Sensibiliser et œuvrer pour la biodiversité dans les villes portuaires

 Biodiversité 

Pour préserver la biodiversité locale, nombre de mesures sont possibles. À Ceuta (Espagne), le Port a créé un service de fauconnerie visant à garantir la sécurité des opérations aériennes autour de l’héliport et du quai España, dans le respect de l’environnement. Le Port de Vancouver (Canada) a opté pour une approche différente dans le cadre de son programme ECHO destiné à réduire les bruits sous-marins qui mettent en danger les baleines. La 6ème édition du programme lancée en juillet va se poursuivre jusqu’au mois d’octobre. Tout aussi importante est la sensibilisation à la biodiversité des villes portuaires. Dans ce but, l’autorité portuaire du Havre, Rouen et Paris (HAROPA) a soutenu la publication Biodiversité en Seine, un carnet illustré contenant les dessins de Claire Motz sur la faune et la flore du fleuve français. La biodiversité est également une préoccupation lorsqu’il s’agit de procéder à des travaux infrastructurels. Ainsi, à San Antonio, l’autorité portuaire va déplacer des blocs de pierre vers le quai Policarpo Toro en appliquant des mesures environnementales spécifiques afin de réduire l’impact potentiel de l’opération.

➜ Port of Ceuta (PDF), Port of Vancouver, HAROPA, Port of San Antonio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *