En direct

Port Urbain

27 mai 2020

Boston : gentrification climatique ?

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Nous avons eu l’occasion à plusieurs reprises de vous présenter la stratégie de la ville de Boston face au changement climatique et à la montée du niveau des mers : plutôt que de construire uniquement des digues et murs de protection, elle s’appuie sur l’idée de construire avec la nature avec l’aménagement de parcs, zones humides, etc. pour amortir les épisodes d’inondation. Mais les projets d’aménagement urbain sur ces sites les rendront aussi beaucoup plus coûteux et accueilleront des résidents plus riches : un phénomène de gentrification assez classique. Qu’en est-il des communautés qui étaient jusqu’alors présentes ? Devront-elles se déplacer ? Et leurs nouveaux lieux de résidence seront-ils eux aussi protégés face à ces risques inondations ? C’est cette « gentrification climatique » que le responsable de l’Environnement, de l’énergie et des espaces publics veut éviter.

The Guardian

27 mai 2020

Une nouvelle gouvernance pour le patrimoine

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

L’idée d’économie circulaire a fait peu à peu son chemin. Peut-on s’inspirer de ses concepts pour imaginer une « gouvernance circulaire » portant sur la réutilisation du patrimoine culturel urbain ? C’est la question que se sont posée 16 villes membres du réseau européen de l’ICLEI. Le rapport de synthèse de ce projet est désormais disponible. Il définit et illustre comment une nouvelle approche est possible pour réutiliser, financer et entretenir durablement le patrimoine culturel.

Iclei ; Synthesis Report

 

27 mai 2020

Aménagé au bord du fleuve, le nouveau siège de la CECEP conçu par Zaha Hadid Architects sera le bâtiment le plus vert de la Ville de Shanghai

World Architecture ; Archinect

20 mai 2020

Amsterdam lance une nouvelle phase de sa stratégie en faveur de l’économie circulaire

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

En 2015 la ville d’Amsterdam avait commandité une étude en profondeur pour évaluer l’impact d’une transition vers une économie circulaire. Elle avait confirmé tout le potentiel en matière de réduction de la pollution, création d’emplois et développement économique. Les discussions avec la population et la communauté d’affaires avaient ensuite conduit à l’élaboration d’un plan stratégique 2020-2025. Le Port aura un rôle important à jouer dans cette stratégie, comme nous vous l’avions signalé dans notre news du 16 avril dernier. L’objectif pour la Ville est d’avoir une économie totalement circulaire à l’horizon 2050. Une quatrième phase vient donc d’être lancée. Plus de 200 projets sont annoncés pour l’année à venir.

Cities Today ; Amsterdam Circular Economy Policy

20 mai 2020

Des parcs pour faire face aux tsunamis

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Comment lutter contre l’énergie dévastatrice de l’eau qui frappe les côtes et les habitations lors des tsunamis ? Selon ces chercheurs il est plus judicieux d’aménager des parcs sur le waterfront plutôt que de construire des digues de protection. Ces parcs paysagers sont une solution moins coûteuse qui intéressera donc en particulier les pays les moins riches. Ils permettent de préserver le cadre naturel ou, à tout le moins, de proposer un paysage aménagé qui peut aussi devenir lieu de promenade.

The Verge

19 mai 2020

Un accord entre la Ville de Baltimore et West8 pour lancer une première phase de planification du projet Middle Branch waterfront malgré le Covid-19

Bizjournal

19 mai 2020

Un retour sur la transformation du port de Séville, 150 après

CaminosAndalucia – pp. 58-64

14 mai 2020

Oslo : un guide pour une meilleure intégration du Port à la Ville

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Les opportunités d’aménagement urbain dans et autour du port d’Oslo se sont multipliées au tournant du XXe siècle. Un plan global a alors été conçu pour assurer une cohésion esthétique des différents équipements concernés, que cela soit la signalétique, les routes, la couleur des portiques ou des silos, etc. Ce plan, élaboré sous l’égide de la ville d’Oslo, a rassemblé les principales parties prenantes, dont bien sûr le Port, les entreprises présentes, etc. Ces lignes directrices esthétiques ont permis ainsi de donner une unité à une promenade portuaire qui court aujourd’hui sur 9km le long du waterfront, et d’assurer également une meilleure intégration de port actif.

Port of Oslo

13 mai 2020

Le Port de Venise s’associe à la Ville pour faciliter l’accès du public au centre-ville historique.

Port of Venice

Port Citoyen

29 juillet 2020

Le défi technologique proposé par le Port d’Algésiras (Espagne) remporte le concours « Fiware Zone » organisé par la Région et une entreprise de télécommunication. L’accent sera mis sur les technologies innovantes permettant d’obtenir des données sur l’impact environnemental des activités portuaires.

El Estrecho Digital

29 juillet 2020

La Ville et le Port de Livourne (Italie) s’associent pour nettoyer les canaux de la « nouvelle Venise”

Livorno Port Center

29 juillet 2020

Bahia Blanca : une initiative en faveur du dialogue avec la collectivité

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Le Port de Bahia Blanca (Argentine) lance « Puerto Abierto », un forum participatif en ligne destiné à encourager le dialogue avec la collectivité. La première rencontre réunissait les représentants du secteur agroalimentaire. L’objectif de ces échanges est de mettre en adéquation les actions du Port avec les attentes et les besoins de la collectivité. Chacune des rencontres se déroulera en trois étapes : évaluation, débat d’idées et mise en œuvre des projets acceptés. Les futurs participants aux débats comprendront des représentants du secteur universitaire et scientifique, des structures professionnelles, des salariés et des acteurs de l’environnement et de la culture. Le processus débouchera sur l’élaboration d’un plan stratégique concerté.

Port of Bahía Blanca

29 juillet 2020

Protection de la biodiversité : éducation et effets positifs sur l’environnement

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Les villes portuaires abritent une riche biodiversité dont la préservation peut avoir des effets bénéfiques inattendus. À Tarragone (Espagne), la politique de gestion des espaces verts menée par le port donne d’excellents résultats en matière d’empreinte hydrique, de biodiversité et d’émissions de CO2. Le port a centré son action sur le reboisement des zones dégradées et le remplacement des plantes gourmandes en eau par des espèces plus adaptées au climat méditerranéen. Chaque année, ces espaces permettent de compenser 1 500 tonnes de CO2, offrant un abri aux espèces menacées comme les abeilles. À Ceuta (Espagne), le Port s’est associé au Musée maritime (Museo del Mar) qui se consacre à l’étude et à la protection de la biodiversité locale ainsi qu’à la sensibilisation du public. Le musée publie des ouvrages et revues dans lesquels il fait connaître le résultat de ses travaux de recherche, comme ceux concernant par exemple l’impact des navires sur les baleines et les dauphins. Il organise également des activités pédagogiques et dirige des projets visant à inclure le littoral de la région au sein des réseaux européens de réserves naturelles. Il s’occupe en outre d’une installation unique en son genre, le « pudridero » (pourrissoir), un espace destiné à la préservation des corps des animaux marins et à la collecte de leurs ossements à des fins d’études et d’apprentissage.

El Vigía, Museo del Mar Ceuta

29 juillet 2020

Des villes portuaires impliquées dans la production alimentaire

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Les villes portuaires sont, certes, des acteurs indispensables de la logistique alimentaire mais elles ont aussi un rôle à jouer dans la production, notamment aquacole. C’est ce que nous enseigne cette semaine un projet développé à Valence (Espagne). Le niveau de salinité, la qualité des nutriments présents dans les eaux du port de Valence et l’emplacement des bancs créent un environnement idéal pour l’élevage de la clòtxina valenciana (moule méditerranéenne). La production annuelle y atteint les 1 200 tonnes. Le Port assure la surveillance de la qualité de l’eau et les autorités régionales garantissent l’innocuité des mollusques.

Europa Press

27 juillet 2020

Les villes portuaires sudaméricaines continuent de lutter contre le Covid-19

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Alors que la menace d’une seconde vague de contagions se précise dans de nombreux pays, en Amérique du sud, les acteurs Ville Port poursuivent leurs actions de solidarité face au Covid19. Le port de Valparaiso (Chili) continue de soutenir la population en distribuant du matériel médical dans les hôpitaux et de la nourriture aux plus défavorisés. De son côté, sous la direction du Port, la communauté portuaire de San Antonio (Chili) apporte son concours à la création d’un nouveau laboratoire médical afin d’accélérer les résultats des tests. À Buenos Aires (Argentine), le Port étend les subventions accordées aux concessionnaires dans l’objectif d’atténuer l’impact économique de la crise.

Nex News – El Mercurio de Valpraíso, Nex News – El Líder de San Antonio, Portal Portuario

22 juillet 2020

Le Port et la Ville de Ceuta collaborent pour améliorer la qualité de l’air.

Ceuta Actualidad

22 juillet 2020

La Comlog (communauté logistique) de Talcahuano (Chili) va lancer un programme pour le développement durable et communautaire.

Portal Portuario

22 juillet 2020

Référendum à Key West (États-Unis) sur l’avenir de la croisière

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

L’ONG citoyenne Key West Committee for Safer Cleaner Ships a réuni suffisamment de signatures pour convoquer un référendum (prévu en novembre prochain) sur trois questions :

1 – Limiter le nombre de passagers débarquant des navires de croisière à 1500 par jour ;

2- Interdire l’accès des navires de plus de 1300 passagers ;

3 – Donner la priorité aux compagnies de croisière les plus respectueuses de la santé et de l’environnement.

L’initiative intervient à un moment crucial puisque les opérateurs de croisière sont en train de discuter du calendrier de reprise de leurs activités. Au moment où certaines compagnies italiennes ou allemandes annoncent une reprise au niveau national ou régional, le centre américain pour le contrôle des maladies vient d’étendre le « No Sail Order » à tous les navires de croisière. Après un webinaire organisé en juin par l‘AIVP sur le thème de la croisière, le débat, structuré autour de l’atteinte de l’objectif 9 de l’Agenda AIVP 2030 sur la santé et la qualité de vie des habitants des villes portuaires, reprendra à la rentrée.

Safer Cleaner Ships, Maritime-Executive, Cruise Critic, USA Today, CDC USA, AIVP Webinar, Agenda AIVP 2030

22 juillet 2020

Les villes portuaires contribuent à la protection de la biodiversité

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Deux excellents projets centrés sur la préservation ou la restauration de la biodiversité naturelle : à Rouen (France), de 2017 à 2019, HAROPA-Port de Rouen a mis en œuvre à Sahurs des travaux de restauration de milieux humides connectés à la Seine. La nouvelle structure et son chenal permettent à la marée de rentrer davantage sur le site et de recouvrir les milieux naturels de l’estuaire. En 2020, le Port a réalisé des plantations pour améliorer l’intégration du au paysage et mis en place des panneaux pédagogiques. À Bahia Blanca (Argentine), le centre de sauvetage des animaux marins est, depuis sa création il y a deux ans, intervenu sur plus de 115 animaux de 15 espèces différentes. La structure est le fruit d’un partenariat entre l’autorité portuaire de Bahia Blanca et plusieurs organisations environnementales.

HAROPA – Port of Rouen, Port of Bahía Blanca

12345191192

Port Entrepreneur

27 juillet 2020

Le Port de Huelva (Espagne) et le gouvernement d’Andalousie coopèrent pour développer un hub de l’innovation en matière portuaire et logistique

Huelva Informacion

15 juillet 2020

Le Port de Rotterdam lance un nouveau projet pour favoriser le développement des camions à hydrogène d’ici 2025 en Europe centrale. Le projet pourrait permettre de réduire les émissions de CO2 de 100.000 tonnes par an. L’initiative s’inscrit dans la ligne du livre blanc Port of the Future – 7 building blocks récemment publié par le Port de Rotterdam.

Port of Rotterdam 1, Port of Rotterdam 2

29 juin 2020

A Marseille (France) l’ancienne base sous-marine va accueillir un data center et devenir une pièce maîtresse du Smart Port

20 minutes ; Vidéo

6 mai 2020

Investissement public et aide financière dans les villes portuaires

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Après une première vague d’initiatives culturelles et sociales, les villes portuaires du monde entier dévoilent leur plan de relance post-covid. L’Autorité Maritime et Portuaire de Singapour a annoncé une enveloppe de $27 millions pour soutenir les entreprises et leur apporter une aide à la formation professionnelle et à l’emploi. Aux États-Unis, les ports de Los Angeles et Seattle vont investir pour renouveler leur infrastructure. À Los Angeles, le port va investir $367 millions en faveur de l’économie et l’emploi au niveau local, alors que Seattle va financer 20 projets, dont des infrastructures aéroportuaires, à hauteur de $1,5 milliard. En Espagne, les ports de Valence et Bilbao se sont engagés dans la même voie : le Port de Valence a présenté un programme de €57,2 millions à destination des entreprises portuaires locales, tandis que le port de Bilbao a annoncé un plan d’investissement à hauteur de €67 millions pour 2020 destiné à soutenir l’économie et la création d’emploi.

➜  Safety4sea – Singapore, Safety4sea – Los Angeles, Port Technology – Seattle, Valencia Port, Bilbao Port

12 février 2020

Le port durable, alliance d’intelligence et de collectif

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

De retour du Forum Economique Mondial pour l’un, exprimant dans une interview les perspectives du port du futur pour l’autre, les CEO des ports d’Anvers et de Rotterdam tracent des visions convergentes. Pour tous les deux, il n’y a plus aucun doute que la lutte contre le changement climatique et la recherche d’une économie portuaire neutre en carbone sont des nécessités absolues. L’innovation technologique côté terre comme côté mer et l’optimisation de la chaîne logistique seront bien entendu une partie de la réponse. Mais au-delà, le succès de ces transformations reposera sur la capacité des ports à multiplier les partenariats, à relever les défis de façon collective en associant leur communauté, à soutenir ensemble un même processus de transformation.
Port of Rotterdam / Flows

12 février 2020

Pour décongestionner les routes, le Port de Melbourne (Australie) entérine son plan de développement du ferroviaire (16 M€ d’investissement)

Port of Melbourne

12 février 2020

Kribi (Cameroun) : 31 premières entreprises sont en phase d’installation sur la zone portuaire. Plus de 150 autres devraient suivre.

EcoMatin

12 février 2020

Flessingue – North Sea Port (Pays Bas) : premiers aménagements pour le parc éolien offshore Borsele 1+2 qui alimentera à terme 1 millions de foyers

North Sea Port

29 janvier 2020

Grandes tendances et scénarios d’évolution de la logistique

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Dans la plupart des villes portuaires, l’activité logistique structure de plus en plus le territoire. Baliser l’avenir de ce secteur devient nécessaire. A cet effet, l’Agence d’Urbanisme de Marseille (France) nous rappelle quelques points clés. La massification des flux commerciaux mondiaux va se poursuivre entraînant concentration des armateurs, adaptation des ports, extension et robotisation des entrepôts, émergence de mono-opérateurs. A l’ère du e-commerce, l’optimisation du dernier kilomètre est devenue également cruciale. Pour autant, le transport terrestre reste le maillon faible de cet écosystème avec des difficultés à massifier les flux et proportionnellement un impact CO2 plus lourd. La mutualisation pourrait être une partie de la réponse mais tous les secteurs n’y croient pas. Au cœur de ces évolutions, la question de l’emploi apparaît comme un défi supplémentaire pour les territoires.

Agam (pdf)

17 janvier 2020

Rwanda : 4 ports sur le lac Kivu comme alternative au transport routier

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Le lac Kivu, à l’ouest du Rwanda marque la frontière avec la RDC voisine. Les 4 ports seront construits avec l’aide des Pays Bas et répartis du Nord au Sud du lac. Ils favoriseront la mobilité des personnes et des marchandises entre les différents districts le long de la rive. D’ici 20 ans, ils devraient concentrer la majorité des échanges commerciaux transfrontaliers et un trafic de 3M de passagers. Le gouvernement souhaite également en faire le moteur d’un plan plus ambitieux de relance du transport par voie d’eau sur d’autres lacs et rivières du pays. L’objectif est d’alléger le transport terrestre pour lequel le coût d’entretien des infrastructures pèse dans le budget national. Enfin, ce projet permettra de renforcer la compétitivité de l’industrie agro-alimentaire (bières, thé, café), celle des cimentiers et de relancer le tourisme.

The New times

12345228229