En direct

Port Urbain

22 avril 2020

L’après COVID : repenser nos villes

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Les initiatives pour le partage d’experiences permettant de faire face au Covid-19 se poursuivent : sous la forme de webinars proposés conjointement par le Global Resilient Cities Network (GRCN) et la Banque mondiale ou bien via des bases de données en ligne telle que celle proposée par un centre de recherche de l’Université de New York.
Mais ce sont aussi les réflexions sur l’après COVID que nous souhaitons relayer auprès de vous. La pandémie actuelle doit nous conduire à repenser la ville, une ville vivante conçue autour des relations et des proximités comme le souligne Carlos Moreno, l’un des membres du réseau d’experts de l’AIVP, une ville dans laquelle la nature retrouverait sa place pour l’ICLEI, une ville plus résiliente peut-être aussi. Cette crise aura-t-elle un impact positif sur nos politiques économiques, sociales, environnementales et de santé publique comme le souhaite ce panel d’experts lors de leur débat ? Si un regard sur ce qui s’est passé lors de crises précédentes laisse certains sceptiques sur ce point, il se pourrait aussi que de profonds changements aient déjà commencé avant même cette crise…

22 avril 2020

Des espaces publics flottants au coeur de Copenhague

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Parkipelago a été conçu par l’architecte australien Marshall Blecher et le Studio Fokstrot, un cabinet danois. Une premier îlot aménagé en 2018 avait connu le succès. Trois nouveaux îlots vont être proposés en 2020. Ils sont construits sur la base de matériaux durables ou recyclés. Ils peuvent être déplacés dans différents sites du port. Une solution flexible qui a déjà remporté un award et pourrait être transposée dans nombre de villes portuaires.

Archdaily (+ images)

16 avril 2020

Le Coronavirus va-t-il transformer notre façon de faire la ville et d’habiter la planète ?

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Nous vous avions signalé dans notre newsletter spéciale COVID-19 du 1er avril plusieurs réseaux internationaux de villes ayant mis en ligne des ressources pour partager les mesures et solutions adaptées par leurs membres pour faire face à la pandémie : Cities for Global Health, le réseau EUROCITIES, ou encore de l’AIMF – Association Internationale des Maires Francophones. D’autres les ont rejoint, tel que ces 150 décideurs urbains qui échangent pour trouver ensemble les meilleures pratiques à mettre en œuvre via la plateforme UrbanLeague.

Les architectes et urbanistes ont réagi également que ce soit pour proposer des solutions pour réaliser des hôpitaux d’urgence en réutilisant des conteneurs, pour créer des unités de soins, des masques, convertir des bâtiments en hôpitaux. 

Mais cette pandémie est aussi la source de multiples opinions sur le futur de nos villes et de notre planète : elle pourrait ainsi être une occasion pour repenser la mobilité et nos modes de déplacements dans la ville, de repenser notre façon de la concevoir et de l’aménager en y réintroduisant les questions de santé et de bien-être, ou encore pour nous aider à mieux comprendre le changement climatique, voire même à mieux le combattre.

Visions optimistes ? Changements de perspectives indispensables ou inévitables ? Les débats sont ouverts.

 

 

15 avril 2020

Demain, la vie après le pétrole : habiter d’anciennes plateformes pétrolières ?

Design Boom (+ images)

15 avril 2020

Fenix I : 212 appartements aménagés au-dessus d’un ancien entrepôt portuaire par Mei Architects dans le secteur de Rijnhaven à Rotterdam

Dezeen (+ images)

15 avril 2020

Un musée de l’université arctique conçu par Henning Larsen sera implanté sur le waterfront de Tromsø (Norvège)

Design boom (+ images, plans)

littoral waterfront port
8 avril 2020

Quelles stratégies pour l’aménagement du littoral de Casablanca (Maroc) ?

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Le Ministre de l’intérieur marocain et l’Agence urbaine de Casablanca ont lancé la réflexion. L’objectif est de renforcer l’attractivité de la Ville en s’appuyant sur son potentiel touristique et économique. C’est une large zone qui est concernée : 90 km de bande littorale, huit territoires administratifs, le port, une marina, la grande mosquée, un patrimoine bâti et paysager très présent, etc. Il s’agit aussi bien sûr d’anticiper sur les risques naturels et climatiques. L’ANP (Agence Nationale des Ports) a déjà lancé plusieurs projets portant sur une nouvelle desserte, sur le port de pêche, le chantier naval, ou encore un nouveau terminal croisière.

Aujourd’hui Le Maroc

Opera Waterfront
8 avril 2020

Un appel d’offres pour un opéra à Tallinn (Estonie)

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

L' »Opéra by the Sea » sera implanté sur un ancien secteur portuaire proche de la vieille ville. L’objectif est à la fois d’y créer un hub culturel et un bâtiment iconique. C’est tout le secteur qui sera par la même rendu plus attractif et redynamisé. Deadline Août 2020.

UNI ; Competition brief

8 avril 2020

Nouveaux projets sur le waterfront de Sydney : deux tours de bureaux sur Cockle Bay Park, appartements et commerces à Darling Harbour

Bustler ; Architecture Australia

8 avril 2020

Le Port de Los Angeles (USA) lance un appel d’offres pour la reconversion de l’entrepôt N°1, un bâtiment déjà emblématique sur son waterfront

Port of Los Angeles

Port Citoyen

27 mai 2020

Innovantes ou traditionnelles, toutes les approches sont les bienvenues pour construire une ville portuaire durable

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Les villes portuaires du monde entier développent des projets destinés à réduire les externalités négatives des activités portuaires. En Espagne, le gouvernement vient d’autoriser le port de Valence à construire une unité de production électrique d’une capacité de 30 Mégawatts, un premier pas vers le zéro carbone envisagé pour 2030. Toujours en Espagne, le port de Barcelone a lancé un service gratuit de conseil en développement durable destiné à aider les utilisateurs du port à calculer les émissions de la chaîne logistique et faciliter la prise de décision pour un transport plus vert. Un autre champ d’étude prometteur est celui du carbone bleu ou le rétablissement du processus selon lequel les plantes marines capturent le CO2 pour le transformer en sédiments. Le port de Seattle (USA) s’associe aux Washington State Departments en vue d’étudier les avantages que présente le procédé. Enfin, une autre façon de réduire les émissions polluantes est de n’en pas produire du tout en développant le transport zéro carbone, à l’instar du projet TOWT – Transport à la Voile accueilli par le port du Havre.

Europa Press – Barcelona, El Periódico de la Energía – Valencia, Green Marine – Seattle, Twitter – Le Havre

27 mai 2020

Les villes portuaires de San Antonio et Valparaiso manifestent leur engagement envers la communauté locale

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Au cours des dernières semaines, les deux villes portuaires chiliennes ont pris des mesures essentielles pour soutenir les travailleurs, les enfants et les petites entreprises. Comme on l’a vu dans nos newsletters précédentes, les concours de dessin ont remporté un franc succès auprès des enfants qui ont ainsi pu rester en contact avec le port. Presque 600 enfants ont participé au concours organisé conjointement par le port de Valparaiso et le musée d’art local. De la même manière, le port de San Antonio invite les enfants de 6 à 13 ans à participer au concours « Dessine ton port à la maison », organisé en collaboration avec un journal local. Au cours de cette crise, les deux ports ont été à l’origine de nombreuses actions sociales. Ils ont poursuivi les opérations de désinfection, distribué des paniers alimentaires aux travailleurs portuaires et organisé des campagnes de vaccination. Le port de San Antonio a en outre décidé de réduire de manière significative le loyer des boutiques d’artisans présentes le long du waterfront.

Radio Festival, Soy Chile, Soy Chile, Port Valparaíso, Soy Chile, Portal Portuario

27 mai 2020

Lancement de la 9ème édition du trophée du port de Tarragone (Espagne) ouvert aux chercheurs en sciences sociales auteurs de travaux sur l’histoire du port.

Port Tarragona (PDF)

27 mai 2020

Le Port de Talcahuano réaffirme son engagement pour l’égalité femmes-hommes. Le port sera la première entreprise publique chilienne à ratifier la règlementation nationale NCh 3262 sur l’égalité des genres et la conciliation entre la vie professionnelle et la vie privée.

Mas Container

27 mai 2020

Transport fluvial : une solution d’écomobilité. Le directeur général de Voies navigables de France (VNF) défend la modernisation des voies d’eau pour faire face aux enjeux de la logistique durable : une barge sur la Seine équivaut à 400 camions sur le périphérique.

France Info

20 mai 2020

Le programme de nettoyage du fjord d’Oslo donne de bons résultats. Un suivi permanent a permis d’observer que l’eau et le fond du fjord étaient plus propres et que de nouvelles espèces de faune peuplaient la zone. Ce résultat est le fruit d’un travail de collaboration entre la Ville, le Port et diverses agences urbaines.

Port of Oslo

20 mai 2020

Le Port de Seattle a mis au point un programme virtuel de sensibilisation aux métiers maritimes et portuaires à destination des élèves du secondaire.

Port of Seattle

20 mai 2020

Les villes portuaires chiliennes continuent de lutter contre le Covid-19

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Nous avons vu, dans nos précédentes newsletters et interviews, que les deux plus grandes villes portuaires chiliennes, San Antonio et Valparaiso, sont très actives dans la lutte contre les effets du covid-19 auprès des communautés locales. Des ports plus petits jouent aussi un rôle important dans la protection des travailleurs et des citoyens. À Arica, l’autorité portuaire a mis en place une structure pour la mise en quarantaine des employés présentant des symptômes, et à Puerto Ventanas, le port a organisé un webinar sur les mesures domestiques à appliquer afin d’éviter la propagation du virus.

Portal Portuario – Arica, Portal Portuario – Puerto Ventanas

20 mai 2020

Les ports espagnols contre le Covid-19

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

En Espagne, le port de Carthagène a annoncé un investissement de €100.000 dans le développement de projets locaux à vocation éducative, culturelle, sanitaire et sociale. Le Port de Barcelone a aussi annoncé qu’il activerait au maximum les investissements afin d’accélérer la reprise post Covid-19 et que les projets seraient sélectionnés en fonction de critères sociaux, environnementaux et économiques. Le Port de Santander a également décidé de mettre le « Palacete del Embarcadero » à la disposition de la banque alimentaire régionale pour l’organisation d’une action de solidarité. À Valence, l’association Puerto Solidario Valencia multiplie les actions pour répondre aux besoins de la population en poursuivant l’aide alimentaire. Enfin, du côté des activités culturelles, le Port de Tarragone a organisé deux événements en ligne, « Un mar de peixos » et « Quiz », comprenant des activités manuelles et des concours à destination des enfants, ainsi qu’un quiz à l’occasion du 20ème anniversaire du musée portuaire et de la journée internationale des musées.

Diario el canal – Cartagena, Portal Portuario – Barcelona, Cantabria Liberal – Santander, Levante EMV –  Valencia, Port of Tarragona

20 mai 2020

Les villes portuaires poursuivent leur soutien économique et social

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Comme les semaines précédentes, les dispositifs de soutien économique destinés à la protection des salariés des entreprises portuaires continuent de se multiplier. Le Port de Venise a annoncé, parallèlement aux mesures de protection déjà prises pour les opérateurs de terminaux, que toutes les entreprises opérant sur son territoire pourront être exemptées du règlement des droits portuaires. Aux États-Unis, le port de Corpus Christi a versé une subvention à une organisation à but non lucratif pour l’attribution de micro-crédits aux petites entreprises du comté. En France, HAROPA (l’autorité portuaire du Havre, Rouen et Paris), a dévoilé un programme de soutien post-Covid-19 afin d’aider les entreprises à relancer leur activité. Par ailleurs, le port de Rotterdam aux Pays-Bas s’intéresse à la santé mentale des équipages. Comme nous vous le signalions dans notre dernière newsletter, la situation des marins devient critique en raison du retard pris dans le renouvellement des équipages. L’autorité portuaire et Deltalinqs encouragent le soutien aux organismes agissant dans ce domaine.

➜  Port of Venice, Portal Portuario – Corpus Christi, Port Strategy – HAROPA, Safety 4 Sea – Rotterdam

12345186187

Port Entrepreneur

6 mai 2020

Investissement public et aide financière dans les villes portuaires

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Après une première vague d’initiatives culturelles et sociales, les villes portuaires du monde entier dévoilent leur plan de relance post-covid. L’Autorité Maritime et Portuaire de Singapour a annoncé une enveloppe de $27 millions pour soutenir les entreprises et leur apporter une aide à la formation professionnelle et à l’emploi. Aux États-Unis, les ports de Los Angeles et Seattle vont investir pour renouveler leur infrastructure. À Los Angeles, le port va investir $367 millions en faveur de l’économie et l’emploi au niveau local, alors que Seattle va financer 20 projets, dont des infrastructures aéroportuaires, à hauteur de $1,5 milliard. En Espagne, les ports de Valence et Bilbao se sont engagés dans la même voie : le Port de Valence a présenté un programme de €57,2 millions à destination des entreprises portuaires locales, tandis que le port de Bilbao a annoncé un plan d’investissement à hauteur de €67 millions pour 2020 destiné à soutenir l’économie et la création d’emploi.

➜  Safety4sea – Singapore, Safety4sea – Los Angeles, Port Technology – Seattle, Valencia Port, Bilbao Port

12 février 2020

Le port durable, alliance d’intelligence et de collectif

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

De retour du Forum Economique Mondial pour l’un, exprimant dans une interview les perspectives du port du futur pour l’autre, les CEO des ports d’Anvers et de Rotterdam tracent des visions convergentes. Pour tous les deux, il n’y a plus aucun doute que la lutte contre le changement climatique et la recherche d’une économie portuaire neutre en carbone sont des nécessités absolues. L’innovation technologique côté terre comme côté mer et l’optimisation de la chaîne logistique seront bien entendu une partie de la réponse. Mais au-delà, le succès de ces transformations reposera sur la capacité des ports à multiplier les partenariats, à relever les défis de façon collective en associant leur communauté, à soutenir ensemble un même processus de transformation.
Port of Rotterdam / Flows

12 février 2020

Pour décongestionner les routes, le Port de Melbourne (Australie) entérine son plan de développement du ferroviaire (16 M€ d’investissement)

Port of Melbourne

12 février 2020

Kribi (Cameroun) : 31 premières entreprises sont en phase d’installation sur la zone portuaire. Plus de 150 autres devraient suivre.

EcoMatin

12 février 2020

Flessingue – North Sea Port (Pays Bas) : premiers aménagements pour le parc éolien offshore Borsele 1+2 qui alimentera à terme 1 millions de foyers

North Sea Port

29 janvier 2020

Grandes tendances et scénarios d’évolution de la logistique

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Dans la plupart des villes portuaires, l’activité logistique structure de plus en plus le territoire. Baliser l’avenir de ce secteur devient nécessaire. A cet effet, l’Agence d’Urbanisme de Marseille (France) nous rappelle quelques points clés. La massification des flux commerciaux mondiaux va se poursuivre entraînant concentration des armateurs, adaptation des ports, extension et robotisation des entrepôts, émergence de mono-opérateurs. A l’ère du e-commerce, l’optimisation du dernier kilomètre est devenue également cruciale. Pour autant, le transport terrestre reste le maillon faible de cet écosystème avec des difficultés à massifier les flux et proportionnellement un impact CO2 plus lourd. La mutualisation pourrait être une partie de la réponse mais tous les secteurs n’y croient pas. Au cœur de ces évolutions, la question de l’emploi apparaît comme un défi supplémentaire pour les territoires.

Agam (pdf)

17 janvier 2020

Rwanda : 4 ports sur le lac Kivu comme alternative au transport routier

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Le lac Kivu, à l’ouest du Rwanda marque la frontière avec la RDC voisine. Les 4 ports seront construits avec l’aide des Pays Bas et répartis du Nord au Sud du lac. Ils favoriseront la mobilité des personnes et des marchandises entre les différents districts le long de la rive. D’ici 20 ans, ils devraient concentrer la majorité des échanges commerciaux transfrontaliers et un trafic de 3M de passagers. Le gouvernement souhaite également en faire le moteur d’un plan plus ambitieux de relance du transport par voie d’eau sur d’autres lacs et rivières du pays. L’objectif est d’alléger le transport terrestre pour lequel le coût d’entretien des infrastructures pèse dans le budget national. Enfin, ce projet permettra de renforcer la compétitivité de l’industrie agro-alimentaire (bières, thé, café), celle des cimentiers et de relancer le tourisme.

The New times

17 janvier 2020

Posé ou flottant, l’éolien offshore entre véritablement dans sa phase d’industrialisation. Cela suppose un renforcement de la coopération interportuaire.

Wind Europe

17 janvier 2020

Port de Montréal (Canada) : la fluidité des activités est primordiale pour allier efficacité économique et respect des populations riveraines

Port de Montréal

10 décembre 2019

Les transports et la logistique face au défi environnemental et énergétique

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Au niveau mondial, ce secteur pèse aujourd’hui pour 25% des émissions de gaz à effet de serre. Pour les réduire, agir sur l’efficacité énergétique est un premier axe. Si un consensus existe pour abandonner progressivement les énergies fossiles, le GNL est perçu comme une étape de transition, et faire le bon choix à plus long terme entre l’hydrogène, l’ammoniaque ou les biocarburants reste un défi. Améliorer l’intermodalité est un second axe d’actions avec l’ambition de diminuer la part du routier et d’augmenter celle du transport maritime à courte distance, du fluvial et du fer. Enfin, l’innovation pour plus d’efficacité logistique constitue le troisième axe. L’objectif vise à réduire de façon globale les consommations, tout en veillant à ce que les réductions d’émissions sur la mer ne se traduisent pas par plus d’émissions à terre, du fait en particulier de l’augmentation de la congestion dans les villes portuaires.

Diario del Puerto 1 / Diario del Puerto 2 / Diario del Puerto 3 / Diario del Puerto 4

12345228229