Défi(s)

Recommandation(s)

Jouer la carte de la symbolique architecturale

Le recours à une architecture emblématique pour les nouveaux bâtiments se multiplie à l’interface ville/port. Cette nouvelle approche de l’architecture vise à dynamiser l’image des villes portuaires. Cette logique peut également reposer sur le choix des architectes de renom. En osant les formes dynamiques, en faisant le choix de l’originalité, les villes portuaires peuvent susciter la curiosité des visiteurs et dynamiser leurs espaces d’interface en y créant des repères à l’identité affirmée.

Bonne pratique

L’amphithéâtre conçu par l’architecte Montréalais Paul Laurendeau a été aménagé sur le site d’une ancienne papeterie à la confluence du Saint-Laurent et du Saint-Maurice. L’achèvement du bâtiment en 2015 a été fêté avec un spectacle exclusif du cirque du Soleil. Le traitement paysager et la signalétique ont été finalisés en octobre 2016. Il est depuis devenu une nouvelle icône urbaine marquée notamment par son vaste toit rouge de 7200 m2 semblant flotter au-dessus des 3500 places assises. 5200 places sont également disponibles sur les pelouses adjacentes. Ce mélange des espaces intérieurs et extérieurs contribue à la nouvelle identité de ce site au bord de l’eau.

En savoir plus : Atelier Paul Laurendeau (+ images, plans, vidéo)

En images