L’Océan Indien, au cœur de la transition énergétique avec le GNL ?

 Transition énergétique et économie circulaire 

L’alimentation en Gaz Naturel Liquefié (GNL) pour navires est devenue réalité, avec l’entrée en flotte du méga-navire CMA-CGM « Jacques Saadé ». Ce 23 000 EVP est basé sur la propulsion GNL. Cette énergie permet de réduire de 20 à 40% les émissions de Co2 et elle émet peu d’oxyde de soufre et de particules fines. Dans le Canal du Mozambique, les ressources en GNL sont immenses et pourraient alimenter cette transition énergétique. Les villes portuaires de l’Océan Indien se préparent à ce bouleversement, à l’instar de Longoni (Mayotte, France), qui se réaménage afin d’être une base arrière de cette industrie. De l’autre côté du Canal, ce sont les terminaux de Durban (Afrique du Sud) qui s’aménagent afin de recevoir du GNL. La demande est forte, alors que l’Inde a fait part de son intérêt pour cette énergie moins polluante. Une part importante du GNL extrait transitera vers les ports indiens. Les investissements importants de Total (13 milliards d’euros) dans la province du Cabo Delgado (Mozambique) ne fléchissent pas, malgré les attaques de groupes terroristes à Mocimboa da Praia. Total va d’ailleurs collaborer avec Siemens Energy sur les turbines GNL.

➜ L’Antenne ; CMA CGM Group ; Le Journal de Mayotte ; Mayotte 1ère ; GreenPort ; Kallanish Energy ; World Oil

Djibouti : quand la ville portuaire devient Cité d’affaires internationale

 Interface Ville Port 

Les travaux de construction de cette Cité d’affaires sur le site de l’ancien port de Djibouti ont été officiellement lancés par le Président de la République ce 8 octobre. La première phase porte sur la réalisation d’un hôtel, de salles d’exposition et de conférence, mais aussi d’un centre d’études maritimes. A terme sont également programmés deux tours jumelles, un centre commercial, un port de plaisance, un terminal croisière, un aquarium… Mais au-delà c’est une autre vision de la ville portuaire qui est ici visée : celle prônée par la China Merchant Group, partenaire de Djibouti,  avec son concept de « Port-Park-City ». Créé initialement par China Merchants Group pour le port de Shekou en Chine, ce concept repose sur le développement intégré des ports, des parcs industriels, des services, et de la ville. China Merchant Group avait déjà affiché son ambition de l’appliquer à plusieurs ports du continent africain, notamment Djibouti.

The Africa Report, Port-City-Park model (2019) ; Port Strategy ; La Nation

 

Comment investir dans le capital humain ?

 Capital humain 

Le développement du capital humain doit aller de pair avec des propositions de développement personnel. Les exemples de villes portuaires où le port s’associe avec une université pour proposer des cours et des programmes de formation aux salariés sont nombreux. En Argentine, le port et la Faculté de sciences économiques de Buenos Aires vont s’engager dans de nouveaux partenariats dans le domaine de la recherche. On peut trouver d’autres exemples du même genre à Rotterdam, avec, par exemple, le partenariat convenu entre le port et l’Université Erasmus. De la même manière, la Mauritius Ports Authority a conclu un protocole d’accord avec l’Université de Maurice pour la mise en place de programmes de formation qui ouvriront de nouvelles perspectives de carrière aux employés. D’autres accords de collaboration visent à soutenir les travailleurs portuaires sur un autre plan, comme celui signé au Chili entre le port de Valparaiso et le Service national de prévention de la consommation de drogues et d’alcool (SENDA).

La formation est un outil fondamental pour réduire les inégalités et favoriser la diversité du personnel portuaire. Dans ce but, l’Autorité portuaire de la Nouvelle-Galles du Sud a lancé un programme de formation à l’intention des femmes autochtones, en partenariat avec l’organisation à but non lucratif Tribal Warrior. Le port parraine également le programme « Deck Cadet » visant à accompagner les débuts de carrière des jeunes marins. L’implication des jeunes dans les activités Ville Port est en effet nécessaire au développement du capital humain. C’est la raison pour laquelle on voit ce type de programmes ou d’initiatives se multiplier. Le programme de stages organisé par la Fondation Puerto y Ría de Bilbao à l’intention des jeunes diplômés en est un autre exemple. Mais tous ces efforts ne porteront leurs fruits que si l’on parvient à ajuster l’offre à la demande d’emplois. Dans cette optique, le forum Talent in de Haven 2.0 se déroulera à Anvers afin de faciliter la rencontre entre les entreprises et les demandeurs d’emploi.

Port of Buenos Aires, Erasmus University, Mauritius Ports, Port of Valparaiso, Port Authority NSW, Deck Cadet, La Vanguardia – Bilbao, Talent in de Haven

À la découverte du port

 Culture et identité 

Au cours des prochaines semaines, l’AIVP va centrer son attention sur la culture Ville Port. Comme on l’a vu récemment, il existe de multiples façons de promouvoir l’identité portuaire. À Anvers, pour l’édition 2020 des Havenland Run & Walk, les participants seront autorisés à courir ou marcher le long de la réserve naturelle Rietveld Kallo, tout en profitant de vues sur le port. La manifestation se déroulera les 7 et 8 novembre, dans le respect des mesures sanitaires. À San Diego, aux USA, on expérimente une autre façon de découvrir le waterfront. Ici, le port met en avant les arts et la culture en proposant plusieurs parcours autoguidés le long des lieux d’exposition. À Fremantle, en Australie, le port, avec la collaboration des volontaires d’un programme qui vient d’être lancé pour sensibiliser le public aux activités portuaires et à l’histoire de Victoria Quay, propose des parcours thématiques gratuits à l’intérieur du port. Une autre façon d’établir des liens culturels entre la ville et le port est de soutenir les initiatives locales, à l’instar du port espagnol de Huelva dans le cadre de sa participation au Festival du film latino-américain.

Havenland, Port of San Diego, Fremantle Port Walks, Fremantle volunteer program, Diario de Huelva, Image from Havenland