L’innovation et la coopération intellectuelle, indispensables pour décarboner les villes portuaires

 Transition énergétique et économie circulaire 

Alors qu’incendies et inondations se multiplient à travers le monde, favorisés par le dérèglement climatique, l’innovation et la coopération multi-sectorielle permettent de verdir les activités portuaires et urbaines. En France, les acteurs portuaires de Paris ont commandé une grande étude sur la transition énergétique du trafic fluvial, afin de décarboner le transport sur la Seine. Le port d’Abu Dhabi (Emirats-Arabes Unis) mise lui sur le « smart », avec un plan d’optimisation qui vise à réduire de 50% les émissions de Co² de son trafic de conteneurs.
Dans cet effort global, les entreprises privées ont pleinement leur rôle à jouer. En Corée du Sud, les géants Hyunday Merchant Marine (HMM) et Samsung se sont associés afin de développer les technologies « smart » qui permettent de réduire la pollution atmosphérique rejetée par les navires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *