Recommandation AIVP

De nombreuses villes dans le monde font désormais appel à l’architecture bioclimatique afin de réduire leur consommation énergétique et minorer leur impact sur le climat. Cette approche combine une réflexion sur la morphologie des bâtiments et leur insertion dans leur environnement avec une utilisation optimale des spécificités et potentialités locales (climat, matériaux, environnement, etc.). Les villes portuaires ont sans nul doute un fort potentiel à exploiter.

Vancouver (Canada)

Achevé en 2009, le Centre de congrès de Vancouver apparaît comme une pièce maîtresse d’une stratégie d’écologie urbaine pour le waterfront, une démarche qui répond ainsi à l’ambition de devenir « la ville la plus verte du monde » à l’horizon 2020.

Lire la suite...

Dunkerque (France)

Le projet Grand Large à Dunkerque est la deuxième phase du projet Neptune lancé en 1991, un projet qui avait pour objectif principal de retourner la ville vers les bassins…

Lire la suite...