L’AIVP : membre fondateur du Programme portuaire international pour le développement durable (WPSP)

Publié par  4 avril, 2018 9:05 Laissez vos commentaires

Répondant à l’appel de l’IAPH (International Association of Ports and Harbours) le 22 mars 2018, le Président Philippe Matthis a signé à Anvers la déclaration par laquelle l’AIVP devenait membre fondateur du World Ports Sustainability Program (WPSP).

Le changement climatique, l’épuisement des ressources naturelles, la dynamique démographique globale… font peser sur les sociétés des risques nouveaux considérables. Les ports sont des acteurs incontournables des mutations économiques, sociales et environnementales mondiales. C’est pourquoi, les associations internationales réunissant les autorités portuaires décident de se mobiliser, ensemble, pour participer activement à l’élaboration de stratégies de développement durable répondant aux défis du 21e Siècle que ce soit en matière de transition énergétique, d’économie circulaire, de biodiversité ou d’intégration sociétale.

Répondant à l’appel de l’IAPH (International Association of Ports and Harbours) le 22 mars 2018, le Président Philippe Matthis a signé à Anvers la déclaration par laquelle l’AIVP devenait membre fondateur du World Ports Sustainability Program (WPSP). Les autres associations fondatrices étant l’ESPO, la PIANC et l’AAPA. L’objectif de ce nouveau programme international est de mieux coordonner les différentes initiatives associatives qui entrent dans le champ des 17 Objectifs de Développement Durable des Nations Unies. D’autres organisations professionnelles sont invitées à souscrire à la Déclaration d’Anvers pour participer aux travaux.

Il convient de noter que l’AIVP est la seule des associations fondatrices du programme à réunir non seulement des autorités portuaires et leurs partenaires économiques mais aussi des collectivités territoriales et des acteurs du développement sociétal. A ce titre l’AIVP entend favoriser l’importance du dialogue ville-port et la prise en compte d’objectifs d’intégration sociétale dans les futurs travaux du WPSP. Les travaux de l’évènement de lancement à Anvers l’ont montré clairement : au-delà des initiatives techniques plus respectueuses de l’environnement, la prise en compte d’un co-développement, permettant aux initiatives portuaires de s’inscrire dans une logique de territoire et d’atout pour sa population est une garantie de succès pour parvenir à la réussite d’un développement réellement plus durable.

C’est autour de ce message que sera discutée la charte pour un développement durable des Villes Portuaires de l’AIVP à l’occasion du prochain congrès mondial de l’association à Québec les 11 – 14 juin 2018. La coopération active ville-port est une garantie d’efficacité qui n’est plus à démontrer aujourd’hui pour la réussite de tous nos chantiers d’avenir !

PARTAGER

Laisser un commentaire