Recommandation AIVP

Le recours à des usages temporaires sur un site d’interface Ville Port sera souvent une solution d’attente et de transition pour satisfaire aux contraintes légales liées aux activités portuaires : risque, bruit, poussière, trafic, … Ils donnent également la possibilité de faire évoluer les projets dans le temps en fonction des besoins urbains et portuaires. Ces usages temporaires, marqueront une étape intermédiaire du projet, et se traduiront par :
– l’implantation d’équipements urbains temporaires « légers » de type unités modulaires, constructions préfabriquées démontables, etc.
– la construction de bâtiments évolutifs affectés dans un premier temps à un usage donné – bureaux par exemple – mais conçus pour pouvoir glisser aisément par la suite vers un autre usage – résidentiel par exemple. Ce glissement s’opérera en raison des nouveaux besoins fonctionnels des partenaires, de l’évolution de la législation, de changements dans l’activité portuaire voisine, voire de sa relocalisation, etc.

Copenhague (Danemark)

Devenue très attractive et en quelque sorte victime de son succès, la Ville de Copenhague doit faire face à un manque d’espaces disponibles pour de l’habitat, notamment pour les étudiants.

Lire la suite...

Séville (Espagne)

Séville a joué la carte de la flexibilité totale pour son nouveau terminal croisière. Conçu par Hombre de Piedra and Buró4, le terminal implanté sur Las Delicias est basé sur la réutilisation de conteneurs.

Lire la suite...

Amsterdam (Pays-Bas)

Sur les sites en transition de Houthaven et du NDSM Wharf ont été implantés des logements étudiants qui permettent de répondre aux besoins en logements pour cette population particulière, elle-même par définition temporaire.

Lire la suite...