En direct

Port Urbain

18 septembre 2019

San Fernando : le réaménagement du waterfront devrait enfin démarrer

C’est la mission qu’a confiée le premier Ministre de Trinidad et Tobagoo à Udecott en mai dernier. La première phase a été lancée avec notamment l’objectif d’attirer des investisseurs privés pour pouvoir réaliser ensuite l’ensemble du projet. Le masterplan a été soumis à la consultation publique en août dernier. Logements, commerces, bureaux, activité croisière, port de pêche sont notamment au programme.

Full article : Newsday

18 septembre 2019

Oakland waterfront : le principe d’une taxe pour financer le projet de stade sur le site du Howard Terminal est validé

Full article : San Francisco Chronicle

18 septembre 2019

Saint-Nazaire : abandon du projet de port de plaisance sur le site des entrepôts frigorifiques en raison des coûts de dépollution du site

Full article : Actu.fr

18 septembre 2019

La Ville de Melbourne veut aménager des promenades, un parc pour les eaux pluviales, et un haut lieu de biodiversité sur le site de Moonee Ponds Creek

Full article : Docklands news

16 septembre 2019

Las Palmas va améliorer son accueil des croisiéristes

Dans les mois à venir de nouveaux équipements seront ainsi disponibles : un bureau d’information touristique, une passerelle piétonne reliant le terminal au Marché du Port, un belvédère maritime, et une nouvelle signalétique touristique.

Full article : Spanish Ports

16 septembre 2019

A Montréal les 25 hectares du site de l’historique Brasserie Molson le long du St Laurent seront disponibles en 2021

Full article : CityLab

16 septembre 2019

Le Port de Carthagène va réaménager la promenade Alfonso XII et les accès au terminal croisière

Full article : La Verdad

16 septembre 2019

San Diego (USA) : une vaste salle de concert en extérieur ouvrira en 2020 sur le site d’Embarcadero Marina Park South

Full article : Archpaper ; Bayside Performance Park

11 septembre 2019

La Ville de New York consulte les citoyens pour la mise à jour de son « Vision 2020 Comprehensive Waterfront Plan »

Un Waterfront zoning avait été élaboré en 1993. La Ville avait décidé en 2008 que le plan devait être révisé tous les 10 ans. La consultation actuelle porte sur la mise à jour de la Vision 2020 pour les 520 miles de waterfront, un document datant de 2011. Cet été différents ateliers étaient proposés au public pour « Vivre et jouer sur le waterfront », « Travailler sur le waterfront », « Restaurer et se divertir’, « Adapter le waterfront » (face au changement climatique).

Full article : Brooklyn Daily Eagle ; New York City ; Vision 2020

11 septembre 2019

San Francisco, India Basin : aménager des parcs qui soient aussi pour les pauvres et les minorités. Une stratégie s’inspirant d’autres exemples américains

Full article : Governing

12345230231

Port Citoyen

18 septembre 2019

Le port d’Anvers installera un système expérimental de capture de plastique flottant

Le système, développé par la société néerlandaise Allseas, sera installé dans des endroits stratégiques, tels que le Dock Doeld, bénéficiant des vents dominants. Ce collecteur en plastique passif est composé à 75% de matériau recyclé. C’est un excellent exemple pour les objectifs 8 et 10 de l’Agenda 2030 de l’AIVP.

Full article: Port of Antwerp, Portal Portuario

18 septembre 2019

Le port de Barcelone veut diriger les initiatives mondiales d’électrification de quais

Full article: El Canal marítimo y logístico

18 septembre 2019

Le port d’Almería installera de nouveaux écrans pour capturer la poussière générée dans l’un des terminaux portuaires

Full article: Portal Portuario

16 septembre 2019

Bilbao : deux lauréats pour le concours « Les Contes du Port »

« La grue qui voulait devenir un bateau » : c’est l’histoire imaginée par cette jeune lycéenne qui a remporté le concours. Par la même occasion les autorités portuaires ont lancé la 5e édition 2019/2020 de ce concours à destination des jeunes.

