En direct

Port Urbain

7 novembre 2019

Le Président du Kénya a inauguré le Mama Ngina Waterfront Park aménagé sur plus de 10 ha le long du canal Kilindini à Mombasa

Daily nation

7 novembre 2019

La Ville et le Port de Nanaimo (Canada) créent un comité pour définir ensemble le développement du waterfront.

Times Colonist

4 novembre 2019

Tallinn (Estonie) : aménagements autour d’un terminal passagers

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Alors que le terminal D a été récemment rénové, c’est cette fois un secteur autour du terminal A qui est concerné. Logements, commerces, et une promenade y sont programmés par la Ville. Un troisième quai croisière est également envisagé. Ces 66,1 hectares sont situés au Nord du Vieux-Port et se trouvent dans une zone classée au patrimoine. Le projet se réfère également au masterplan 2030 pour le Vieux-Port conçu par Zaha Hadid.

NewERR 1News ERR 2

4 novembre 2019

Buenos Aires : conçu par SOM, un ensemble de bureaux intégrant des espaces verts va être construit au bord du fleuve dans le quartier financier

Archdaily (+ images) ; World Architecture

4 novembre 2019

Shanghai waterfront : patrimoine et écologie urbaine

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

2,7 kilomètres d’espaces publics ont été aménagés le long de la Huangpu en tirant parti du patrimoine industriel présent. Ils accueillent activités sportives, récréatives et art urbain. C’est une approche écologique qui a été privilégiée : technologie bas carbone, préservation et réutilisation de certains éléments de la végétation présente, technologies de la « ville perméable » pour anticiper sur les risques d’inondation, etc.

Shanghai Daily

4 novembre 2019

Bordeaux (France) : après Iboat, ancien ferry transformé en lieu culturel, les bassins à flots vont accueillir des bureaux flottants

Full article : Iboat ; LinkedIn

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

4 novembre 2019

Cadix : un accord entre le Maire de Santa Maria et le Président du port va permettre un aménagement urbain à l’embouchure du fleuve

Full article : Andalucia Informacion

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

30 octobre 2019

Hobart (Tasmanie) : un masterplan à quinze ans pour le waterfront

Le waterfront de Hobart est déjà l’endroit le plus visité du pays. TasPorts, propriétaire et opérateur du port, veut le rendre encore plus attractif en réorganisant une partie des quais. Remplacement de certains bâtiments en fin de vie, marina sur un secteur accueillant actuellement une activité pêche, postes supplémentaires pour les navires de croisières, et réorganisation des stationnements sont notamment annoncés. Anthony Donald, CEO de TasPorts, annonce que cela se fera dans la concertation.

Full article : ABC news

30 octobre 2019

Boston : un hôtel sur le waterfront conçu par ses architectes avec un rez-de-chaussée perméable pour anticiper sur la montée du niveau des mers

Full article : Archinect

12345235236

Port Citoyen

30 octobre 2019

L’organisation Ocean Cleanup a lancé « l’Interceptor », un bateau autonome destiné à lutter contre la pollution par le plastique dans les rivières. Deux prototypes fonctionnent déjà à Jakarta (Indonésie) et Klang (Malaisie).

La barge utilise une barrière flottante qui guide les déchets vers un tapis roulant qui les extrait de l’eau. Les décombres sont répartis dans six conteneurs internes d’une capacité de 50 m3. Lorsque la barge est pleine, les opérateurs locaux transfèrent les déchets vers une installation à terre via un système de ramassage. Les barges comprennent plusieurs panneaux solaires, ce qui rend le système également neutre en énergie. Ce type de solution peut améliorer de manière significative la qualité de l’eau dans de nombreuses villes portuaires, contribuant ainsi à l’objectif 9 du programme AIVP 2030.

Full article: The Ocean Cleanup

30 octobre 2019

L’Institut maritime international sud-africain (Saimi) a accueilli la Forward Thinking for Maritime Education and Training Excellence Conference pour discuter du développement des compétences et des opportunités entrepreneuriales offerts par l’économie bleue et la 4e révolution industrielle. La discussion sous-jacente portait sur la nécessité d’accélérer la création d’emplois dans l’économie des océans afin d’atteindre les objectifs de l’opération Phakisa, lancée en 2014, visant à développer l’économie bleue.

Full article: Global Africa

30 octobre 2019

L’habitat naturel créé par le port de Tilbury en tant que mesure de compensation pour le nouveau parc de distribution devient un site majeur pour la faune, en particulier les insectes et les invertébrés.

Full article: Forth Ports , Greenport

30 octobre 2019

Tenant compte du succès des visites de ses installation proposées lors des Journées européennes du patrimoine, le port de Strasbourg propose une nouvelle session de visites le 6 novembre.

Full article: Batorama

28 octobre 2019

Le port de Seattle intensifie ses partenariats pour développer le « Maritime Blue Innovation Accelerator »

Le Port de Seattle s’associe à l’entreprise de co-working « WeWork » et au « Washington State Cluster Maritime Blue » pour créer le « Maritime Blue Innovation Accelerator », un incubateur de start-ups. L’ambition est d’aider les compagnies maritimes à innover, à adopter des pratiques plus respectueuses de l’environnement et à faire de l’État de Washington un leader mondial dans le domaine de l’économie maritime. Ces programmes sont essentiels pour promouvoir le développement du capital humain nécessaire à l’économie future des villes portuaires. Des solutions similaires existent déjà à Rotterdam, Hambourg et Singapour.

Full article: Port of Seattle, Maritime Blue

28 octobre 2019

Le Port de Valence lance les SuperLabPorts, une plateforme destinée à soutenir les nouvelles start-ups portuaires et maritimes qui innovent dans le domaine du changement climatique

Full article: Esmartcity

23 octobre 2019

Les dirigeants des ports se réunissent à Barcelone pour discuter des technologies smart port lors de l’événement « Ports intelligents – Piers of the Future » du 19 au 21 novembre 2019

Le Port de Barcelone, aux côtés de 5 autres grands ports – dont Rotterdam, Anvers et Montréal membres de l’AIVP -, va organiser à l’occasion du prochain Smart City Expo World Congress qui se tiendra à Barcelone, une manifestation parallèle intitulée « Smart Ports – Piers of the Future ». La digitalisation, l’automatisation et la connectivité compteront parmi les principaux thèmes abordés.

Full article: Smart Ports, Program

23 octobre 2019

Le Port de Rotterdam participe à l’initiative « Train de Noé », destinée à attirer l’attention sur les avantages environnementaux offerts par le rail par rapport à la route. À chaque étape du parcours, deux conteneurs, spécifiquement décorés pour l’occasion, sont ajoutés au convoi.

Full article: Port Technology, Rail Freight Forward

23 octobre 2019

Entrée en vigueur d’amendements à la Convention BWM pour enrayer la propagation des espèces envahissantes. Un amendement porte sur le déploiement d’un nouveau calendrier pour les eaux de ballast (réglementation D2), avec l’application de critères plus stricts concernant la présence d’organismes et de pathogènes potentiellement nocifs. D’autres modifications portent sur le contrôle et la certification

Full article: Maritime Professional

21 octobre 2019

Les ports européens se réunissent à Venise pour discuter de l’avenir des croisières

Le Port de Venise organise une rencontre « Cruise 2030: Call for Action », réunissant des délégués de plusieurs grands ports de croisière européens pour discuter de l’avenir du secteur et de son interaction avec les villes. L’idée principale est de développer une « flotte européenne » qui réponde aux exigences des villes portuaires européennes. Ces discussions reflètent directement l’objectif 9 de l’Agenda 2030 de l’AIVP, concernant la santé et la qualité de vie des citoyens locaux. La prochaine réunion du groupe de travail aura lieu à Palma de Majorque en janvier prochain.

Full article: Port of Venice 

12345174175

Port Entrepreneur

31 mai 2013

En développant conjointement leurs réseaux de pipelines, les ports d’Anvers et de Rotterdam espèrent attirer de nouveaux industriels

Source: Ports & Harbors

30 mai 2013

Guerre des ports conteneurs en Europe, l’économie locale sera-t-elle une victime collatérale ?

L’économie européenne piétine, et la rentabilité des investissements colossaux dans des terminaux conteneurs dernier cri s’éloigne. Qui survivra à la guerre des opérateurs ? Nul ne le sait. Reste à espérer que les économies locales ne pâtissent pas de ces stratégies fort optimistes.
Source : Journal of Commerce

30 mai 2013

La croisière est-elle rentable pour le contribuable américain ?

Coûts de sauvetage liés à la multiplication des incidents sur les paquebots, aides financières apportées aux compagnies et délocalisation fiscale, la facture est lourde pour les USA. L’adoption d’une charte pour les « Droits des passagers » pourrait être une première réponse du secteur.
Source: Journal de la marine Marchande
Source: Huffingtonpost
Source: Cruise Lines International Association

 

28 mai 2013

Absence de ports commerciaux intermédiaires et concurrence du canal de Panama limiteraient l’intérêt des routes maritimes arctiques

Source: Le Marin, L’Antenne

28 mai 2013

Le port de Brest se positionne comme hub logistique et industriel pour l’éolien offshore posé ou flottant

Source : Journal de la Marine Marchande, 17 mai 2013

28 mai 2013

L’écologie industrielle appliquée aux territoires portuaires: une stratégie d’avenir, une réalité à l’échelle internationale

L’écologie industrielle et territoriale, facteur stratégique de différenciation pour les territoires portuaires

L’écologie industrielle et territoriale vise à optimiser les cycles de matières et d’énergie en créant des synergies entre industries, les déchets de l’une devenant par exemple la matière première de l’autre. Elle nécessite et initie ainsi de nouveaux schémas de gouvernance et de partenariat entre acteurs au sein des territoires. Des exemples de mise en pratique d’échanges de sous-produits ou de mutualisation d’utilités se multiplient à l’échelle internationale.
Les territoires portuaires intègrent de plus en plus cette approche innovante de gestion de leurs ressources et déchets, y voyant un facteur de différenciation non négligeable, dans un contexte mondial très compétitif.

