Le projet “Mesoamerica”, les ports et le commerce maritime international comme moyens d’intégration régional dans les Caraïbes

Télécharger l’intervention / fichier pdf – 2.4 Mo

Lidia Fromm Cea-photo_tailleOKSous l’égide de sommets présidentiels tenus périodiquement à Tuxtla au Mexique, le projet Mesoamerica est un espace politique de haut niveau dédié à la concertation et à la coordination de projets prioritaires de coopération et de développement dans huit domaines, et dont l’objectif est d’améliorer les conditions de vie des habitants d’Amérique centrale. Les dix pays membres se réunissent pour définir des politiques et des priorités régionales de développement qui complètent les programmes nationaux.
Le sommet 2008 de Tuxtla a préconisé la mise en place d’un projet de cabotage maritime. Les autorités des transports d’Amérique centrale ont procédé à une évaluation, Regional Assessment of Port Performance and Connectivity, dans 49 ports en vue de concevoir un système de cabotage qui accélère les échanges intrarégionaux, réduise le trafic de fret par voie terrestre et relève l’indice de compétitivité mondial de la région. L’évaluation a montré que les ports sont soumis à toutes sortes de perturbations (mauvais temps, grèves ou conflits sociaux, tremblements de terre et autres catastrophes naturelles, congestion portuaire, épidémies, avertissements aux voyageurs, voire terrorisme) qui créent de graves bouleversements au sein de la supply chain, augmentent les coûts et entravent la compétitivité de la région.
Il en est résulté une série de recommandations que l’Amérique centrale a commencé à mettre en œuvre. Ces recommandations sont les suivantes :
•    Minimiser les risques de perturbations des activités portuaires
•    Simplifier les opérations portuaires pour plus d’efficacité
•    Agir à l’échelle régionale en vue d’harmoniser les procédures douanières
•    Élaborer une politique régionale en matière de transport multimodal et assurer la connectivité entre les régions
•    Créer des cartes marines
•    Engager des réformes pour réduire les coûts logistiques
•    Développer les compétences professionnelles, notamment dans le cadre de la coopération Sud-Sud.
À la lumière de ce bilan positif à l’échelle régionale et au vu des enjeux que représente la mondialisation pour la Caraïbe, une nouvelle question est apparue : les pays de la région Caraïbe/Amérique centrale peuvent-ils élaborer et mettre en place conjointement un réseau de transport multimodal interrégional afin d’encourager les échanges et de générer une croissance économique partagée par l’ensemble des pays de la région ?

Lidia Fromm Cea is a recognized academic and international speaker, with a solid experience in development. Her professional background is linked to the Honduran Government, where she served as Viceminister for Social Policies in the Ministry for Social Development. She also served as Director General for Development Cooperation in the Ministry for Planning and Development Cooperation, where she promoted a web-based information platform that makes aid transparent and also represented countries in the region during the negotiations of the Busan Outcome Document and the institutional arrangements of the new Global Partnership for Effective Development Cooperation. Previously, she worked for international cooperation agencies such as the World Bank in Honduras, the Canadian International Development Agency (CIDA), KfW Development Bank and the German Technical Cooperation Agency (GIZ) in Honduras.
Always in the international field, she has been a guest lecturer on different topics, such as Development Cooperation and Aid Efficiency, Human Development and Education in different countries like Germany, Dominican Republic, Korea and Central America. She is author of specialized through the Educational and Cultural Coordination Central American Integration System (SICA/CECC).
As of January 2015, she is the Executive Director of the Mesoamérica Integration and Development Project, which is a high-level political space for coordination and dialogue on cooperation, development and priority projects in 8 sectors that improve living conditions of mesoamerican citizens in the ten member countries.

Une réflexion au sujet de « Le projet “Mesoamerica”, les ports et le commerce maritime international comme moyens d’intégration régional dans les Caraïbes »

  1. Les autorités portuaires et douanières de la Guadeloupe développant de nombreuses simplifications et facilitations, une collecte des actions de ce type à l’échelle de la caraïbe serait une réelle opportunité pour tous les acteurs de la région. L’accès complet et effectif à cet article ou à tous ceux allant dans ce sens, m’intéresse pour celà.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *