Espagne : la Cour des comptes émet des réserves sur la multiplication des investissements portuaires.

La Cour reproche aux ports de ne pas engager des études réalistes sur la demande réelle justifiant chaque nouvelle infrastructure. Elle demande que soient définis une stratégie nationale plus claire et des mécanismes de contrôle. La réponse aux demandes du marché doit être davantage analysée sous un angle national et non en raisonnant port par port. La Cour ne reconnaît pas de corrélation directe entre dépenses d’infrastructures et gains d’efficacité. Continuer la lecture