Gênes devra faire face à un boom de la croisière avec plus d’1 million de passagers prévus en 2018

Ce rebond de la croisière pose la question de la capacité et l’adéquation des infrastructures d’accueil. Aujourd’hui la course au méga-navires de croisière fait que ni la profondeur des bassins ni la disponibilité de quais adéquats ne peuvent convenablement répondre aux besoins. Le Port de Gênes réfléchit actuellement à des solutions adaptées.

Full article: The Meditelegraphe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *