En 2022 la réparation navale sera aussi un spectacle à Hambourg (Allemagne)

 Culture et identité 

D’une longueur de 209 m, « Dock 10 » sera le plus grand dock flottant couvert d’Europe. Son toit et ses murs seront largement transparents rendant ainsi visibles les travaux de réparation en cours sur les navires qu’il accueille. Il permettra aux travailleurs de travailler quelques soient les conditions météorologiques. Les nuisances sonores et les gaz d’échappement devraient également être réduits.

NDR (+ vidéo) ; Charterworld

Comment rendre attractifs des territoires alors qu’ils sont encore en pleine transformation ?

 Interface Ville Port 

Nous avons eu l’occasion de partager avec vous à diverses reprises les projets en cours sur la façade maritime de Marseille et son interface ville port. La rénovation urbaine de 310 hectares y a été engagée en 1995, un périmètre auquel 170 hectares avaient été ajoutés en 2007. Des projets de cette ampleur se réalisent bien évidemment sur une longue période. Comment dès lors gérer ce temps long et amener les citoyens à s’approprier ces territoires avant même que leur transformation ne soit achevée ? C’est une question récurrente pour nombre d’entre vous. Pour y répondre Euroméditerranée, l’organisme en charge de cette opération d’aménagement et membre de l’AIVP, avait lancé fin 2018 « MOVE » un Appel à Manifestation d’Intérêt pour quatre sites devenus libres de toute occupation. L’objectif était d’y expérimenter temporairement des projets solidaires, économiques, collaboratifs, culturels ou citoyens. Une première short list de 11 projets avait été retenue. Les discussions ont permis d’affiner les projets, d’en fusionner certains. Quatre projets ont finalement été sélectionnés. Ils dureront entre 1 et 4 ans, et seront mis en oeuvre toujours en concertation avec Euroméditerranée. Une initiative d’urbanisme transitoire pour proposer aux citoyens une interface ville port de qualité à suivre de près.

MOVE, dossier de presse ; Vidéo

Le port durable, alliance d’intelligence et de collectif

 Gouvernance 

De retour du Forum Economique Mondial pour l’un, exprimant dans une interview les perspectives du port du futur pour l’autre, les CEO des ports d’Anvers et de Rotterdam tracent des visions convergentes. Pour tous les deux, il n’y a plus aucun doute que la lutte contre le changement climatique et la recherche d’une économie portuaire neutre en carbone sont des nécessités absolues. L’innovation technologique côté terre comme côté mer et l’optimisation de la chaîne logistique seront bien entendu une partie de la réponse. Mais au-delà, le succès de ces transformations reposera sur la capacité des ports à multiplier les partenariats, à relever les défis de façon collective en associant leur communauté, à soutenir ensemble un même processus de transformation.
Port of Rotterdam / Flows

Notre futur : la « ville éponge » ?

 Climat 

1,4 milliards de personnes habiteront dans les zones côtières à l’horizon 2050 et 570 villes, dont certaines des mégapoles, seront directement menacées par la montée du niveau des eaux selon le réseau international C40. Les phénomènes climatiques extrêmes viennent encore renforcer ce risque d’inondations auquel nos villes portuaires sont en particulier, et de plus en plus, confrontées. A l’occasion de la veille que nous réalisons pour vous, nous voyons de plus en plus souvent se développer des stratégies s’inspirant directement ou indirectement du concept de « sponge city ». Il s’agit de retrouver la capacité naturelle des sols à absorber l’eau, une capacité que l’urbanisation, avec son béton et son asphalte, a fait perdre à nos villes. Utilisation de matériaux poreux, création d’espaces verts inondables, restauration de zones humides, mais aussi traitement et stockage des eaux pour pouvoir les réutiliser dans les épisodes de sécheresse sont les principales solutions adoptées. Des villes portuaires chinoises se sont lancées parmi les premières dans cette stratégie. De grands groupes industriels s’y engagent aussi, dont Suez (un membre de l’AIVP) qui accompagne Chongqing (Chine) sur ce chemin vers des villes portuaires résilientes.

Demain la ville ; Ejinsight ; Government of Hong Kong ; Wuhan

 

Un immeuble de bureaux, neutre en carbone, flottera bientôt dans un bassin de Rotterdam (Pays-Bas)

 Climat 

Il accueillera sur trois étages le siège du Global Center on Adaptation (GCA), un centre dédié à l’adaptation au changement climatique. Toute une palette de solutions lui permettront d’être auto-suffisant et neutre en carbone : construction tout en bois, toit végétalisé et solaire, utilisation de l’eau du bassin pour la climatisation, etc. Des solutions qui sont le reflet de ce qui est la raison d’être de cet organisme, mais sont tout autant des mesures permettant aux villes portuaires de répondre à l’objectif 01 de l’Agenda AIVP 2030. Le bâtiment devrait être inauguré fin 2020 dans le bassin de Rijnhaven.

Archpaper ; Archdaily

Une ville durable et intelligente ? Un test grandeur nature à Copenhague (Danemark)

 Climat 

EnergyLab Nordhavn a été créé en 2015 pour tester des solutions énergétiques pour une ville intelligente. Recours aux énergies renouvelables, bâtiments écoénergétiques, transport électrique, gestion flexible et optimisée des énergies sont quelques-unes des pistes qui ont été testées sur la grande échelle du secteur portuaire en reconversion de Nordhavn. EnergyLab Nordhavn présente les résultats de ces quatre années de travail dans son dernier rapport annuel et formule des recommandations pour des solutions énergétiques durables. Une salle d’exposition a été créée dans l’ancien silo Nordhavn pour expliquer ces expériences et leurs résultats. Une démarche qui s’inscrit pleinement dans l’objectif 01 de l’Agenda AIVP 2030 visant à anticiper les conséquences du changement climatique sur les villes portuaires !

e smart city (+ vidéo) ; EnergyLab Nordhavn ; Annual Report ; Recommendations

 

Consultation pour le waterfront de Port Perry (Canada)

 Interface Ville Port 

Une première consultation sur le Plan d’actions pour le waterfront avait été organisée en novembre 2019. Elle va être suivie d’une seconde en février prochain. Le Plan propose des recommandations à court, moyen et long termes pour des actions concernant les activités récréatives, le patrimoine naturel et culturel, le développement économique et le tourisme. Le secteur comporte en particulier un silo à grains classé au patrimoine. Sa préservation et sa réutilisation pour de nouveaux usages sera un élément essentiel du projet.

Durham Radionews ; Waterfront Action Plan

Grandes tendances et scénarios d’évolution de la logistique

 Mobilité 

Dans la plupart des villes portuaires, l’activité logistique structure de plus en plus le territoire. Baliser l’avenir de ce secteur devient nécessaire. A cet effet, l’Agence d’Urbanisme de Marseille (France) nous rappelle quelques points clés. La massification des flux commerciaux mondiaux va se poursuivre entraînant concentration des armateurs, adaptation des ports, extension et robotisation des entrepôts, émergence de mono-opérateurs. A l’ère du e-commerce, l’optimisation du dernier kilomètre est devenue également cruciale. Pour autant, le transport terrestre reste le maillon faible de cet écosystème avec des difficultés à massifier les flux et proportionnellement un impact CO2 plus lourd. La mutualisation pourrait être une partie de la réponse mais tous les secteurs n’y croient pas. Au cœur de ces évolutions, la question de l’emploi apparaît comme un défi supplémentaire pour les territoires.

Agam (pdf)

Un nouveau terminal croisière durable pour Tallinn (Estonie)

 Climat 

Diverses solutions techniques ont été étudiées pour atteindre la meilleure performance environnementale possible pour ce terminal, compte tenu notamment du climat nordique. Le recours à la géothermie et au solaire a notamment été retenu. Implanté au coeur du secteur du vieux-port de Tallinn, le bâtiment sera également multifonctionnel : il pourra accueillir des conférences, des concerts, etc. en dehors de la saison croisière. ll proposera aussi une aire de jeux pour les enfants et une longue promenade.

➜ Port of Tallinn ; Vidéo

Les travaux vont démarrer pour le waterfront de Penang (Malaisie)

 Culture et identité 

Une promenade au-dessus de la mer va être aménagée. Elle permettra notamment aux habitants de voir et découvrir les navires croisière, une activité qui va également être confortée. De nouveaux équipements commerciaux et culturels ainsi qu’une marina devraient être disponibles d’ici 2024. Des entrepôts de valeur patrimoniale seront réutilisés.

The Star