En direct

Port Urbain

6 juillet 2020

La Ville de Rotterdam se veut plus verte

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

233 millions € ont été annoncés pour sept projets dans différents quartiers de la ville. L’objectif est en particulier de rendre la ville plus verte, mais aussi plus résiliente face à des pandémies comme celle du Covid. Cela concerne notamment les anciens secteurs portuaires de Rijnhaven et Masshaven.

Dutch review

6 juillet 2020

Le port de Carthagène (Espagne) a lancé un appel d’offres pour de nouveaux usages et une meilleure intégration de sa façade maritime

Diario el Canal ; La verdad

6 juillet 2020

Echange de terrains entre le Port et la Ville de Los Angeles (USA) et démolition d’une cuve à pétrole : vers une nouvelle promenade d’ici 2022

Sea News ; Daily Breeze

1 juillet 2020

Le Port d’Auckland (Nouvelle-Zélande) aménage un jardin vertical

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

L’objectif est de mieux intégrer le bâtiment de son terminal automobiles. Il constituera un nouveau repère Ville Port et son toit deviendra un parc public dans quelques années. Il permettra également de développer la biodiversité. Tout ce qui est utilisé dans le jardin peut être réutilisé et recyclé, et il répond ainsi aux critères de durabilité.

Hanging Gardens ; Vidéo

29 juin 2020

A Marseille (France) l’ancienne base sous-marine va accueillir un data center et devenir une pièce maîtresse du Smart Port

20 minutes ; Vidéo

29 juin 2020

Le Port de Malaga (Espagne) va s’appuyer sur les méga-yachts et une future marina de 600 à 650 places pour se repositionner sur le marché de la plaisance

Malaga Hoy

22 juin 2020

5,4 millions d’euros pour le projet Le Havre Smart Port City

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Cette subvention de l’Etat français va permettre d’engager le projet en phase opérationnelle. Le projet réunit les collectivités, le port, des acteurs privés, des établissements d’éducation et de recherche. Il ambitionne de transformer le territoire à horizon de dix ans via des solutions innovantes dans les domaines de la mobilité, de l’énergie, de la smart data, de la transition écologique, de la relation avec le citoyen, de la formation, et de l’attractivité.

Le Havre Smart Port City (+ vidéo) ; Actualités

22 juin 2020

Le Port de San Diego (USA) lance un appel d’offres pour de l’art urbain sur deux parcs de son waterfront. Date limite : 11 juillet

sdnews ; Port of San Diego

22 juin 2020

Accord entre la Ville et le Port de Palma (Espagne) pour une promenade qui supprimera la coupure entre Ville et Port

El Vigia

22 juin 2020

A Helsinki (Finlande) le Musée de l’Architecture et du Design qui va être construit dans le South Harbour fait partie de la stratégie de reprise post-Covid

Dezeen (+ images)

12345250251

Port Citoyen

11 juillet 2013

Valorisation en images des métiers de la mer par le Cluster Maritime Français

Source: Le Marin

Vidéo

9 juillet 2013

Rotterdam : une journée d’immersion dans le cadre du Port Center Network

rotterdam_gm_juin2013_04juillet13-AFin Juin, Greta Marini en charge de l’animation du Port Center Network à l’AIVP a accompagné la délégation du Port de Livourne, membre de l’AIVP pour une visite organisée par le Port de Rotterdam, également membre actif du réseau depuis des nombreuses années.


La délégation composée des responsables des services de communication, ressources humaines et relations extérieures a pu découvrir les nombreuses initiatives locales destinées à rapprocher les citoyens et plus particulièrement les jeunes vers les activités et les métiers portuaires. Ce déplacement était organisé dans le cadre d’un échange de bonnes pratiques dans la perspective de la mise en place d’un Port Center à Livourne.

Sous la direction de Henk de Bruijn du département « Corporate strategie » du Port de Rotterdam, Nathalie Backx s’occupe tout particulièrement de la relation avec les jeunes et des mesures de sensibilisation aux métiers portuaires. Elle met en place également des projets culturels et artistiques permettant de renforcer plus encore les liens Ville/Port à Rotterdam. Plusieurs lieux témoignent déjà aujourd’hui d’une culture portuaire riche, innovante, moderne et résolument tournée vers l’avenir : Futureland, EIC Mainport et le « Recherche, Design & Manufacture campus », RDM Campus. Ce dernier, ancien site industriel où se situait la « Rotterdamsche Droogdok Maatschappij » (Rotterdam Dry Dock Company), abrite aujourd’hui plusieurs écoles qui collaborent directement avec les entreprises portuaires à proximité. En compagnie de Nathalie et de sa collègue Maartje Berendsen, nous avons visité dans un premier temps  Futureland, centre d’information dédié au projet Maasvlakte 2 situé sur le chantier même à 45km du centre ville. Accueillant aujourd’hui près de 125.000 visiteurs par an, ce centre a été ouvert en mai 2008 par l’Autorité Portuaire en collaboration avec les constructeurs des terminaux portuaires. Le Port le gère et l’anime.  L’objectif ici consiste à expliquer le projet de construction de Maasvlakte 2 sous l’angle environnemental, technique (notamment les techniques de poldérisation) et de management. Le Centre propose une exposition permanente basée sur un parcours ludique, interactif et informatif permettant aux visiteurs de comprendre les enjeux d’un tel projet à envergure internationale. Futureland dont l’entrée est gratuite, propose également aux visiteurs la découverte du site en bateau et en bus. Une cafétéria permet au public de passage – famille retraités, groupes de voyageurs, venant entre autre pour les plages à proximité – de profiter d’une vue privilégiée sur la construction de Maasvlakte 2.


Futureland est cependant une initiative liée au chantier de construction et qui a vocation à disparaitre dans les prochaines années. Cela coïncidera avec l’ouverture des terminaux APM, DP World et CMA CGM et donc l’arrivée des premiers conteneurs. Pour l’instant, il n’est pas prévu de maintenir les visites sur le site une fois celui-ci complètement opérationnel. Des discussions sont en cours pour étudier la possibilité de visites encadrées dont certaines se font déjà sur d’autres terminaux rotterdamois tels qu’Euromax Terminal ECT sur Maasvlakte 1. Ces visites de groupes sont organisées en collaboration avec le Port Center EIC Mainport Rotterdam, un centre éducatif axé sur les activités industrialo-portuaires et la présentation des différents métiers qui y sont associés.
A notre arrivée à ce Port Center (qui collabore avec le Port Center Network de l’AIVP), la nouvelle directrice Marie Dotsch, nous a guidé à travers l’exposition permanente et les modules pédagogiques adaptés à un public de jeunes et d’adolescents. 18.000 élèves passent par ce centre chaque année. Il propose des visites guidées sur le terrain couplées à la découverte de l’exposition permanente. EIC est une structure de type associatif à but non lucratif. Le Port de Rotterdam siège dans le Conseil d’Administration aux côtés des industriels représentés par leur groupement Deltalinqs et des représentants du Shipping and Transport College.


A Rotterdam en 2013, plusieurs acteurs publics dont le port et la ville ont comme mission la sensibilisation et la formation des jeunes. Le port, principal employeur de la région, trouve difficilement une main d’œuvre qualifiée pour des métiers dans les domaines techniques et industriels. Pour Natalie Backx, l’Autorité Portuaire travaille sur ces sujets depuis longtemps en essayant de mobiliser les acteurs économiques de la place portuaire. La création du RDM Campus est la dernière traduction concrète de cette politique. Une coordination plus performante entre les différentes associations, organisations et entités publiques est toutefois devenue nécessaire; l’emploi et la formation sont une priorité pour la place portuaire.


Depuis peu, l’association « Jinc », très active déjà à Amsterdam dans le domaine de la sensibilisation des jeunes de 8 à 16 ans, collabore avec le Port Center EIC Mainport pour développer des stages d’immersion en entreprise dans le secteur industrialo-portuaire. La classe d’âge 10 / 12 ans est particulièrement ciblée. Ce nouveau partenariat pourrait doubler le nombre de visiteurs pour EIC dans les prochaines années. Il apparait cependant qu’il faudrait cibler davantage les efforts de chacune des parties prenantes. Le Port de Rotterdam se pose également la question d’un recentrage de ses investissements pour faire de ces différentes initiatives qui existent sur le territoire les piliers d’une stratégie mieux coordonnée. La fermeture de Futureland dans quelques années pose également la question de créer un autre lieu à proximité pour continuer à parler du port aux nombreux visiteurs qui fréquentent ce secteur. Un ancien bâtiment à proximité du bassin des eaux de dragages pourrait être transformé à cet effet. La localisation très éloignée du centre ville pose toutefois problème.

Plus d’info : Case Study Rotterdam ©AIVP

4 juillet 2013

Un pont unira la vielle forteresse de Livourne avec la ville

A la fin du mois, la ville publiera un avis à projet pour la création d’un pont flottant. Il permettra de créer un nouvel accès piéton Ville Port et d’améliorer la gestion des flux de touristes arrivant de la Gare Maritime. A terme la forteresse devra être exploitée par la société qui gère le terminal de passager pour y accueillir des manifestations culturelles, ainsi que le nouveau Port Center. (photo © AIVP)

Source: Comune di Livorno

4 juillet 2013

Rotterdam: L’Art dans le Submarine Wharf

En collaboration avec le Musée Boijmans Van Beuningen, le Port de Rotterdam propose une exposition culturelle mettant en valeur ce site portuaire exceptionnel. Une hauteur de plafond de plus de 20 mètres a permis à trois artistes de renommée internationale de laisser libre cours à leur imagination.

Source: e-flux

 

2 juillet 2013

Le Port d’Anvers reçoit la charte RSE/Environnement initiée par la Chambre de Commerce et la Province d’Anvers

Source: Port d’Anvers

2 juillet 2013

President du Port de Cagliari réduit les taxes portuaires afin d’attirer les navires et créer de l’emploi pour les jeunes

Source: Casteddu

2 juillet 2013

L’Organisation Maritime Internationale adopte les mesures complémentaires de l’Industrie de la Croisière pour la sécurité des passagers

Source: CLIA

24 juin 2013

L’utilisation des boues de dragage pour les routes est complexe et sera réservée à un périmètre restreint autour des ports

Source : Le Marin

Port Entrepreneur

29 juin 2020

A Marseille (France) l’ancienne base sous-marine va accueillir un data center et devenir une pièce maîtresse du Smart Port

20 minutes ; Vidéo

6 mai 2020

Investissement public et aide financière dans les villes portuaires

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Après une première vague d’initiatives culturelles et sociales, les villes portuaires du monde entier dévoilent leur plan de relance post-covid. L’Autorité Maritime et Portuaire de Singapour a annoncé une enveloppe de $27 millions pour soutenir les entreprises et leur apporter une aide à la formation professionnelle et à l’emploi. Aux États-Unis, les ports de Los Angeles et Seattle vont investir pour renouveler leur infrastructure. À Los Angeles, le port va investir $367 millions en faveur de l’économie et l’emploi au niveau local, alors que Seattle va financer 20 projets, dont des infrastructures aéroportuaires, à hauteur de $1,5 milliard. En Espagne, les ports de Valence et Bilbao se sont engagés dans la même voie : le Port de Valence a présenté un programme de €57,2 millions à destination des entreprises portuaires locales, tandis que le port de Bilbao a annoncé un plan d’investissement à hauteur de €67 millions pour 2020 destiné à soutenir l’économie et la création d’emploi.

➜  Safety4sea – Singapore, Safety4sea – Los Angeles, Port Technology – Seattle, Valencia Port, Bilbao Port

12 février 2020

Le port durable, alliance d’intelligence et de collectif

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

De retour du Forum Economique Mondial pour l’un, exprimant dans une interview les perspectives du port du futur pour l’autre, les CEO des ports d’Anvers et de Rotterdam tracent des visions convergentes. Pour tous les deux, il n’y a plus aucun doute que la lutte contre le changement climatique et la recherche d’une économie portuaire neutre en carbone sont des nécessités absolues. L’innovation technologique côté terre comme côté mer et l’optimisation de la chaîne logistique seront bien entendu une partie de la réponse. Mais au-delà, le succès de ces transformations reposera sur la capacité des ports à multiplier les partenariats, à relever les défis de façon collective en associant leur communauté, à soutenir ensemble un même processus de transformation.
Port of Rotterdam / Flows

12 février 2020

Pour décongestionner les routes, le Port de Melbourne (Australie) entérine son plan de développement du ferroviaire (16 M€ d’investissement)

Port of Melbourne

12 février 2020

Kribi (Cameroun) : 31 premières entreprises sont en phase d’installation sur la zone portuaire. Plus de 150 autres devraient suivre.

EcoMatin

12 février 2020

Flessingue – North Sea Port (Pays Bas) : premiers aménagements pour le parc éolien offshore Borsele 1+2 qui alimentera à terme 1 millions de foyers

North Sea Port

29 janvier 2020

Grandes tendances et scénarios d’évolution de la logistique

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Dans la plupart des villes portuaires, l’activité logistique structure de plus en plus le territoire. Baliser l’avenir de ce secteur devient nécessaire. A cet effet, l’Agence d’Urbanisme de Marseille (France) nous rappelle quelques points clés. La massification des flux commerciaux mondiaux va se poursuivre entraînant concentration des armateurs, adaptation des ports, extension et robotisation des entrepôts, émergence de mono-opérateurs. A l’ère du e-commerce, l’optimisation du dernier kilomètre est devenue également cruciale. Pour autant, le transport terrestre reste le maillon faible de cet écosystème avec des difficultés à massifier les flux et proportionnellement un impact CO2 plus lourd. La mutualisation pourrait être une partie de la réponse mais tous les secteurs n’y croient pas. Au cœur de ces évolutions, la question de l’emploi apparaît comme un défi supplémentaire pour les territoires.

Agam (pdf)

17 janvier 2020

Rwanda : 4 ports sur le lac Kivu comme alternative au transport routier

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Le lac Kivu, à l’ouest du Rwanda marque la frontière avec la RDC voisine. Les 4 ports seront construits avec l’aide des Pays Bas et répartis du Nord au Sud du lac. Ils favoriseront la mobilité des personnes et des marchandises entre les différents districts le long de la rive. D’ici 20 ans, ils devraient concentrer la majorité des échanges commerciaux transfrontaliers et un trafic de 3M de passagers. Le gouvernement souhaite également en faire le moteur d’un plan plus ambitieux de relance du transport par voie d’eau sur d’autres lacs et rivières du pays. L’objectif est d’alléger le transport terrestre pour lequel le coût d’entretien des infrastructures pèse dans le budget national. Enfin, ce projet permettra de renforcer la compétitivité de l’industrie agro-alimentaire (bières, thé, café), celle des cimentiers et de relancer le tourisme.

The New times

17 janvier 2020

Posé ou flottant, l’éolien offshore entre véritablement dans sa phase d’industrialisation. Cela suppose un renforcement de la coopération interportuaire.

Wind Europe

17 janvier 2020

Port de Montréal (Canada) : la fluidité des activités est primordiale pour allier efficacité économique et respect des populations riveraines

Port de Montréal

12345228229