En direct

Port Urbain

Relation Ville-Port
19 février 2020

Un nouveau plan pour une meilleure intégration Ville Port à Cadix (Espagne)

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Les autorités du port viennent de valider le Plan spécial du port qui redéfinit les usages de ses espaces. 1 million de mètres carrés sont ainsi gardés pour des activités liées aux trafics marchandises et voyageurs. 335 000 mètres carrés sont proposés pour de nouvelles relations entre Ville et Port : de nouvelles activités et des espaces ouverts y seront développés pour venir compléter et mieux intégrer l’activité croisière présente. Le plan prévoit également l’utilisation d’énergies renouvelables et des programmes spécifiques d’économie d’énergie intelligente dans les équipements à venir.

Cadiz-Port ; Diario Bahia de Cadiz

waterfront
19 février 2020

De nouveaux usages à venir sur le Port de Thessalonique (Grèce)

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Les autorités du Port veulent redéfinir la relation entre la partie Est du port et la ville. Ils ont demandé au cabinet d’architectes MVRDV de leur proposer plusieurs scénarios autour des thèmes de la nature, des loisirs, la culture, l’éducation, … Les choix se porteront ensuite sur les propositions qui seront les mieux à même de renforcer l’attractivité de Thessalonique et la positionner sur la scène mondiale.

MVRDV

 

19 février 2020

Un réseau d’espaces verts le long de l’Elbe est programmé à Hambourg (Allemagne). Ce sera aussi l’occasion de tester de nouvelles idées

Hamburg.com

19 février 2020

La Société du Port Autonome de Toamasina (Madagascar) lance un appel d’offres pour des aménagements sportifs sur le waterfront

Newsmada ; L’Express

19 février 2020

Le nouveau Directeur du port d’Oakland estime que le projet de stade de baseball sur le waterfront est compatible avec les activités portuaires

SFBay

19 février 2020

Le Centre Nobel sera finalement construit à Slussen, un secteur du waterfront de Stockholm (Suède) en plein redéveloppement

The mayor

Floating Dock
13 février 2020

En 2022 la réparation navale sera aussi un spectacle à Hambourg (Allemagne)

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

D’une longueur de 209 m, « Dock 10 » sera le plus grand dock flottant couvert d’Europe. Son toit et ses murs seront largement transparents rendant ainsi visibles les travaux de réparation en cours sur les navires qu’il accueille. Il permettra aux travailleurs de travailler quelques soient les conditions météorologiques. Les nuisances sonores et les gaz d’échappement devraient également être réduits.

NDR (+ vidéo) ; Charterworld

euroméditerranée
12 février 2020

Comment rendre attractifs des territoires alors qu’ils sont encore en pleine transformation ?

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Nous avons eu l’occasion de partager avec vous à diverses reprises les projets en cours sur la façade maritime de Marseille et son interface ville port. La rénovation urbaine de 310 hectares y a été engagée en 1995, un périmètre auquel 170 hectares avaient été ajoutés en 2007. Des projets de cette ampleur se réalisent bien évidemment sur une longue période. Comment dès lors gérer ce temps long et amener les citoyens à s’approprier ces territoires avant même que leur transformation ne soit achevée ? C’est une question récurrente pour nombre d’entre vous. Pour y répondre Euroméditerranée, l’organisme en charge de cette opération d’aménagement et membre de l’AIVP, avait lancé fin 2018 « MOVE » un Appel à Manifestation d’Intérêt pour quatre sites devenus libres de toute occupation. L’objectif était d’y expérimenter temporairement des projets solidaires, économiques, collaboratifs, culturels ou citoyens. Une première short list de 11 projets avait été retenue. Les discussions ont permis d’affiner les projets, d’en fusionner certains. Quatre projets ont finalement été sélectionnés. Ils dureront entre 1 et 4 ans, et seront mis en oeuvre toujours en concertation avec Euroméditerranée. Une initiative d’urbanisme transitoire pour proposer aux citoyens une interface ville port de qualité à suivre de près.

MOVE, dossier de presse ; Vidéo

12 février 2020

Le Port d’Essaouira (Maroc) se restructure pour mieux intégrer ses activités pêche et chantier naval à la vocation touristique d’une ville patrimoniale

Libération

12345242243

Port Citoyen

8 janvier 2020

Trois ports européens accélèrent la transition vers la neutralité carbone

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Plusieurs ports européens ont présenté leurs plans visant à réduire leur empreinte carbone dans les années à venir. Helsinki (Finlande) veut devenir un port zéro carbone à l’horizon 2035 et avance 50 mesures principalement destinées à diminuer les émissions imputables aux ports et aux navires. Ces mesures combinent la réduction de la consommation d’énergie, la production d’énergie à partir de sources carboneutres et la mise en place d’un système de crédit carbone pour compenser les émissions restantes. Un exemple des actions à mener est celui d’une nouvelle tarification des opérations portuaires comprenant de significatives « réductions environnementales ». Le port d’Amsterdam (Pays-Bas) se montre encore plus ambitieux et vise la neutralité carbone dès 2030. Sa priorité est d’encourager la production d’énergie propre dans le port grâce à un projet de production d’hydrogène par électrolyse. Il développe également des parcs éoliens offshore. À Hambourg (Allemagne), le principal opérateur portuaire, HHLA, veut atteindre la neutralité carbone d’ici 2040 moyennant l’utilisation d’électricité verte pour toutes ses opérations. En 2019, l’entreprise a déjà réduit de 30% les émissions de CO2 provenant du transport des conteneurs et vise les 50% d’ici 2030. À l’avenir, l’enjeu principal consistera à rendre l’ensemble de la chaîne logistique neutre en carbone.

Port of Helsinki, Portal Portuario, GreenPort

18 décembre 2019

Le programme de protection des baleines du Port de Vancouver (Canada) fête ses 5 ans

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Le programme ECHO « Enhancing Cetacean Habitat and Observation » (Amélioration et observation des habitats des cétacés) a été créé en 2014. Depuis lors, il a réuni sous la direction du Port tout un éventail de partenaires et conseillers œuvrant à la protection des orques du sud menacés d’extinction. Pour y parvenir, le programme ECHO a mesuré les niveaux de bruit venant de plus de 10 000 navires dans la mer des Salish. Plus de 5000 bateaux ont volontairement réduit leur vitesse ou fait des détours afin de réduire le bruit sous-marin dans les zones d’alimentation du cétacé. Le programme prévoyait aussi l’allocation de ressources destinées à aider les marins à prendre conscience des effets que peuvent avoir les navires sur ces animaux. Pendant toute la durée de son application, le programme a donné lieu à la production de plusieurs documents (le « Mariner’s Guide to Whales, Dolphins, Porpoises of Wester Canada », le « Whales in our Waters tutorial », des rapports annuels et des articles scientifiques), ainsi qu’à la création d’une application WhaleReport Alert System.

Port of Vancouver 1, Port of Vancouver 2, Google Play, Inhabitat

18 décembre 2019

Mise en place d’une Charte environnementale des bonnes pratiques pour la croisière à Bordeaux (France). Le Port, la Ville, la Métropole et les Pilotes de Bordeaux prennent 6 engagements clés afin de préserver l’écosystème de l’estuaire de la Gironde et la ville de Bordeaux

Port of Bordeaux (PDF)

18 décembre 2019

Une campagne innovante pour lutter contre l’exclusion sociale des jeunes utilise les méga-grues du port d’Helsinki (Finlande) pour réaliser des peintures. L’objectif est de recueillir 50 000 USD qui seront versés à des œuvres de charité finlandaises

Port Technology

18 décembre 2019

L’OMI et la FAO lancent un projet mondial destiné à réduire les déchets plastiques provenant du secteur du transport maritime et des pêcheries. La gestion des déchets dans les ports apparaît comme une des questions clés

IMO

18 décembre 2019

En 2018, le Port d’Hambourg (Allemagne) a émis 100 000 tonnes de CO2 en moins et poursuit sa marche vers le zéro émission, comme l’a récemment indiqué son principal opérateur portuaire.

NDR

18 décembre 2019

Le projet européen Ecclipse évalue les effets du changement climatique dans les ports

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Outre l’évaluation de l’impact du changement climatique dans les ports sud-européens, le projet ambitionne de développer des outils et des modèles prédictifs destinés à mieux appréhender les effets à l’échelle locale. Ecclipse entend également sensibiliser sur les problèmes que posera le changement climatique dans les villes portuaires en contribuant à définir une politique de prévention transnationale ainsi que des stratégies d’adaptation. Le responsable du projet entend compléter les modèles existants, établis à partir d’un point de vue global, par une approche locale plus adaptée à la prise de décision. Le projet piloté par la Fondation Valenciaport réunit également les ports de Valence (Espagne), Aveiro (Portugal) et Bordeaux (France), et bénéficie du soutien technologique de Puertos del Estado, Hidromod et Cerema.

Europa Press, Fundacion Valenciaport

Stockholm climate positive
18 décembre 2019

Aller au-delà de la neutralité carbone? Le projet Stockholm Royal Seaport (Suède)

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Eliminer autant de carbone que l’on en émet: la neutralité carbone est déjà un objectif ambitieux. Mais Stockholm veut aller plus loin et souhaite que l’ancien secteur portuaire du Royal Seaport soit climatiquement positif en 2030. De nouvelles normes de durabilité ont été fixées pour les bâtiments, pour la gestion des déchets, pour la mobilité en donnant la priorité aux piétons et cyclistes, etc. Elles ont suscité la réticence de nombreux aménageurs, mais la volonté politique est restée forte et les débats engagés ont permis de faire évoluer les solutions envisagées. Aujourd’hui, 10 ans après, les premiers résultats sont prometteurs. Les émissions de C02 par habitant vont par exemple fortement diminuer. Pour aller au-delà, un système de crédit carbone va être mis en place. Il devrait également impacter les aménagements dans les quartiers voisins.

Medium

11 décembre 2019

Ceuta (Espagne) renoue le dialogue pour poser les bases du plan d’interaction Ville Port.

El Faro de Ceuta

11 décembre 2019

Grâce au soutien renouvelé du port, les habitants de San Antonio au Chili pourront continuer à bénéficier d’activités culturelles et artistiques gratuites

Portal Portuario

Port Entrepreneur

12 février 2020

Le port durable, alliance d’intelligence et de collectif

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

De retour du Forum Economique Mondial pour l’un, exprimant dans une interview les perspectives du port du futur pour l’autre, les CEO des ports d’Anvers et de Rotterdam tracent des visions convergentes. Pour tous les deux, il n’y a plus aucun doute que la lutte contre le changement climatique et la recherche d’une économie portuaire neutre en carbone sont des nécessités absolues. L’innovation technologique côté terre comme côté mer et l’optimisation de la chaîne logistique seront bien entendu une partie de la réponse. Mais au-delà, le succès de ces transformations reposera sur la capacité des ports à multiplier les partenariats, à relever les défis de façon collective en associant leur communauté, à soutenir ensemble un même processus de transformation.
Port of Rotterdam / Flows

12 février 2020

Pour décongestionner les routes, le Port de Melbourne (Australie) entérine son plan de développement du ferroviaire (16 M€ d’investissement)

Port of Melbourne

12 février 2020

Kribi (Cameroun) : 31 premières entreprises sont en phase d’installation sur la zone portuaire. Plus de 150 autres devraient suivre.

EcoMatin

12 février 2020

Flessingue – North Sea Port (Pays Bas) : premiers aménagements pour le parc éolien offshore Borsele 1+2 qui alimentera à terme 1 millions de foyers

North Sea Port

29 janvier 2020

Grandes tendances et scénarios d’évolution de la logistique

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Dans la plupart des villes portuaires, l’activité logistique structure de plus en plus le territoire. Baliser l’avenir de ce secteur devient nécessaire. A cet effet, l’Agence d’Urbanisme de Marseille (France) nous rappelle quelques points clés. La massification des flux commerciaux mondiaux va se poursuivre entraînant concentration des armateurs, adaptation des ports, extension et robotisation des entrepôts, émergence de mono-opérateurs. A l’ère du e-commerce, l’optimisation du dernier kilomètre est devenue également cruciale. Pour autant, le transport terrestre reste le maillon faible de cet écosystème avec des difficultés à massifier les flux et proportionnellement un impact CO2 plus lourd. La mutualisation pourrait être une partie de la réponse mais tous les secteurs n’y croient pas. Au cœur de ces évolutions, la question de l’emploi apparaît comme un défi supplémentaire pour les territoires.

Agam (pdf)

17 janvier 2020

Rwanda : 4 ports sur le lac Kivu comme alternative au transport routier

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Le lac Kivu, à l’ouest du Rwanda marque la frontière avec la RDC voisine. Les 4 ports seront construits avec l’aide des Pays Bas et répartis du Nord au Sud du lac. Ils favoriseront la mobilité des personnes et des marchandises entre les différents districts le long de la rive. D’ici 20 ans, ils devraient concentrer la majorité des échanges commerciaux transfrontaliers et un trafic de 3M de passagers. Le gouvernement souhaite également en faire le moteur d’un plan plus ambitieux de relance du transport par voie d’eau sur d’autres lacs et rivières du pays. L’objectif est d’alléger le transport terrestre pour lequel le coût d’entretien des infrastructures pèse dans le budget national. Enfin, ce projet permettra de renforcer la compétitivité de l’industrie agro-alimentaire (bières, thé, café), celle des cimentiers et de relancer le tourisme.

The New times

17 janvier 2020

Posé ou flottant, l’éolien offshore entre véritablement dans sa phase d’industrialisation. Cela suppose un renforcement de la coopération interportuaire.

Wind Europe

17 janvier 2020

Port de Montréal (Canada) : la fluidité des activités est primordiale pour allier efficacité économique et respect des populations riveraines

Port de Montréal

10 décembre 2019

Les transports et la logistique face au défi environnemental et énergétique

 [show_post_categories show="category" parentcategory="Agenda 2030" hyperlink="no"] 

Au niveau mondial, ce secteur pèse aujourd’hui pour 25% des émissions de gaz à effet de serre. Pour les réduire, agir sur l’efficacité énergétique est un premier axe. Si un consensus existe pour abandonner progressivement les énergies fossiles, le GNL est perçu comme une étape de transition, et faire le bon choix à plus long terme entre l’hydrogène, l’ammoniaque ou les biocarburants reste un défi. Améliorer l’intermodalité est un second axe d’actions avec l’ambition de diminuer la part du routier et d’augmenter celle du transport maritime à courte distance, du fluvial et du fer. Enfin, l’innovation pour plus d’efficacité logistique constitue le troisième axe. L’objectif vise à réduire de façon globale les consommations, tout en veillant à ce que les réductions d’émissions sur la mer ne se traduisent pas par plus d’émissions à terre, du fait en particulier de l’augmentation de la congestion dans les villes portuaires.

Diario del Puerto 1 / Diario del Puerto 2 / Diario del Puerto 3 / Diario del Puerto 4

12345228229