Waterfront Toronto multiplie les consultations publiques

 Gouvernance 

Nous vous avons signalé à plusieurs reprises les évolutions du vaste projet de redéveloppement du waterfront de Toronto. Waterfront Toronto a été créé pour mettre en oeuvre ce développement d’une ville port résiliente sur un ancien secteur industrialo-portuaire, un développement auquel la communauté est largement associée. Plusieurs consultations sont ainsi en cours, que ce soit pour les projets sur le secteur de Quay Side, sur celui de PortLands, ou encore pour la mise à jour de la stratégie du milieu marin qui avait été élaborée il y a dix ans. Une démarche affirmée de consultation et de co-construction avec les citoyens qui s’inscrit pleinement dans le cadre de l’objectif 4 de notre Agenda AIVP 2030 !

Waterfront Toronto, Get involved ; Quay Side consultation ; Port Lands Consultation ; Marine Use Strategy ; Port Lands project ; Quay side project

En Espagne, pluie d’investissements dans les nouvelles technologies et la connectivité Port-Ville-Territoire

 Gouvernance, Mobilité 

Le gouvernement central espagnol a approuvé une série de plans d’innovation dans les villes portuaires. A Malaga, un plan de soutien à l’économie locale et de transfert des friches à la municipalité va s’élever à 52 millions d’euros. Un rapprochement Ville Port similaire est budgété à Huelva. La question de l’intermodalité du fret est essentielle, et c’est pourquoi Tarragone va investir 330 millions d’euros ces prochaines années pour relever ce défi. Dans la même veine, Ferrol va débloquer 102 millions d’euros pour sa desserte ferroviaire. Les énergies du futur sont également à l’honneur, par exemple en Catalogne Sud où une plateforme dédiée à l’hydrogène vert va voir le jour. Une dynamique associant développement économique et soutenabilité environnementale est indispensable pour l’avenir des villes portuaires espagnoles. Bilbao est à l’avant-garde, avec le renouvellement de ses certifications environnementales EMAS et EPD (Environmental Product Declaration). Il était d’ailleurs le premier port au monde à obtenir l’EPD, en 2019, avec l’aide de l’entreprise Tecnalia, leader dans la R&D. ValenciaPort est également engagée dans ce mouvement, et a présenté un nouveau modèle de terminal plus respectueux de l’environnement, dont 98% de l’alimentation en énergie est composée d’électricité d’origine renouvelable.

Spanish Ports (Malaga) ; Spanish Ports (Huelva) ; Spanish Ports (Tarragona) ; Spanish Ports (Ferrol) ; Aguaita ; Portal Portuario (Bilbao) ; Portal Portuario (ValenciaPort)

Le programme de développement durable du Port de New South Wales (Australie) remporte le Good Design Award. Le programme, créé en collaboration avec les salariés, définit un cadre de travail pour la mise en place d’initiatives durables dans 4 domaines principaux : les personnes, les opérations portuaires, l’environnement et les différentes communautés.

Port Authority of New South Wales

L’IA et les technologies « smart », pour des villes portuaires plus efficientes et vertes ?

 Gouvernance 

Le marché du « smart port » devrait peser 14 milliard de dollars en 2027, d’après de récentes études. L’intelligence artificielle, l’automatisation, la blockchain, l’internet des objets sont des pistes pour améliorer l’efficience des installations portuaires. L’AIVP en a d’ailleurs abordé les enjeux dans une interview pour le programme européen « Speed ».
Le port de Rotterdam (Pays-Bas) a créé une coalition pour développer l’IA. Il a regroupé la Municipalité de Rotterdam, le pôle d’innovation « InnovationQuarter », la Netherlands Maritime Technology et l’université TU Delft. La blockchain fait partie des technologies prioritaires, comme on le voit avec la plateforme « Distro », également aux Pays-Bas, qui permet l’achat-vente d’électricité via la blockchain. A Busan (Corée du Sud), la Métropole a signé un MoU avec le Port, des universités et un centre technologique afin de développer les technologies « smart », dans le cadre du « Digital New Deal », stratégie du gouvernement sud-coréen. Le développement de ces technologies passe également par des événements concurrentiels comme les Hackathons. Organisé par Ports de Lille (France), le 14 octobre a eu lieu un Hackathon sur la « révolution digitale et environnementale », en partenariat avec le programme « Speed ».

PR Newswire ; Smart port ecosystem (1) ; Hellenic shipping news ; Port de Rotterdam (site web) ; Port de Busan (communiqué) ; Smart port ecosystem (2)

Impliquer chacun dans la gouvernance Ville Port

 Gouvernance 

La construction de relations saines entre la Ville et le Port passe par l’implication des citoyens dans leur gouvernance. Plusieurs villes portuaires innovent en ce sens sur la base d’une nouvelle philosophie. Le Port de Bahia Blanca en Argentine a entamé la deuxième étape de son programme « Puerto Abierto (Port ouvert) », intitulée « El Puerto Dialoga (Le Port engage le dialogue) ». Après une première phase de diagnostic, le Port va organiser des rencontres virtuelles avec les représentants de toutes les institutions concernées, allant des entreprises aux associations de défense de l’environnement en passant par les universités, afin d’envisager des actions concrètes à mettre en place. La dernière étape consistera à se mettre d’accord sur des projets et à les mettre en œuvre. L’objectif final est de trouver des synergies qui favorisent la mise en place d’un plan de développement global. Un autre exemple de participation citoyenne peut être trouvé dans le projet d’extension portuaire Port Seine-Métropole Ouest du Grand Paris. L’enquête publique ouverte en septembre dans le cadre d’un processus de concertation lancé fin 2013, va se poursuivre jusqu’à la fin du mois. L’instauration de relations Ville Port durables ne se fera pas sans une vision Ville Port commune établie sur la base d’un engagement complet et d’une prise de décision concertée, ainsi que l’a clairement exprimé le CEO du Port d’Halifax (vidéo) dans une récente déclaration.

Puerto Bahía Blanca, Port Seine-Metropole, Port Halifax