En Europe et en Amérique, l’intégration ville-port maintient le cap malgré la crise

 Interface Ville Port 

Les menaces de « seconde vague » qui planent sur le vieux continent et la dureté de l’épidémie aux Amériques n’ont pas entamé la dynamique d’intégration ville-port, qui est souvent une méthode efficace pour répondre à la crise.
C’est ainsi qu’à Valparaiso (Chili) les représentants du secteur tourisme, de la municipalité et du port se sont réunis en groupe de travail pour trouver des solutions conjointes ville-port-entreprises afin de relancer l’activité touristique. La crise n’affecte pas la volonté de faire travailler les associations et les organismes publics en coopération avec le port : à Long Beach (Etats-Unis) l’autorité portuaire a même débloqué de nouveaux financements pour stimuler de tels projets ville-port.
Côté européen, les projets d’intégration ville-port continuent tandis que les plans de relance économique s’affûtent. A Santa-Cruz de Tenerife (Espagne), le port étudie plus de 20 projets d’intégration sociétale en faveur des citoyens, et la ville va acquérir 2500m² de foncier portuaire pour installer un centre infantile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *