Villes portuaires, s’organiser pour l’emploi : Filières, clusters, métiers et stratégies territoriales

Télécharger l’intervention / fichier pdf – 2.2 Mo

GENES_enrico_musso_vignetteLa problématique de l’emploi est jugée partout prioritaire en Europe et dans le monde. Chaque ville, chaque territoire élabore des stratégies visant à y répondre. Les gains de productivité des ports et la compétition industrielle internationale se sont aussi traduits par des créations d’emploi moindres dans les secteurs traditionnellement liés, directement ou indirectement, aux fonctions portuaires. Dès lors, quelles nouvelles activités et quels nouveaux gisements d’emplois peuvent investir les villes et régions portuaires pour dynamiser leurs économies ? Comment s’appuyer sur le renouvellement des fonctions et sur la diversification des métiers opérés aujourd’hui dans les ports pour favoriser ces mutations tant économiques que sociales ?

Enrico Musso (Gênes, 1962) est professeur ordinaire d’Économie appliquée à l’université de Gênes 3, et a été « Visiting professor » dans quelques universités italiennes et étrangères parmi lesquelles Cambridge, Nice, Anvers, Roma La Sapienza, Sassari.
Auteur d’environ 200 articles et rapports, ses spécialités sont les transports, les infrastructures, et la compétitivité territoriale. Il est éditeur en chef de l’International Journal of Transport Economics. Il a été président de la « Société italienne d’Economie des Transports » et est aujourd’hui co-président du groupe « Transportes maritimes et ports » auprès de la « World Conference on Transport Research Society ». Il a été par ailleurs sénateur au parlement italien de 2008 au 2013, et à ce titre membre de la « Commission Travaux Publics, Télécommunications et Transports ».
Depuis 2014, Enrico Musso est le nouveau directeur du  » Centro di eccellenza sulla logistica integrata » créé en 2003 par le  Ministère de la Recherche, et rattaché à l’Université de Gênes. (www.cieli.unige.it). Son mandat s’achèvera en 2017. Le Centre promeut la recherche et la haute formation dans les secteurs de la logistique et des transports, en participant à des projets nationaux et internationaux émanant du gouvernement italien, de la Commission européenne, ainsi que d’organisations internationales et d’institutions publiques.
Pour Enrico Musso « Gênes est toujours une capitale internationale sur les thèmes de la logistique, des transports et du shipping, compte tenu de son savoir-faire historique, de sa main-d’œuvre, de ses entreprises et professionnels. Il est donc fondamental que la ville reconquiert une position de leadership sur ces thèmes, y compris dans le champ de la recherche et de la formation professionnelle et scientifique. Il est par ailleurs important de rétablir un rapport stable entre la recherche et l’industrie pour orienter la recherche et la formation en fonction des exigences réelles de l’activité ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *