France) mise sur le renforcement de son cluster naval pour accroitre sa compétitivité

Le Marin

13 novembre 2019

Carburants marins propres : Maersk va tester le bioéthanol. Le bilan carbone du GNL reste difficile à estimer.

Flows / Lloyd’s List

13 novembre 2019

Logistique urbaine : en transformant des trains de voyageurs pour le fret, Londres instaure une liaison rapide en le port et le centre-ville.

Flows

12 novembre 2019

Submersions marines : Hull (RU) veut se protéger par une digue et une lagune ; une solution radicale qui ne pourra pas être déclinée dans toutes villes portuaires exposées.

Flows / Hull live (video) / The Telegraph / Yorkshirepost

12 novembre 2019

Le port du futur sera-t-il de plus en plus circulaire ?

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Deux rapports récents étudient tout le potentiel de cette hypothèse. A Rotterdam, tous les flux de matières premières et de déchets ont été identifiés au niveau des entreprises de la zone portuaire. L’objectif est maintenant d’aller vers un traitement optimisé des flux résiduels. L’enjeu est environnemental, économique et social. Un second rapport, porte sur les ports urbains circulaires européens. Il dresse un bilan et une cartographie de 11 villes portuaires, sur la base d’une méthodologie commune. Dans chacune des villes portuaires fluviales comme maritimes, les meilleures pratiques ont été repérées et le rapport propose une synthèse des stratégies mises en œuvre.

Port of Rotterdam / Circular City Ports (pdf report)

30 octobre 2019

Strasbourg veut s’appuyer sur le transport fluvial pour une logistique urbaine plus durable.

Depuis mai 2018, un terminal a été installé quai des Pécheurs au cœur de la métropole pour les besoins d’un chantier de construction. La Ville veut aujourd’hui aller plus loin et lance un appel à projets pour faire de ce terminal une plateforme pour une logistique urbaine bas carbone. Le terminal devra fonctionner au quotidien en parfaite harmonie avec les autres usages urbains et touristiques de la voie d’eau. Ce projet s’inscrit dans le plan Climat de Strasbourg.

Full article: VNF / NPI

12345225226