L’écologie industrielle et territoriale interpelle les autorités portuaires et les collectivités d’ancrage de ces zones industrialo-portuaires sur de multiples enjeux propres à leur stratégie de développement : socle d’une réflexion sur le développement de services et d’utilités pour le secteur industriel, elle est un vecteur d’attractivité et parfois même de maintien pour les entreprises. Source d’innovation et d’intégration environnementale, elle est un vecteur d’acceptation auprès des acteurs locaux. Interface entre de multiples intérêts et diverses compétences, elle est un vecteur du renouvellement des collaborations entre acteurs des ports et acteurs des villes.
On peut citer à titre d’exemple la démarche d’écologie industrielle initiée dans le territoire portuaire de Terneuzen. Au sein du Biopark Terneuzen, les entreprises développent spontanément des échanges de flux : WarmCO2 est ainsi l’exemple d’une opération collaborative entre l’autorité portuaire, Yara et Visser&Smit Hanab pour fournir en eau chaude et en CO2 un complexe de serres horticoles afin d’en améliorer la productivité. Zeeland Seaports appuie, facilite et étend cette dynamique à l’ensemble du territoire portuaire en créant leur « Multi-Utility provider », un vaste réseau de pipelines sous-terrain permettant de créer une véritable symbiose industrielle systématisant les échanges de flux entre les entreprises locales.

Vers une diffusion de bonnes pratiques et une mise en réseau des acteurs portuaires à l’échelle internationale

La diversité des contextes territoriaux rencontrés à l’échelle internationale permet aux autorités portuaires et aux parties prenantes de ces territoires d’explorer de multiples opportunités de mise en œuvre de l’écologie industrielle et territoriale. Si la compétition entre ports à l’échelle internationale est une réalité, les enjeux de développement durable ouvrent également la voie pour de nouvelles collaborations. Ils invitent à s’interroger sur la production et le partage de connaissances dans un contexte de mondialisation ainsi que sur la création d’une dynamique de mise en réseau et de capitalisation sur les marges d’innovation réelles et communes en matière de gestion des ressources.
Pour mieux appréhender ces enjeux, une équipe-projet constituée d’acteurs universitaires (Ecole des Mines d’Alès) et opérationnels (M-Atome) de l’écologie industrielle et territoriale en France, cofinancée par l’Agence française pour l’environnement (ADEME), réalise jusqu’en mai 2012 un premier recensement d’initiatives à l’échelle internationale et une analyse croisée de ces démarches de coopération innovantes en matière de gestion des ressources dans des territoires portuaires en Amérique du Nord, en Afrique, en Europe et en Asie-Pacifique. Alimentant les travaux de réflexion menés au sein des réseaux existants tels que l’AIVP, partenaire de ce projet, cela permettra de mettre en évidence les leviers et les freins propres à la mise en œuvre de telles coopérations dans les territoires portuaires : quels acteurs-clés pour la mise en œuvre de ces initiatives ? Quels positionnements efficaces de l’autorité portuaire dans ces démarches ? Quelles opportunités de synergies propres aux territoires portuaires ? Quels modes de financement pour leurs mises en œuvre ? Quels éléments de contexte favorables à la mise en œuvre de synergies entre acteurs ? Quels impacts réels en termes d’optimisation de la gestion des ressources ? Etc.

Nicolas Mat, Coordinateur de projet d’écologie industrielle et territoriale, M-Atome
(nicolas.mat.conseil@gmail.com)
Guillaume Junqua, maître assistant, LGEI, Ecole des mines d’Alès
Juliette Cerceau, doctorante, LGEI, École des mines d’Alès

For more information follow this link

23 mai 2013

Le port de Hambourg est le poumon économique de la région métropolitaine et un partenaire essentiel de l’industrie

Véritable porte sur le monde, le port d’Hambourg est un facteur essentiel de la création d’entreprise. 155000 emplois directs et indirects dépendent de l’activité portuaire. On estime que pour chaque euro investi dans le port, 0.71 Euros supplémentaires sont investis dans d’autres secteurs. Source: Hamburger Abendblatt

23 mai 2013

Election municipale à LA: les deux candidats soulignent l’énorme impact du port sur le dynamisme économique

Les candidats s’engagent à soutenir les investissements du port et à favoriser la création d’emplois directs mais aussi dans la recherche pour les transports ou les technologies vertes. Une collaboration avec la communauté locale, à la fois plus poussée et transparente, est également attendue.
Source: www.neontommy.com

22 mai 2013

Maasvlakte 2, €150 millions moins cher que prévu. Le port gagne 20% de surface et sa capacité pour le conteneur double

Source : Port of Rotterdam

22 mai 2013

Sénégal : devant les difficultés de Dakar, pourquoi pas de nouveaux ports à Saint-Louis, Ziguinchor et Kaolack ?

Source: Le Soleil