A côté d’évènements de l’ampleur des Jeux Olympiques ou des Expositions Universelles classiquement connus et décrits comme accélérateurs d’opérations d’aménagement global (Barcelone, Lisbonne, etc.), les Tall Ships Races sont parmi les grands évènements sportifs qui accueillent le plus de public dans le monde. Ils sont organisés chaque été dans les eaux européennes par Sail Training International, et rassemblent entre 60 à 100 bateaux venus d’une vingtaine de pays. Ces évènements attirent la population locale et des centaines de milliers de spectateurs enthousiastes (parfois plus d’un million) sur les quais des villes portuaires.

Le retour d’expériences et les conclusions des autorités municipales et portuaires au cours des dernières décennies sont presque unanimes : une étape de Tall Ships Races génère de la croissance et de nouvelles possibilités de régénération pour les zones situées près de l’eau.

© Knut Western, Sail Training International

De fait l’afflux de visiteurs, de touristes, de spectateurs, de professionnels, génère un impact économique positif et significatif et des revenus pour les entreprises implantées dans le territoire local. L’étude d’impact pour Newcastle Gateshead qui a accueilli une étape en 2005 a ainsi chiffré à £50 millions les retombées pour la région.

C’est souvent un accélérateur pour le redéveloppement de quais devant accueillir la course : 500 m de quai à Riga en 2003, le Wellington Dock à Liverpool en 2008, etc. A Greenock (étape en 1999 et 2011), la reconversion en centre culturel du vaste entrepôt à sucre (Sugar Sheds) sur le secteur d’Albert Dock, a été accélérée par l’étape de 2011. Pour Szczecin, l’accueil de la Tall Ships Races en 2007 était un élément à part entière d’une stratégie à long terme pour le réaménagement de la ville entière, y compris des espaces industriels désaffectés et pour renforcer son attractivité touristique. Les exemples sont nombreux.