En direct

Port Urbain

23 janvier 2020

Port culturel : la ville de Marioupol (Ukraine) lance un concours international d’idées pour la création d’un centre culturel multifonctionnel axé sur l’identité locale.

Port of Cultures

Cruise terminal
22 janvier 2020

Un nouveau terminal croisière durable pour Tallinn (Estonie)

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Diverses solutions techniques ont été étudiées pour atteindre la meilleure performance environnementale possible pour ce terminal, compte tenu notamment du climat nordique. Le recours à la géothermie et au solaire a notamment été retenu. Implanté au coeur du secteur du vieux-port de Tallinn, le bâtiment sera également multifonctionnel : il pourra accueillir des conférences, des concerts, etc. en dehors de la saison croisière. ll proposera aussi une aire de jeux pour les enfants et une longue promenade.

➜ Port of Tallinn ; Vidéo

Waterfront Penang
22 janvier 2020

Les travaux vont démarrer pour le waterfront de Penang (Malaisie)

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Une promenade au-dessus de la mer va être aménagée. Elle permettra notamment aux habitants de voir et découvrir les navires croisière, une activité qui va également être confortée. De nouveaux équipements commerciaux et culturels ainsi qu’une marina devraient être disponibles d’ici 2024. Des entrepôts de valeur patrimoniale seront réutilisés.

The Star

22 janvier 2020

Ouvrir le port : un parc a remplacé le mur initialement prévu entre le Port et la Ville à Wilmington (USA). Un choix payant et récompensé

Dailybreeze (+ images)

22 janvier 2020

Retour sur l’architecture du Harpa Concert Hall, conçu pour être un élément emblématique de l’interface Ville Port à Reykjavik (Islande)

Architizer (+ images)

22 janvier 2020

Consultation publique début 2020 pour une promenade entre le port et le centre-ville d’Inverness (UK) permettant de découvrir le patrimoine maritime

Port of Inverness

22 janvier 2020

Une île de 275 hectares à Copenhague (Danemark) pour répondre aux besoins en logements et de protection face au changement climatique

Dredging and portsCowi ; Lynetteholmen

Dublin Docklands
15 janvier 2020

Un campus de l’innovation dans les Docklands de Dublin (Irlande)

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Google s’y était installé dès 2003, rejoint ensuite par quelques-uns des autres géants mondiaux : Facebook, Amazon, LinkedIn, Tweeter… Le gouvernement irlandais va contribuer au financement du Campus technologique du Trinity College Dublin. Le projet constitue une nouvelle pièce du quartier de l’innovation qui se développe sur le secteur de Grand Canal Quay. Le Trinity College va venir jouer en rôle fédérateur pour cet écosystème de l’innovation réunissant grands groupes, start-ups, établissements d’enseignement et de recherche, etc.

Observateur OCDE ; Irish times ; Newstalk (+ vidéo)

 

Port-Louis Aapravasi Ghat World Heritage
15 janvier 2020

Plan d’action pour un secteur Ville Port à Port-Louis (Maurice)

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Le Plan d’action concerne une zone classée au patrimoine mondial située à l’interface avec le port actif. L’objectif est de mettre en synergie les projets de développement des différents acteurs concernés. Différents projets sont prévus pour revaloriser le patrimoine existant et créer de nouveaux équipements, notamment dans le domaine culturel. Le Plan est porté par le Ministère du Logement et des Terres.

Défi média ; Plan d’action (pdf)

 

15 janvier 2020

Créer un espace écologique, récréatif et culturel sur le waterfront de Séoul (Corée) : le projet lauréat de l’appel d’offres que nous vous avions signalé

ArchDaily (+ images, plans)

12345240241

Port Citoyen

23 janvier 2020

Le courant de quai contribue à réduire les émissions et le bruit produits par les porte-conteneurs dans le port de Dunkerque (France)

Port Dunkerque

23 janvier 2020

Un port de Nouvelle-Zélande créé un dispositif innovant pour le traitement des eaux pluviales

GreenPort

23 janvier 2020

Le port de Barcelone (Espagne) assainit l’air grâce à lumière.

El Vigía

23 janvier 2020

Rijeka (Croatie) : une Capitale européenne de la culture qui affirme son identité Ville Port

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

La ville portuaire de Rijeka figure parmi les capitales européennes de la culture 2020. L’intitulé du programme « Port de diversité » rappelle déjà les liens existants entre la ville, le port et la culture portuaire. L’eau, le travail et les migrations seront les trois axes d’un riche programme culturel. Un vaste réseau d’acteurs se joindra à la Ville pour proposer concerts, films, pièces de théâtre et expositions tout au long de l’année. En plus de ces activités, le projet prévoit la reconversion d’éléments du patrimoine industriel en équipements culturels. Sont ainsi prévus un nouveau musée municipal, une nouvelle bibliothèque et une Maison des enfants. La Ville coopère également avec le Port à la réalisation de plusieurs projets dont la réhabilitation de l’Exportdrvo, un ancien entrepôt destiné à accueillir des expositions. À l’occasion de la cérémonie d’ouverture de cette année culturelle, qui aura lieu le 1er février dans l’enceinte du port, l’Opera Industriale rendra hommage aux travailleurs et aux traditions qui ont fait de Rijeka l’orgueilleuse ville portuaire qu’elle est aujourd’hui. Cette initiative témoigne de la valeur inestimable et du rôle fédérateur de la culture Ville Port.

Riejka2020, European Commission, Time Out

22 janvier 2020

Consultation publique début 2020 pour une promenade entre le port et le centre-ville d’Inverness (UK) permettant de découvrir le patrimoine maritime

Port of Inverness

15 janvier 2020

L’expo « Container – the box that changed the world » de Fremantle (Australie) explique comment les conteneurs maritimes ont révolutionné notre mode de vie.

Victoria Quay

15 janvier 2020

Parution de Dublin Port Diaries, un livre qui raconte l’histoire des dockers du port de Dublin (Irlande). Fixant des souvenirs qui, autrement, seraient tombés dans l’oubli, l’ouvrage évalue l’influence du port sur la société

Dublin Port

15 janvier 2020

Des ferries à hydrogène dans les ports d’Hambourg (Allemagne) en 2021/2022

NDR, Sat1Regional

15 janvier 2020

Que peut-on faire pour réduire la pollution marine dans les zones côtières touristiques ? Le projet européen CAPonLITTER propose des orientations basées sur les meilleures pratiques et des politiques novatrices.

Agência Portuguesa do Ambiente, Interreg Europe

15 janvier 2020

Université et Port main dans la main à Séville (Espagne)

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Le nouveau centre universitaire d’innovation du port de Séville sera créé sur le territoire portuaire grâce à un financement européen de 16 millions d’euros. Un comité vient de sélectionner les 20 premiers projets d’innovation qui seront portés par 20 chercheurs et étudiants en doctorat industriel. Les recherches se centreront sur des sujets comme la production et le stockage des énergies renouvelables, les nouveaux matériaux, l’Internet physique, la logistique, la blockchain dans l’industrie alimentaire ou encore la détection de substances dangereuses déversées en mer. Les projets de recherche doivent être opérationnels avant fin 2021. Cette initiative montre la voie à suivre pour une coopération fructueuse entre université et industrie, une relation pas toujours aisée mais qui s’avère essentielle pour relever les défis à venir.

ABC, Diario de Sevilla

12345179180

Port Entrepreneur

4 juin 2013

Croisières : quel avenir pour le courant de quai en Europe ?

Dans le cadre de la conférence organisée le 24 avril 2013 au Havre par l’association Cruise Europe, la question du ravitaillement énergétique des navires depuis la terre (Onshore Power Supply) a fait l’objet d’un débat spécifique.L’inscription de ce thème à l’ordre du jour de la manifestation témoigne de l’importance de la question dans le monde de la croisière aujourd’hui devant l’augmentation continue du prix du carburant et les contraintes environnementales. Aussi connu en français sous le nom de « courant de quai » et en anglais de « cold ironing » ou encore « alternative marine power », cette technologie semble s’imposer de plus en plus sur les quais, non seulement en ce qui concerne les navires de croisière mais aussi pour la flotte de commerce.
Le principe est à priori assez simple et semble relever du bons sens. Pour se fournir en énergie à quai, le navire n’utilise pas ses propres générateurs de bord mais se connecte soit au réseau électrique existant soit à un générateur ad hoc installé sur le port alimenté généralement par GNL ou hydrogène. A noter que les besoins énergétiques d’un navire de croisière sont considérables. Ils représentent en moyenne 3 fois les besoins d’un navire porte-conteneurs. L’enjeu est donc particulièrement important pour la croisière, ceci d’autant plus que les navires sont, de préférence, accueillis au plus près du cœur historique des villes et que les escales se multiplient avec plusieurs grosses unités à quai simultanément pendant la saison !
Les avantages semblent évidents pour l’environnement urbain immédiat et les croisiéristes eux-mêmes : pas ou peu de pollution de l’air, moins de bruit, moins de pollution globale. Toutefois, le raccordement au réseau local s’avère délicat en raison de la puissance demandée. Attention aux risques de pic de consommation qui pourrait faire disjoncter le réseau ! Générateur ou réseau local, la question de la sécurité de l’approvisionnement est à considérer. L’abandon de l’autonomie énergétique du navire suppose de la part de l’armateur une confiance absolue dans les installations terrestres. Comment dès lors anticiper les éventuelles coupures de courant techniques ou syndicales ?
Si certaines compagnies maritimes telle Holland America Line affichent leur confiance dans ce mode d’approvisionnement énergétique et investissent dans la construction de navires pré-équipés, notamment pour opérer sur les côtes ouest-américaines, ce n’est pas encore le cas en Europe. Les intervenants ont souligné des difficultés liées aux différences de tarification du courant électrique entre pays européens. La technologie serait par ailleurs déjà menacée par la mise en place de nouveaux équipements permettant le fonctionnement des navires au GNL. Ce mode de propulsion n’est toutefois pas plébiscité par le public comme par les professionnels en ce qui concerne les navires de croisière. Les réticences vis-à-vis de réservoirs de gaz sous les pieds des passagers restent fortes ! Quoi qu’il en soit, la Commission Européenne s’oriente vers un durcissement de la réglementation en matière de normes anti-pollution dans les ports. Courant de quai, GNL… les opérateurs de croisière vont donc devoir s’adapter. Une occasion de plus de se pencher à nouveau sur le bilan énergétique de ces navires. Des gains d’économies d’énergie considérables restent à faire, en ce qui concerne la climatisation notamment. La contribution des opérateurs de croisière à la problématique environnementale globale passe aussi par là !

4 juin 2013

Shanghai : un 3e terminal passagers pour faire face à la croissance du trafic croisière

Source : Sino Ship News

4 juin 2013

Virtualisation des systèmes d’information du terminal de croisière de Venise

Grâce à ces investissements, la société « Venezia Terminal Passageri » espère réduire considérablement les risques liés à une panne des systèmes d’informatique pouvant causer l’interruption des services et une perte de données avec des conséquences désastreuses pour la compagnie.
Source: La Repubblica

31 mai 2013

Alotau en Papouasie-Nouvelle-Guinée se prépare à accueillir des bateaux de croisière

Le Port d’Alotau sera restructuré par PNG Ports Corporation Limited (PNGPCL) pour accueillir à partir du mois d’Octobre les premiers navires de croisières de Carnival Australia, un des plus grands opérateurs d’Australie. Il deviendra ainsi le plus grand pôle de tourisme de croisière du pays.
Source: PNG Ports Corporation

31 mai 2013

En développant conjointement leurs réseaux de pipelines, les ports d’Anvers et de Rotterdam espèrent attirer de nouveaux industriels

Source: Ports & Harbors

30 mai 2013

Guerre des ports conteneurs en Europe, l’économie locale sera-t-elle une victime collatérale ?

L’économie européenne piétine, et la rentabilité des investissements colossaux dans des terminaux conteneurs dernier cri s’éloigne. Qui survivra à la guerre des opérateurs ? Nul ne le sait. Reste à espérer que les économies locales ne pâtissent pas de ces stratégies fort optimistes.
Source : Journal of Commerce

30 mai 2013

La croisière est-elle rentable pour le contribuable américain ?

Coûts de sauvetage liés à la multiplication des incidents sur les paquebots, aides financières apportées aux compagnies et délocalisation fiscale, la facture est lourde pour les USA. L’adoption d’une charte pour les « Droits des passagers » pourrait être une première réponse du secteur.
Source: Journal de la marine Marchande
Source: Huffingtonpost
Source: Cruise Lines International Association

 

28 mai 2013

Absence de ports commerciaux intermédiaires et concurrence du canal de Panama limiteraient l’intérêt des routes maritimes arctiques

Source: Le Marin, L’Antenne

28 mai 2013

Le port de Brest se positionne comme hub logistique et industriel pour l’éolien offshore posé ou flottant

Source : Journal de la Marine Marchande, 17 mai 2013

28 mai 2013

L’écologie industrielle appliquée aux territoires portuaires: une stratégie d’avenir, une réalité à l’échelle internationale

L’écologie industrielle et territoriale, facteur stratégique de différenciation pour les territoires portuaires

L’écologie industrielle et territoriale vise à optimiser les cycles de matières et d’énergie en créant des synergies entre industries, les déchets de l’une devenant par exemple la matière première de l’autre. Elle nécessite et initie ainsi de nouveaux schémas de gouvernance et de partenariat entre acteurs au sein des territoires. Des exemples de mise en pratique d’échanges de sous-produits ou de mutualisation d’utilités se multiplient à l’échelle internationale.
Les territoires portuaires intègrent de plus en plus cette approche innovante de gestion de leurs ressources et déchets, y voyant un facteur de différenciation non négligeable, dans un contexte mondial très compétitif.

L’écologie industrielle et territoriale interpelle les autorités portuaires et les collectivités d’ancrage de ces zones industrialo-portuaires sur de multiples enjeux propres à leur stratégie de développement : socle d’une réflexion sur le développement de services et d’utilités pour le secteur industriel, elle est un vecteur d’attractivité et parfois même de maintien pour les entreprises. Source d’innovation et d’intégration environnementale, elle est un vecteur d’acceptation auprès des acteurs locaux. Interface entre de multiples intérêts et diverses compétences, elle est un vecteur du renouvellement des collaborations entre acteurs des ports et acteurs des villes.
On peut citer à titre d’exemple la démarche d’écologie industrielle initiée dans le territoire portuaire de Terneuzen. Au sein du Biopark Terneuzen, les entreprises développent spontanément des échanges de flux : WarmCO2 est ainsi l’exemple d’une opération collaborative entre l’autorité portuaire, Yara et Visser&Smit Hanab pour fournir en eau chaude et en CO2 un complexe de serres horticoles afin d’en améliorer la productivité. Zeeland Seaports appuie, facilite et étend cette dynamique à l’ensemble du territoire portuaire en créant leur « Multi-Utility provider », un vaste réseau de pipelines sous-terrain permettant de créer une véritable symbiose industrielle systématisant les échanges de flux entre les entreprises locales.

Vers une diffusion de bonnes pratiques et une mise en réseau des acteurs portuaires à l’échelle internationale

La diversité des contextes territoriaux rencontrés à l’échelle internationale permet aux autorités portuaires et aux parties prenantes de ces territoires d’explorer de multiples opportunités de mise en œuvre de l’écologie industrielle et territoriale. Si la compétition entre ports à l’échelle internationale est une réalité, les enjeux de développement durable ouvrent également la voie pour de nouvelles collaborations. Ils invitent à s’interroger sur la production et le partage de connaissances dans un contexte de mondialisation ainsi que sur la création d’une dynamique de mise en réseau et de capitalisation sur les marges d’innovation réelles et communes en matière de gestion des ressources.
Pour mieux appréhender ces enjeux, une équipe-projet constituée d’acteurs universitaires (Ecole des Mines d’Alès) et opérationnels (M-Atome) de l’écologie industrielle et territoriale en France, cofinancée par l’Agence française pour l’environnement (ADEME), réalise jusqu’en mai 2012 un premier recensement d’initiatives à l’échelle internationale et une analyse croisée de ces démarches de coopération innovantes en matière de gestion des ressources dans des territoires portuaires en Amérique du Nord, en Afrique, en Europe et en Asie-Pacifique. Alimentant les travaux de réflexion menés au sein des réseaux existants tels que l’AIVP, partenaire de ce projet, cela permettra de mettre en évidence les leviers et les freins propres à la mise en œuvre de telles coopérations dans les territoires portuaires : quels acteurs-clés pour la mise en œuvre de ces initiatives ? Quels positionnements efficaces de l’autorité portuaire dans ces démarches ? Quelles opportunités de synergies propres aux territoires portuaires ? Quels modes de financement pour leurs mises en œuvre ? Quels éléments de contexte favorables à la mise en œuvre de synergies entre acteurs ? Quels impacts réels en termes d’optimisation de la gestion des ressources ? Etc.

Nicolas Mat, Coordinateur de projet d’écologie industrielle et territoriale, M-Atome
(nicolas.mat.conseil@gmail.com)
Guillaume Junqua, maître assistant, LGEI, Ecole des mines d’Alès
Juliette Cerceau, doctorante, LGEI, École des mines d’Alès

For more information follow this link