Solidarité, technologie et pâtisserie pour lutter contre le coronavirus dans les villes portuaires

 Santé et qualité de vie 

Dans la lutte contre le COVID-19, chaque effort compte. Depuis le début de la crise, les villes et les ports font preuve de solidarité. Le Port de Dakar (Sénégal) joue un rôle particulièrement actif pour soutenir les travailleurs et les citoyens. Après une première donation d’1 milliard de francs CFA au gouvernement national, il soutient le conseil malien des transporteurs routiers de Kayes par la distribution de dispositifs de lavage de mains et appuie le programme national Zéro Enfant en Situation de Rue. Un autre exemple de solidarité est celui de Puerto Coronel (Chili). Là-bas, les huit directeurs du port ont décidé de reverser une partie de leurs revenus au programme social de l’entreprise, laquelle a déjà fourni des lits d’hôpitaux et des respirateurs artificiels à la ville. Dans le même temps, à Valence (Espagne), le Port a distribué des bons alimentaires d’une valeur de plus de €13 000 à plus de 200 familles de la région à travers sa fondation. Nous avons vu que d’autres ports espagnols comme Bilbao ont également mis en place des mesures d’aide économique destinées à soulager les entreprises et préserver les emplois.

D’autres exemples d’actions coordonnées existent en France. À Bordeaux, le Port, la Ville et la compagnie de croisière CroisiEurope se sont associés pour mettre le navire fluvial Cyrano de Bergerac à la disposition des soignants qui peuvent ainsi, le cas échéant, disposer d’un lieu d’hébergement pendant la crise. Parmi les autres initiatives de lutte contre le coronavirus figurent des technologies innovantes comme le bracelet intelligent actuellement à l’essai dans le port d’Anvers en vue d’assurer le respect de la distanciation physique sur le lieu de travail. Une initiative plus savoureuse est à signaler à Trieste (Italie), où le chef étoilé au Guide Michelin Matteo Metullio, dans un geste d’affection symbolique ainsi que l’a indiqué le président du port, vient de dédier un gâteau de sa création aux employés portuaires (PDF) de première ligne. Les ports de Saint John au Canada et de Rotterdam au Pays-Bas ont, pour leur part, choisi de rendre un hommage plus bruyant aux travailleurs essentiels en invitant le personnel manipulant les navires, les trains et les autres équipements à « faire du bruit » en reconnaissance des efforts consentis.

Xalimasn, Twitter Port of Dakar 1, Twitter Port of Dakar 2, Puerto de Coronel, Valencia Port, Bilbao Port, Nouvelle Aquitaine Tourisme, Port of Antwerp, Port of Trieste, Port of Saint John

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *