Le projet Victoria Dockside est programmé sur le site de Tsim Sha Tsui, ce secteur du waterfront du Holt’s Wharf qui a servi à partir du début 20e siècle de hub marchandises et logistique et a contribué à faire de Hong Kong l’un des ports les plus actifs au monde. L’objectif du masterplan élaboré par le cabinet new-yorkais Kohn Pedersen Fox Associates (KPF) est de le transformer le site en quartier dédié à l’art et au design en s’appuyant également sur les équipements culturels majeurs déjà existants : le Centre Culturel de Hong Kong ouvert sur le waterfront en 1989, le Musée des arts (1991) et l’Avenue des stars devenue depuis son ouverture en 2003 l’un des sites les plus visités de la ville.

Le traitement paysager et l’aménagement des espaces publics ont été confiés au cabinet d’architecte paysagiste James Corner Field Operations. Une promenade est programmée sur une digue intégrant notamment espaces verts, zones ombragées et de multiples sièges afin d’attirer le public et lui offrir une vue panoramique sur la ville et les bassins du port.

Courtesy: James Corner Fields Operations
Courtesy: James Corner Fields Operations

Cette promenade et l’infrastructure renforcée de la digue sont conçues pour servir de brise-lames et amortir les effets des tempêtes. La digue est en effet revêtue de béton préfabriqué sculpté sur mesure et des panneaux à emboitement lui confèrent une résistance structurelle complémentaire. Les effets des éventuels typhons sont également amortis par l’usage de pavés de béton autobloquants résistant aux conditions de submersion. Une structure en treillis joue également un rôle de brise-vent.

Courtesy: James Corner Fields Operations
Courtesy: James Corner Fields Operations
Courtesy: James Corner Fields Operations