Le Port de Valparaíso après le Covid19 : « continuer à améliorer la vie de tous les habitants de notre ville portuaire »

Publié par  10 juin, 2020 10:25 1 Commentaire

Durant la pandémie de Covid19, le Port de Valparaíso a mis en place de nombreux dispositifs d’aide à la communauté, pour sensibiliser aux mesures sanitaires ou pour soutenir les plus démunis. En tant que l’un des premiers ports du Chili, le Port de Valparaíso se prépare à contribuer à une relance économique respectueuse du développement durable.

Le Port de Valparaiso, est un membre actif de l’AIVP depuis 2002

AIVP – Nous avons récemment signalé dans notre newsletter spéciale Covid-19 l’hommage rendu par la Ville et le Port de Valparaíso aux soignants, aux travailleurs portuaires, aux transporteurs et à tous ceux qui ont continué de travailler malgré la crise du Covid-19. Pouvez-vous citer d’autres actions que vous avez menées pour contribuer à la lutte contre le virus ?

Franco Gandolfo, Directeur général du Port de Valparaíso – Dans ce contexte de crise sanitaire sans précédent qui affecte le Chili et le monde entier, le Port de Valparaiso (EPV) coordonne et promeut depuis le mois de janvier un ensemble d’actions et de mesures afin de réaffirmer ses engagements : celui de poursuivre les échanges internationaux mais surtout celui de préserver la santé, l’intégrité et la sécurité des centaines de travailleurs qui interviennent quotidiennement dans ce secteur vital.
Le travail accompli par les concessionnaires, autorités et employés du secteur portuaire, ainsi que par les différents acteurs du commerce international, animés par le souci permanent de poursuivre les activités pour répondre aux besoins de la population, a été un facteur clé pour faire face à l’urgence et garantir l’approvisionnement des Chiliens en produits de première nécessité, sachant que 70% de cet approvisionnement se fait par voie maritime.

D’autres actions ont été menées conjointement avec les autorités sanitaires, douanières et maritimes, et bien entendu avec les concessionnaires, les employés et la communauté portuaire et logistique dans son ensemble. Parmi elles, des campagnes sur les mesures d’hygiène à suivre, la désinfection des espaces et des équipements, et des actions de prévention et de sensibilisation aux règles de la distanciation sociale. Et en ce qui concerne les opérations portuaires, nous avons mis en œuvre un programme complet visant à limiter les formalités non dématérialisées tout au long de la chaîne.

Par ailleurs, un cordon sanitaire et logistique a été déployé pour faciliter : 1) la désinfection des camions et le contrôle de la température des transporteurs au sein de la zone d’extension d’appui logistique (ZEAL) ; 2) l’instauration de mesures préventives concernant les employés des terminaux ; 3) le contrôle strict de l’état de santé de l’équipage des navires accostant à Valparaiso, préalablement au débarquement des marchandises.

Il convient de mentionner que ces mesures ont été élaborées dans un esprit de coresponsabilité impliquant les syndicats de travailleurs portuaires, lesquels sont des partenaires de poids pour la révision et le renforcement des plans santé et prévention et pour la diffusion des mesures d’urgence. À cette fin, un groupe de travail a été crée en mars, réunissant les employés, les autorités maritimes, TPS, TCVAL, la ZEAL et EPV. S’y ajoute, bien entendu, les actions entreprises par la ZEAL, qui fonctionne comme un centre de contrôle et de coordination des entrées et sorties de marchandises dans le port de Valparaiso, et par nos deux autres concessionnaires.

AIVP – Le confinement a modifié notre façon d’interagir, rendant difficile, au moins à court terme, l’organisation de manifestations. Il nous faut inventer de nouvelles formes de lien social. Vous avez organisé, en coopération avec le Museo Baburizza, le musée municipal des beaux arts, un concours de dessins en ligne dans le but de favoriser l’autonomie des enfants confinés. Pouvez-vous nous expliquer, en quelques mots, en quoi consiste cette initiative ou les autres actions que vous avez mises en œuvre pour rester en contact avec les citoyens et préserver leur accès à la culture Ville Port ?

Winner drawing of the contest ©Museo Baburizza

Franco Gandolfo, Directeur général du Port de Valparaíso – L’action menée conjointement avec le Musée Baburizza, un partenaire habituel du Port de Valparaíso, vise à stimuler l’interaction active avec la collectivité pour que l’ensemble des habitants puisse garder le contact avec la culture portuaire pendant cette période où les déplacements sont limités. Ce concours était destiné à récompenser les enfants ayant réalisé des dessins à la maison pour illustrer la pandémie et leur vie quotidienne pendant le confinement. Nous voulions nous faire l’écho du regard singulier portés par les enfants de notre ville portuaire et des communes voisines et nous avons remporté un franc succès, ainsi qu’en témoignent les 600 œuvres que nous avons reçues de la part de 580 participants.

D’autres initiatives s’adressent aux citoyens comme, par exemple, la réalisation de capsules vidéo mettant en scène des médecins qui expliquent le Covid-19 et rappellent les mesures à prendre pour éviter sa propagation. Les habitants ont réalisé eux-mêmes les interviews qu’ils nous ont fait parvenir par Whatsapp ou par courriel.

 

 

Nous publions également des bulletins hebdomadaires dans le but de tenir les citoyens informés sur la situation, le mouvement des bateaux dans le port et les actions que nous entreprenons. Ces contenus sont associés à des messages de prévention.

Nous avons aussi lancé une campagne dans les réseaux sociaux pour expliquer de manière simple comment éviter la propagation du coronavirus. Cette initiative a duré un mois et elle comprenait également la publication de photos sur les dispositifs sanitaires que nous avons mis en place au sein des terminaux et de la zone logistique afin de préserver la santé des employés présents sur le terrain.

En outre, nous organisons un cycle de conférences sur les questions liées à la situation sanitaire actuelle et autour des défis qui vont affecter les échanges internationaux entre les ports, notre environnement et nos vies quotidiennes et professionnelles. Les conférences, qui ont débuté le 19 mai, s’adressent aux membres de la communauté portuaire et au grand public et vont se poursuivre aux mois de juin et juillet.

 

AIVP – Les autorités portuaires peuvent aider à réduire l’impact social de la crise. Votre site web met en avant le soutien que vous apportez à une initiative sociale destinée à aider les familles et les personnes démunies. Le Port de Valparaiso a crée un centre de distribution pour leur venir en aide. Pouvez-vous nous décrire les autres actions de solidarité que vous avez lancées pour soutenir la collectivité ?

© Puerto Valparaiso

Franco Gandolfo, Directeur général du Port de Valparaíso – En tant que port et système portuaire, nous sommes convaincus que nous pouvons apporter une aide concrète en nous engageant à assurer la poursuite de nos opérations de sorte à maintenir la chaîne de production et la création d’emplois à Valparaiso. Ainsi, si au début de la crise sanitaire nous avons concentré nos efforts sur la préservation de la santé de nos employés et sur la réponse à apporter à leurs besoins éventuels, le Port de Valparaiso est aujourd’hui prêt à se lancer, en association avec ses concessionnaires Terminal Pacífico Sur (TPS) et Terminal Cerros de Valparaíso (TCVAL), dans un programme solidaire de soutien en faveur des travailleurs portuaires. Nous allons ainsi distribuer plus de 2 000 paniers alimentaires, soit l’équivalent de 45 tonnes de denrées, à chaque famille sur une période de trois mois, ce qui représentera pour eux, nous l’espérons, une aide précieuse.

À cela s’ajoutent les campagnes de vaccination contre la grippe que nous menons conjointement avec les autorités sanitaires afin de prévenir les éventuelles contagions de ceux qui interviennent sur la chaîne d’approvisionnement au sein du port. Ceci est particulièrement significatif à l’approche de l’hiver austral, saison propice au développement des maladies respiratoires.

Nous sommes, par ailleurs, en train d’élaborer un plan visant à soutenir les organismes locaux à vocation sociale, sportive, commerciale et touristique, qui sera mis en place à travers des actions de solidarité, notamment en faveur des acteurs les plus vulnérables. Mentionnons aussi un programme d’appui aux petits commerçants, développé en collaboration avec la Ville et notre concessionnaire TCVAL.

Parallèlement, nous poursuivons nos partenariats avec, entre autres, les ministères du Développement social et de l’Environnement, les pompiers et diverses associations de quartier, pour la mise en œuvre de programmes et actions de soutien à des groupes spécifiques tels que de les sans domicile fixe, les personnes qui vivent du recyclage et celles affectées par la crise ou par des catastrophes récentes comme le malheureux incendie survenu fin 2019.

 

AIVP – Le port de Valparaíso l’un des plus grands ports du pays et il sera au cœur des plans de relance économique à venir. Les villes portuaires ne peuvent toutefois pas laisser de côté les questions relatives au changement climatique, l’un des principaux défis post-Covid19 auxquels elles seront confrontées. Comment envisagez-vous de concilier relance économique et objectifs de développement durable ?

Franco Gandolfo, Directeur général du Port de Valparaiso – En tant Port de Valparaiso, et au côté de nos concessionnaires, de la communauté portuaire et des employés, nous sommes prêts, que ce soit du point de vue logistique ou humain, à prendre les mesures nécessaires à la relance des économies chilienne et mondiale. Nous l’avons prouvé dans d’autres situations que nous avons dû affronter par le passé en tant qu’entreprise, en tant que système portuaire, et en tant que ville. Nos travailleurs, notre logistique et notre infrastructure sont armés.

À cet égard, la politique de développement durable du Port de Valparaiso, récemment mise à jour, coïncide avec les efforts consentis et place au cœur des préoccupations du port non seulement les activités portuaires proprement dites et le futur développement de l’infrastructure, mais également les répercussions des activités portuaires sur l’environnement social immédiat. L’objectif est ainsi de générer un développement durable aux niveaux économique, institutionnel, social et environnemental, de sorte à créer des valeurs communes pérennes sur le territoire où se déroulent nos activités actuelles et à venir.

Depuis quelques années, et plus particulièrement depuis 2020, nous participons à d’importants projets. Citons l’unité de production d’énergie électrique à partir du mouvement des vagues que le département de recherche et développement de Maestranza Diesel (MD) prévoit d’installer sur le Muelle Barón avec le soutien des chantiers naval ASMAR et de l’EPV.

Il convient aussi de mentionner les travaux de consolidation du waterfront à travers la construction de nouvelles digues qui permettront de protéger le secteur contre d’éventuels raz-de-marée, ainsi que les aménagements en cours dans la zone du Muelle Barón. Un investissement au bénéfice de l’infrastructure portuaire qui pourra tout aussi bien servir la réalisation de futurs projets dédiés à un usage citoyen.

PARTAGER

Un commentaire

Laisser un commentaire