En s’appuyant sur son port et la zone franche, Ventspils domine l’économie de la Lettonie, et affiche une richesse certaine.

Suite à l’adhésion à l’UE en 2002, le port a pourtant perdu 50% de son trafic, la Russie décidant de stopper ses exportations de pétrole. Mais le Maire a réagi par la création d’une zone franche et un vaste programme d’infrastructures. 15 ans plus tard les exportations de produits industriels ont été multipliées par… 40 ! Des centres de formation ont été créés et la ville mise aussi sur l’immigration. Au niveau international, Ventspils est désormais classé parmi les villes les plus attractives pour les investisseurs.

Full article: Baltic Review

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *