En direct

Port Urbain

10 décembre 2018

Hobart (Tasmanie) : quel avenir pour le waterfront ?

Ce retour sur l’histoire de l’aménagement du waterfront de Hobart rappelle combien la transformation de l’ancien port a suscité de multiples projets et débats. C’est également le cas pour un projet proposé cette année par Cumulus Studio qui prévoit notamment une piscine extérieure, un marché, et un musée maritime. Le dernier projet en date, celui de l’urbaniste Michael Haynes, veut redonner la priorité aux piétons et aux espaces publics.

Full article : ABC ; ArchitectureAU – Cumulus project

10 décembre 2018

Rotterdam : conçu par MAD architects, un belvédère en spirale au-dessus d’un entrepôt historique

Full article : Design boom

10 décembre 2018

Kolkata : le port va missionner un consultant pour aménager sur plus de 120 hectares un hub logistique et un complexe touristique

Full article : Realty Economic Times

10 décembre 2018

Santander reçoit un prix de la Fondation Caminos pour la régénération urbaine du waterfront et de sa baie

Full article : El Mundo

5 décembre 2018

La Corogne : des milliers de visiteurs pour une exposition sur 10 villes en Europe ayant reconverti une partie de leur zone portuaire

Ces 10 modèles permettent de tracer les pistes pour ce qui pourrait être fait à La Corogne. Toutes ces villes portuaires ont choisi d’organiser des concours internationaux pour donner une cohérence à leurs projets à travers un plan global. Les solutions adoptées varient ensuite que ce soit sur le plan de la diversité des nouveaux usages qui ont été implantés, le mode de gestion adopté, le choix -fréquent – de construire des bâtiments emblématiques, les utilisations qui ont été faites de l’eau et des bassins, ou encore la primauté donnée aux promenades piétonnes. Un vote était proposé aux visiteurs : Amsterdam est arrivé en tête.

Full article : La Voz de Galicia (+ images) + les 10 exemples

5 décembre 2018

Strasbourg : réaménagement de la rue du port du Rhin pour une meilleure transition entre la ville et le port

Full article : Strasbourg Port

5 décembre 2018

Adelaïde : un entrepôt historique sera finalement démoli compte tenu de son état de délabrement. D’autres sur le même site seront réutilisés

Full article : InDaily

5 décembre 2018

Melbourne : consultation publique pour un nouveau parc sur le North Wharf dans les Docklands

Full article : Participate Melbourne

3 décembre 2018

Marseille, Euroméditerranée : stratégie d’occupation temporaire de sites

Euroméditerranée a lancé un appel à manifestation d’intérêt pour neuf sites en attente d’affectation sur la zone arrière portuaire. L’objectif est d’y implanter des activités économiques ou culturelles pendant 1 à 5 ans. Une stratégie qui vise aussi la réappropriation de ce site en redéveloppement par les habitants et usagers actuels et futurs.

Full article : Euroméditerranée ; Move

3 décembre 2018

Copenhague, projet Urban Rigger : des conteneurs transformés en 12 logements étudiants flottants seront complétés par 60 autres en 2019

Full article : IAU ; vidéo

12345201202

Port Citoyen

10 décembre 2018

Valence : approbation du plan spécial pour la zone logistique portuaire visant à la création d’une ceinture verte et d’une politique paysagère

Full article: Presse Europa / Diario del Puerto

10 décembre 2018

Politique RSE : le port de Huelva soutient à hauteur de 61.000 Euros 29 associations des secteurs culturel, sportif, éducatif et social.

Full article: Diario Huelva

5 décembre 2018

Port de Buenos Aires : des fresques murales pour redonner une nouvelle vie au port à sable

La faune et la flore d’Argentine ont inspiré les artistes de ce programme de reconquête de bâtiments et de silos à sable qui étaient largement abandonnés. Il s’intègre plus largement dans le projet en cours pour la Darsena F qui va devenir un lieu de promenade le long du fleuve. Mais comme le souligne le responsable du projet au Port, l’idée est également que les équipements du Port à sable soient utilisés car ils peuvent jouer un rôle essentiel dans les ouvrages en construction dans la ville.
Full article : La Nacion (+ images)

5 décembre 2018

Kiel : une campagne de mesure des émissions polluantes tend à montrer que la croisière n’est pas la cause principale.

Full article: Greenport

5 décembre 2018

Grâce au photovoltaïque, le port intérieur de Goole parviendra à l’autonomie énergétique. Une expérience suivie de près par d’autres ports d’ABP.

Full article: Hull Live

5 décembre 2018

Seattle : le plan quinquennal du port (US$348 M) fait la part belle aux questions énergétiques et environnementales, et aux relations avec la communauté

Full article: Port Strategy

3 décembre 2018

La « New York Harbour School » se fixe comme objectif de réintroduire les huîtres dans le port pour améliorer la qualité des eaux.

Full article: Market Screener

3 décembre 2018

L’Alaska se dote d’un programme de formation pour engager les citoyens de tous horizons à réfléchir au potentiel de l’économie bleue.

Full article : Alaska Journal

3 décembre 2018

Riga : à l’initiative de la ville, le port participe à une grande conférence publique sur le thème « Le port de Riga et les citoyens »

Full article: Port of Riga

28 novembre 2018

Chine, croisière : un plan stratégique 2018-2030 est annoncé pour répondre aux 20 millions de passagers attendus en 2030

Full article : Cruise Industry News

12345147148

Port Entrepreneur

22 mai 2013

Sénégal : devant les difficultés de Dakar, pourquoi pas de nouveaux ports à Saint-Louis, Ziguinchor et Kaolack ?

Source: Le Soleil

21 mai 2013

Réforme portuaire au Brésil: de nouveaux ports pourraient voir le jour dans le Nord Est en s’appuyant sur l’agro industrie.

Source: Port Finance International

20 mai 2013

Les porte-conteneurs géant sont-ils un problème pour les ports ? La ville doit aussi savoir adapter sa capacité multimodale.

Source: www.portarea.com

17 mai 2013

Ports français : des progrès visibles depuis la réforme de 2011

Si la fiabilité semble retrouvée, trois enjeux se dégagent pour l’avenir : la connexion à l’hinterland, la multimodalité et la productivité. Des dynamiques régionales autour des ports, telle celle engagée sur l’axe Seine, émergent également : axe rhodanien, pôle breton ou axe Dunkerque Lille. Source : Supply Chain Magazine

17 mai 2013

Programme Marco Polo : 434 M€ de bénéfices environnementaux et 21900 Mtkm de fret en moins sur les routes européennes

Source : Union Européenne

17 mai 2013

Trieste: A la recherche de nouveaux projets pour Porto Vecchio

Alors qu’un contentieux est toujours en cours avec la société PortoCittà, la Présidente du Port Marina Monassi lance un nouvel appel à projet  pour rassembler d’avantage de manifestations d’intérêt pour la requalification de la plus ancienne partie du port de Trieste.- Source: Il Piccolo

16 mai 2013

Partout dans le monde la conscience du consommateur se développe et la chaîne logistique durable devient un atout commercial

Source : The Guardian

15 mai 2013

Mexique : le défi est que les ports ne deviennent pas des goulots d’étranglement pour l’économie

Source : Comunidad Portuaria

 

22 février 2013

La Banque Mondiale, partenaire des projets Ville-Port : interview de Marc Juhel, Responsable du Secteur des Transports

La Banque Mondiale est l’une des institutions spécialisées développées sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies (ONU). La Banque Mondiale est un partenaire essentiel des villes portuaires dans le cadre de la mise en œuvre de leurs projets. Sa stratégie et ses actions en faveur du développement des projets ville-port sont encore parfois largement méconnues. Pour en savoir plus, l’AIVP questionne Marc Juhel au siège de la Banque à Washington.AIVP : La Banque Mondiale a manifesté à plusieurs reprises son intérêt pour les travaux de l’AIVP sur l’évolution des dynamiques ville-port. En quoi l’action de l’AIVP rejoint-elle les préoccupations actuelles de la Banque Mondiale, et vos objectifs de développement stratégique pour le transport et le développement urbain ?

M.J. : La population mondiale est déjà plus qu’à moitié urbaine, et la grande majorité de l’accroissement attendu au cours du 21e siècle se fera dans les villes des pays pauvres et encore en voie de développement. C’est dire qu’aujourd’hui l’agenda urbain s’affirme comme un des axes critiques de toute politique de développement durable. Simultanément, aider ces pays à sortir de la pauvreté chronique demande à faciliter l’émergence d’une croissance forte, seule à même de générer les bénéfices économiques nécessaires. Or cette croissance viendra pour une large part de l’augmentation des échanges commerciaux internationaux, le commerce extérieur et l’accès aux marchés globaux devenant les vecteurs privilégiés des politiques de développement économique. Et ces échanges se faisant encore par voie maritime à 90% en volume, c’est là que les agendas urbain et transport se rencontrent. Les villes portuaires sont désormais des plates-formes d’échange non seulement nationales, mais souvent aussi régionales et internationales, et la dynamique ville-port doit donc concilier les exigences d’un développement urbain équilibré avec celles d’une industrie logistique toujours à la recherche d’une optimisation des flux de transport en termes de temps et de coût. D’où parfois des logiques antagonistes quant à l’utilisation de l’espace, et la nécessité d’arbitrer ces conflits au mieux des objectifs de la cité comme de la nation. La Banque Mondiale, quand elle en a l’occasion, aide ses pays clients et leurs métropoles portuaires à réaliser au mieux cet arbitrage.

AIVP : La nécessité d’une bonne intégration urbaine, tant spatiale que fonctionnelle, des ports est-elle devenue un critère important pour l’attribution des prêts de la Banque Mondiale ?

M.J. : Dans cet esprit, la Banque s’attache à souligner l’importance de cette intégration spatiale et fonctionnelle, qui demande parfois la séparation physique des flux entre trafic urbain et trafic portuaire, mais aussi offre souvent l’occasion de mettre en évidence la complémentarité des politiques portuaires et urbaines, en particulier lors des opérations d’extension portuaire et de reconversion d’infrastructures économiquement obsolètes. En conséquence, lorsque la Banque est approchée dans le cadre d’une opération de développement urbain ou portuaire dans une ville-port, nos équipes prennent soin d’ajouter au menu des discussions la prise en compte de cette interface et les actions que cette problématique pourrait suggérer.

AIVP : Quelles opérations ville-port ayant bénéficié de financements de la Banque Mondiale vous semblent-elles particulièrement emblématiques à cet égard ? En quoi vous semblent-elles exemplaires ?

M.J. : Le projet de Rijeka* en Croatie a été un récent exemple d’opération portuaire intégrant des opportunités de redéveloppement urbain et de valorisation du patrimoine maritime des agglomérations côtières. Plus ambitieux peut-être, le Programme de Développement des Villes Portuaires du Yemen vise à améliorer le climat des investissements tout en encourageant la croissance et la création d’emplois dans les trois villes portuaires d’Aden, Hodeidah et Mukalla. Ce programme, étendu sur douze ans, commença avec des investissements en infrastructure à petite échelle, puis se poursuivit par la conception de stratégies de développement urbain pour chacune des trois cités portuaires. Puis des projets spécifiques, tels les Premier et Deuxième Projets de Développement des Villes Portuaires du Yemen, ont aidé à mettre en œuvre les actions identifiées dans ces stratégies de développement.

AIVP : La question de la ville « durable » et « vivable » est à l’agenda de la Banque Mondiale. Dans ce domaine quelles sont, selon vous, les initiatives à encourager en matière de coopération ville / port ?

M.J. : Rendre les villes plus efficaces économiquement et plus inclusives socialement, voilà un objectif capital en termes de développement et de lutte contre la pauvreté. Mais cette action s’insère dans un cadre plus large, que la Banque Mondiale définit sous le terme de Croissance Verte et Inclusive. Or les villes en général, et les villes portuaires en particulier, sont d’importants vecteurs de croissance économique. Les ports sont bien sûr des instruments privilégiés du commerce international, et les villes qui les abritent se trouvent donc au premier plan de la compétition globale pour l’accès à de nouveaux marchés. Assurer une synthèse efficace entre les besoins des outils portuaires dans la chaîne logistique internationale et les nécessités pour les villes où ils opèrent de mettre en œuvre un développement socialement équilibré, voilà ce qui doit guider les institutions financières internationales dans leur assistance aux villes portuaires de leurs pays clients. C’est ainsi l’approche suivie par la Banque Mondiale.

* Le port et la ville de Rijeka sont des membres actifs de l’AIVP

15 janvier 2013

Ecologie industrielle, le modèle ville-port

Kate RoystonLes présentations et les débats sur l’écologie industrielle auront été l’un des temps forts de la 13e Conférence mondiale de l’AIVP en juin 2012. Europe, Chine, Corée…, les multiples projets mis en oeuvre à travers le monde démontrent l’intérêt de nouvelle approche du développement fondée sur une économie circulaire optimisant la réutilisation des ressources et favorisant un environnement décarboné. Au coeur de ces nouvelles stratégies, la coopération et la mutualisation sont aussi les mots-clés du message porté par l’AIVP depuis sa création.

Lire l’article de Kate Royston (MBA AIEMA, Robbee Smole – Sustainable Business Solutions)