Recommandation AIVP

Les villes portuaires ont initialement été implantées dans des emplacements commercialement stratégiques sans tenir compte de la problématique environnementale. Même s’ils suscitent de nombreux débats, les études sur le changement climatique et l’élévation du niveau des mers ont mis en évidence la vulnérabilité des zones côtières et de nombreuses villes portuaires du monde entier. Particulièrement exposés, les espaces de waterfront et les interfaces Ville Port peuvent être également les laboratoires pour des stratégies de résilience s’inspirant des fonctionnalités de la nature.

Auckland (Nouvelle-Zélande)

Waterfront Auckland a placé le redéveloppement de son waterfront sous l’égide d’un programme global de développement durable. Il s’appuie notamment sur le « Water Sensitive Design », une approche prônant la réutilisation des éléments naturels.

Lire la suite...

New York (Etats-Unis)

Le passage de l’ouragan Sandy en octobre 2012 a rappelé la vulnérabilité des villes portuaires au risque de la montée des eaux. L’architecte paysagiste Kim Mathews propose de se servir des voies d’accès terrestres plus élevées et des routes pour le transport intermodal.

Lire la suite...

Boston (Etats-Unis)

En 2015, la Ville de Boston avait déjà organisé Living with water, un concours d’idées qui se projetait à l’horizon 2100 et portait sur trois sites spécifiques. Les trois lauréats avaient été récompensés en juin 2015.

Lire la suite...