Mobilité dans les villes portuaires : différentes approches pour résoudre un problème complexe

 Mobilité 

La gestion de l’impact du trafic portuaire en zone urbaine est une problématique majeure de la relation Ville Port. En réponse, le port de San Diego (USA) a dévoilé un programme intitulé « Harbor Drive 2.0. » visant à écarter les poids lourds des quartiers d’habitation situés aux alentours du port. Le port s’est ainsi rapproché de l’Association des collectivités locales de San Diego et du ministère des Transports de Californie pour créer une voie de circulation réservée aux poids lourds. Le programme prévoit également l’aménagement de trottoirs, de pistes cyclables et d’arrêts de transport en commun. D’autres solutions pour une mobilité Ville Port plus durable reposent sur le transport fluvial. Ainsi des prestataires londoniens de services express combinent navettes fluviales et vélos pour la livraison du dernier kilomètre. À Paris et Lisbonne, les gens ont la possibilité de se déplacer en bateau électrique le long du fleuve pour se rendre sur leur lieu de travail ou ailleurs. De nombreuses villes portuaires envisagent de recourir massivement à l’électromobilité. Par exemple, à Aveiro (Portugal), le port va investir dans de nouvelles bornes de recharge. D’autres vont encore plus loin avec la mise à l’essai de nouveaux moyens transport comme les drones, ainsi qu’on l’a vu il y a quelques jours à Rotterdam (Pays-Bas).

Port of San Diego – KPBS, DHL, Paris – NPI, Lisbon – Eco Sapo, Aveiro – Revista Cargo, Port of Rotterdam