Le Port d’Auckland (Nouvelle-Zélande) aménage un jardin vertical

 Biodiversité 

L’objectif est de mieux intégrer le bâtiment de son terminal automobiles. Il constituera un nouveau repère Ville Port et son toit deviendra un parc public dans quelques années. Il permettra également de développer la biodiversité. Tout ce qui est utilisé dans le jardin peut être réutilisé et recyclé, et il répond ainsi aux critères de durabilité.

Hanging Gardens ; Vidéo

Covid-19 : le Port autonome de Papeete lance un plan de soutien aux entreprises

 Gouvernance 

Plus de 4 millions d’euros sont débloqués par le port pour éviter des faillites et sauvegarder les emplois. 200 entreprises implantées sur le domaine portuaire sont concernées. Les mesures proposées vont ainsi permettre de soutenir les activités économiques, les activités touristiques, et la desserte maritime et intra-insulaire.

➜  Port autonome de Papeete

5,4 millions d’euros pour le projet Le Havre Smart Port City

 Gouvernance 

Cette subvention de l’Etat français va permettre d’engager le projet en phase opérationnelle. Le projet réunit les collectivités, le port, des acteurs privés, des établissements d’éducation et de recherche. Il ambitionne de transformer le territoire à horizon de dix ans via des solutions innovantes dans les domaines de la mobilité, de l’énergie, de la smart data, de la transition écologique, de la relation avec le citoyen, de la formation, et de l’attractivité.

Le Havre Smart Port City (+ vidéo) ; Actualités

La base sous-marine de Bordeaux devient un centre d’art numérique !

 Interface Ville Port 

Différée en raison du coronavirus, l’inauguration du projet « Bassins de Lumières » a eu lieu ce 10 juin. Deux grandes expositions numériques consacrées aux peintres Gustav Klimt et Paul Klee sont mises en scène sur les murs de la base sous-marine et l’eau de ses quatre bassins. 350.000 à 400.000 visiteurs sont attendus chaque année. Une toute nouvelle vie pour ce bâtiment emblématique de la ville et pour tout le secteur des « Bassins à flot ».

20 minutes (+ vidéo) ; Les Bassins de lumières

 

Un nouveau projet sur le waterfront de Santa Fe (Argentine) malgré le Covid

 Interface Ville Port 

Trois nouvelles tours de logements vont être construites d’ici 2026 dans l’ancien secteur portuaire de Santa Fe. Proposant des vues imprenables sur la ville et le fleuve elles viendront compléter les aménagements déjà réalisés ou en cours (commerces, centre d’affaires et de services, etc.). Pour beaucoup le site va devenir un autre Puerto Madero. La crise du Covid n’a pas entamé le projet et est même vue par les promoteurs immobiliers comme une opportunité avec la croissance attendue des prix du marché.

El Litoral

Un masterplan pour l’ancien chantier naval de Guangzhou (Chine)

 Interface Ville Port 

Le masterplan pour la « Future Harbour City » a été conçu par Spark Architects. Le projet s’étend sur 2 km le long du fleuve. Trois zones différentes y sont programmées : une zone d’affaires (bureaux, commerces), une zone résidentielle, une zone patrimoniale. Pour cette dernière il est notamment prévu de valoriser une cale sèche et les rampes de lancement de l’ancien chantier naval, en lien notamment avec des équipements culturels. Plutôt que la densité, Spark a souhaité privilégier la convivialité avec l’aménagement de nombreux espaces verts, de promenades piétonnes, et de bonnes connexions vers la ville.

aasarchitecture (+ images, plans)

Les projets Ville Port, moteurs pour la reprise économique post-Covid ?

 Transition énergétique et économie circulaire 

Les principaux acteurs du projet City Deal pour la baie de Swansea en sont convaincus. 1,8 milliards £ sont programmés et 9000 emplois qualifiés devraient être générés par ce vaste projet couvrant différents secteurs d’activités. Le développement du numérique sera l’une des priorités avec notamment le « Waterfront Digital District », de même que la transition vers une croissance décarbonée via le recours aux énergies marines ou par des solutions innovantes appliquées à la sidérurgie.

➜ Business News Wales ; Swansea Bay City Deal

Sidewalk Labs abandonne son projet à Toronto

 Gouvernance 

Sidewalk Labs, la filiale qui avait été créée par Google pour développer ce projet « Quayside » sur le waterfront de Toronto, a justifié sa décision par les incertitudes économiques actuelles et la difficulté de rentabiliser le projet. Ils anticipent ainsi sur la décision que devait prendre Waterfront Toronto sur la poursuite de ce projet pour lequel Sidewalk avait fait une nouvelle proposition en juin 2019. Ils souhaitaient notamment étendre leur projet à 77 hectares contre 5 hectares initialement. Mais ce projet initié en 2017, avait rapidement suscité le débat comme nous vous l’avions signalé en juillet dernier. Présenté comme un laboratoire pour une smart city exemplaire, il avait en particulier soulevé la crainte quant à l’utilisation des données privées recueillies par les multiples capteurs qui devaient être installés. La nouvelle proposition de juin 2019 restait floue sur ce point. Développer la ville intelligente avec le citoyen ? Un beau sujet de table-ronde pour l’AIVP…

Sidewalk project ; Sidewalk Blog ; La presse canadienne ; L’Usine Digitale ; Canadian Architect

A Valence, la reconversion des Tinglados 4 et 5 se poursuit

 Interface Ville Port 

Un moment stoppé par l’épidémie du COVID-19, la réhabilitation de ces célèbres hangars du port a pu reprendre. Ils accueilleront des activités culturelles et innovantes. Ils créeront par la même de nouvelles relations entre la Marina de Valence et la ville. Cela sera également le cas avec le petit espace paysager et la piste cyclable dont les travaux ont également commencé.

El periodic ; Economia3

Boston : gentrification climatique ?

 Climat 

Nous avons eu l’occasion à plusieurs reprises de vous présenter la stratégie de la ville de Boston face au changement climatique et à la montée du niveau des mers : plutôt que de construire uniquement des digues et murs de protection, elle s’appuie sur l’idée de construire avec la nature avec l’aménagement de parcs, zones humides, etc. pour amortir les épisodes d’inondation. Mais les projets d’aménagement urbain sur ces sites les rendront aussi beaucoup plus coûteux et accueilleront des résidents plus riches : un phénomène de gentrification assez classique. Qu’en est-il des communautés qui étaient jusqu’alors présentes ? Devront-elles se déplacer ? Et leurs nouveaux lieux de résidence seront-ils eux aussi protégés face à ces risques inondations ? C’est cette « gentrification climatique » que le responsable de l’Environnement, de l’énergie et des espaces publics veut éviter.

The Guardian