La Ville de Rotterdam se veut plus verte

 Climat 

233 millions € ont été annoncés pour sept projets dans différents quartiers de la ville. L’objectif est en particulier de rendre la ville plus verte, mais aussi plus résiliente face à des pandémies comme celle du Covid. Cela concerne notamment les anciens secteurs portuaires de Rijnhaven et Masshaven.

Dutch review

Boston : gentrification climatique ?

 Climat 

Nous avons eu l’occasion à plusieurs reprises de vous présenter la stratégie de la ville de Boston face au changement climatique et à la montée du niveau des mers : plutôt que de construire uniquement des digues et murs de protection, elle s’appuie sur l’idée de construire avec la nature avec l’aménagement de parcs, zones humides, etc. pour amortir les épisodes d’inondation. Mais les projets d’aménagement urbain sur ces sites les rendront aussi beaucoup plus coûteux et accueilleront des résidents plus riches : un phénomène de gentrification assez classique. Qu’en est-il des communautés qui étaient jusqu’alors présentes ? Devront-elles se déplacer ? Et leurs nouveaux lieux de résidence seront-ils eux aussi protégés face à ces risques inondations ? C’est cette « gentrification climatique » que le responsable de l’Environnement, de l’énergie et des espaces publics veut éviter.

The Guardian

Des parcs pour faire face aux tsunamis

 Climat 

Comment lutter contre l’énergie dévastatrice de l’eau qui frappe les côtes et les habitations lors des tsunamis ? Selon ces chercheurs il est plus judicieux d’aménager des parcs sur le waterfront plutôt que de construire des digues de protection. Ces parcs paysagers sont une solution moins coûteuse qui intéressera donc en particulier les pays les moins riches. Ils permettent de préserver le cadre naturel ou, à tout le moins, de proposer un paysage aménagé qui peut aussi devenir lieu de promenade.

The Verge

Covid-19 : vers un ville plus humaine ?

 Climat 

Le Forum Economique Mondial propose lui aussi sa plateforme d’informations sur le Covid-19. Mais ce sont surtout les réflexions sur l’après Covid et le devenir de nos villes que nous évoquions dans nos newsletters précédentes que l’on voit se multiplier. Ce sont ainsi les rues de nos villes qui pourraient être repensées pour laisser davantage de place aux vélos et aux piétons. Des projets en ce sens existaient déjà et leur mise en œuvre pourrait être accélérée, comme par exemple à Paris ou San Diego. D’autres plaident pour une nouvelle conception de nos bureaux et nos espaces de travail. Mais penser l’après Covid, c’est aussi évaluer différentes approches qui permettraient à nos villes de créer de nouveaux emplois tout en se recentrant sur les enjeux du changement climatique. C’est cette ambition que s’est fixée une task force réunissant 11 maires du réseau international C40 Cities, 11 villes qui sont quasiment toutes de grandes villes portuaires ! Ce sont enfin les craintes que font naître l’utilisation éventuelle des données personnelles pour prévenir une seconde vague de la pandémie. Des craintes mais aussi tout le potentiel des nouvelles technologies et de l’intelligence artificielle : on retrouve là les débats sur les enjeux d’une smart city comme le rappellent Gaetan Siew (envoyé spécial ONU Habitat) et Zaheer Allam, deux experts que vous aviez eu l’occasion d’écouter lors d’une de nos conférences mondiales. C’est selon eux l’occasion de définir une ville meilleure et plus intelligente, une ville faisant appel à des réseaux plus complexes qui ne seraient pas uniquement technologiques mais conçus autour de l’humain.

Helsinki : une smart city centrée sur le citoyen

 Climat 

Helsinki veut devenir une ville intelligente avec une double ambition : atteindre la neutralité carbone en 2035 et devenir la ville plus fonctionnelle du monde pour le bien être de ses habitants. C’est cette stratégie qui est mise en oeuvre pour la transformation en éco-quartier de Kalasatama, un ancien secteur portuaire. Prés de 25000 habitants et 10000 salariés viendront vivre sur ce secteur au Nord-Est d’Helsinki d’ici 2030. De multiples solutions sont mises en oeuvre sur le plan environnemental, mais c’est aussi un quartier qui va être créé en pleine concertation avec la population. Une ville durable pensée pour et avec le citoyen comme le souligne l’adjointe à l’urbanisme.

Smart Grid (1/2) ; Smart Grid (2/2) ; Smart Kalasatama