Le bassin du Congo aurait tout à gagner d’une organisation logistique mieux intégrée

congo_bd_1avril2016Le déficit d’infrastructures routières, ferroviaires ou fluviales en bon état prive en particulier la RDC de capacités de développement, alors que le pays souffre de la baisse de ses recettes d’exportations. Pour Yann Alix, l’organisation d’un gateway logistique à l’échelle de l’estuaire, piloté conjointement par les deux Congo, serait susceptible d’apporter un nouveau souffle à toute la région.

Full article : Yann Alix – Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *