Un projet d’écologie industrielle regroupant 15 entreprises de la zone portuaire était lancé en septembre 2013. Le projet était soutenu par l’Ademe, la Région Grand Est, l’Eurométropole de Strasbourg, le Port Autonome de Strasbourg et le Groupement des Usagers des Ports de Strasbourg.

Après les premières phases qui ont permis de faire l’inventaire des flux de matières et d’énergies des entreprises participants au projet et d’identifier les synergies qui pourraient être développées, les premières coopérations avaient mis en place.

© Port Autonome de Strasbourg

La 4e phase du projet a démarré en janvier 2017. A l’automne 2017, le bilan fait état de 8 synergies impliquant plus d’une vingtaine d’entreprises :

– Achat mutualisé d’énergie ;
– Gestion / valorisation des déchets papier-carton ;
– Valorisation de résidus organiques ;
– Combustion des déchets de bois ;
– Réparation de palettes ;
– Achat mutualisé de consommables et de prestations de services ;
– Mutualisation d’équipements de lavage et de maintenance des véhicules ;
– Valorisation des coproduits de malterie Cargill par la start-up Algae Natural Food.

L’objectif est de mobiliser plus de 30 entreprises à l’horizon 2019 et d’augmenter également le nombre de synergies, notamment dans le domaine énergétique. Mais la démarche a déjà fait la preuve de tout son intérêt sur les plans environnemental et économique :

© Port Autonome de Strasbourg

En savoir plus : CLES ; Vidéo