Le Port de Dunkerque a rendu public en 2011 son Schéma Directeur de Patrimoine Naturel (SDPN) dans le prolongement de l’inventaire de la biodiversité qu’il avait engagé. Ce document d’orientation a désormais valeur de référence pour la prise en compte des milieux naturels dans les projets d’aménagement d’une zone portuaire très étendue (17 km de façade maritime et 7000 hectares de superficie terrestre). Le schéma s’articule en particulier autour de noyaux de biodiversité constitués soit de secteurs à forts enjeux qui seront préservés, soit de milieux dégradés qui seront restaurés. Des corridors écologiques, futures trames vertes et bleues, permettront de créer un réseau entre ces secteurs mais aussi, plus largement, avec le territoire régional. A long terme, le port s’engage ainsi à conserver et à gérer 1290 ha d’espaces dédiés à la biodiversité, une superficie qui correspond à 43% des espaces encore disponibles pour un aménagement et un engagement évalué à 9,7 millions d’euros sur 30 ans.

Parmi les mesures d’accompagnement, il est également prévu la mise en œuvre d’un Ecobilan qui permet d’évaluer à court, moyen et long terme si la diminution des espaces naturels réutilisés pour les aménagements est compensée par la superficie des milieux préservés ou recréés.

En 2016, après 5 années de mise en œuvre, de nombreuses actions favorables à la biodiversité en territoire portuaire et 20% du Schéma Directeur de Patrimoine Naturel étaient réalisés. De nouveaux inventaires ont été menés en 2016. Ils permettront d’affiner et de faire évoluer le SPDN. Ces données vont également contribuer à l’élaboration fin 2017 d’un Ecobilan qui permettra de constater l’évolution de la biodiversité au cours de ces dernières années au regard de l’aménagement du port de Dunkerque.

© Grand Port Maritime de Dunkerque

En savoir plus : Dunkerque Port