Full article : Bilbao Port

16 septembre 2019

La CLIA et la municipalité de Dubrovnik signent un protocole d’entente visant à protéger le patrimoine culturel de la ville et à trouver des solutions pour un tourisme durable

Full article: CLIA, Spanish Ports

16 septembre 2019

AIDA Cruises renforce son engagement à réduire ses émissions en signant un partenariat avec Corvus Energy afin de développer des batteries pour une électrification accrue des navires

Full article: Vessel Finder

11 septembre 2019

Emissions des navires : la région PACA va investir 30 MEuros pour « réconcilier les villes portuaires avec les citoyens ».

Full article: Le Marin

11 septembre 2019

Une nouvelle application développée conjointement par 21CC Education, le port de Moerwijk et des entreprises privées veut rapprocher le monde de la logistique des jeunes générations

Full article: Port of Moerwijk

11 septembre 2019

Le port de Berlin lance le premier pousseur sans émissions polluantes

Full article: Hafenzeitung

11 septembre 2019

La commission de la ville portuaire de Huelva, qui réunit l’autorité portuaire, la municipalité et des entreprises, attribue 200 000 € à 72 projets à but non lucratif

Full article: HEconomía

12345170171

Port Entrepreneur

21 mai 2013

Réforme portuaire au Brésil: de nouveaux ports pourraient voir le jour dans le Nord Est en s’appuyant sur l’agro industrie.

Source: Port Finance International

20 mai 2013

Les porte-conteneurs géant sont-ils un problème pour les ports ? La ville doit aussi savoir adapter sa capacité multimodale.

Source: www.portarea.com

17 mai 2013

Ports français : des progrès visibles depuis la réforme de 2011

Si la fiabilité semble retrouvée, trois enjeux se dégagent pour l’avenir : la connexion à l’hinterland, la multimodalité et la productivité. Des dynamiques régionales autour des ports, telle celle engagée sur l’axe Seine, émergent également : axe rhodanien, pôle breton ou axe Dunkerque Lille. Source : Supply Chain Magazine

17 mai 2013

Programme Marco Polo : 434 M€ de bénéfices environnementaux et 21900 Mtkm de fret en moins sur les routes européennes

Source : Union Européenne

17 mai 2013

Trieste: A la recherche de nouveaux projets pour Porto Vecchio

Alors qu’un contentieux est toujours en cours avec la société PortoCittà, la Présidente du Port Marina Monassi lance un nouvel appel à projet  pour rassembler d’avantage de manifestations d’intérêt pour la requalification de la plus ancienne partie du port de Trieste.- Source: Il Piccolo

16 mai 2013

Partout dans le monde la conscience du consommateur se développe et la chaîne logistique durable devient un atout commercial

Source : The Guardian

15 mai 2013

Mexique : le défi est que les ports ne deviennent pas des goulots d’étranglement pour l’économie

Source : Comunidad Portuaria

 

22 février 2013

La Banque Mondiale, partenaire des projets Ville-Port : interview de Marc Juhel, Responsable du Secteur des Transports

La Banque Mondiale est l’une des institutions spécialisées développées sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies (ONU). La Banque Mondiale est un partenaire essentiel des villes portuaires dans le cadre de la mise en œuvre de leurs projets. Sa stratégie et ses actions en faveur du développement des projets ville-port sont encore parfois largement méconnues. Pour en savoir plus, l’AIVP questionne Marc Juhel au siège de la Banque à Washington.AIVP : La Banque Mondiale a manifesté à plusieurs reprises son intérêt pour les travaux de l’AIVP sur l’évolution des dynamiques ville-port. En quoi l’action de l’AIVP rejoint-elle les préoccupations actuelles de la Banque Mondiale, et vos objectifs de développement stratégique pour le transport et le développement urbain ?

M.J. : La population mondiale est déjà plus qu’à moitié urbaine, et la grande majorité de l’accroissement attendu au cours du 21e siècle se fera dans les villes des pays pauvres et encore en voie de développement. C’est dire qu’aujourd’hui l’agenda urbain s’affirme comme un des axes critiques de toute politique de développement durable. Simultanément, aider ces pays à sortir de la pauvreté chronique demande à faciliter l’émergence d’une croissance forte, seule à même de générer les bénéfices économiques nécessaires. Or cette croissance viendra pour une large part de l’augmentation des échanges commerciaux internationaux, le commerce extérieur et l’accès aux marchés globaux devenant les vecteurs privilégiés des politiques de développement économique. Et ces échanges se faisant encore par voie maritime à 90% en volume, c’est là que les agendas urbain et transport se rencontrent. Les villes portuaires sont désormais des plates-formes d’échange non seulement nationales, mais souvent aussi régionales et internationales, et la dynamique ville-port doit donc concilier les exigences d’un développement urbain équilibré avec celles d’une industrie logistique toujours à la recherche d’une optimisation des flux de transport en termes de temps et de coût. D’où parfois des logiques antagonistes quant à l’utilisation de l’espace, et la nécessité d’arbitrer ces conflits au mieux des objectifs de la cité comme de la nation. La Banque Mondiale, quand elle en a l’occasion, aide ses pays clients et leurs métropoles portuaires à réaliser au mieux cet arbitrage.

AIVP : La nécessité d’une bonne intégration urbaine, tant spatiale que fonctionnelle, des ports est-elle devenue un critère important pour l’attribution des prêts de la Banque Mondiale ?

M.J. : Dans cet esprit, la Banque s’attache à souligner l’importance de cette intégration spatiale et fonctionnelle, qui demande parfois la séparation physique des flux entre trafic urbain et trafic portuaire, mais aussi offre souvent l’occasion de mettre en évidence la complémentarité des politiques portuaires et urbaines, en particulier lors des opérations d’extension portuaire et de reconversion d’infrastructures économiquement obsolètes. En conséquence, lorsque la Banque est approchée dans le cadre d’une opération de développement urbain ou portuaire dans une ville-port, nos équipes prennent soin d’ajouter au menu des discussions la prise en compte de cette interface et les actions que cette problématique pourrait suggérer.

AIVP : Quelles opérations ville-port ayant bénéficié de financements de la Banque Mondiale vous semblent-elles particulièrement emblématiques à cet égard ? En quoi vous semblent-elles exemplaires ?

M.J. : Le projet de Rijeka* en Croatie a été un récent exemple d’opération portuaire intégrant des opportunités de redéveloppement urbain et de valorisation du patrimoine maritime des agglomérations côtières. Plus ambitieux peut-être, le Programme de Développement des Villes Portuaires du Yemen vise à améliorer le climat des investissements tout en encourageant la croissance et la création d’emplois dans les trois villes portuaires d’Aden, Hodeidah et Mukalla. Ce programme, étendu sur douze ans, commença avec des investissements en infrastructure à petite échelle, puis se poursuivit par la conception de stratégies de développement urbain pour chacune des trois cités portuaires. Puis des projets spécifiques, tels les Premier et Deuxième Projets de Développement des Villes Portuaires du Yemen, ont aidé à mettre en œuvre les actions identifiées dans ces stratégies de développement.

AIVP : La question de la ville « durable » et « vivable » est à l’agenda de la Banque Mondiale. Dans ce domaine quelles sont, selon vous, les initiatives à encourager en matière de coopération ville / port ?

M.J. : Rendre les villes plus efficaces économiquement et plus inclusives socialement, voilà un objectif capital en termes de développement et de lutte contre la pauvreté. Mais cette action s’insère dans un cadre plus large, que la Banque Mondiale définit sous le terme de Croissance Verte et Inclusive. Or les villes en général, et les villes portuaires en particulier, sont d’importants vecteurs de croissance économique. Les ports sont bien sûr des instruments privilégiés du commerce international, et les villes qui les abritent se trouvent donc au premier plan de la compétition globale pour l’accès à de nouveaux marchés. Assurer une synthèse efficace entre les besoins des outils portuaires dans la chaîne logistique internationale et les nécessités pour les villes où ils opèrent de mettre en œuvre un développement socialement équilibré, voilà ce qui doit guider les institutions financières internationales dans leur assistance aux villes portuaires de leurs pays clients. C’est ainsi l’approche suivie par la Banque Mondiale.

* Le port et la ville de Rijeka sont des membres actifs de l’AIVP

15 janvier 2013

Ecologie industrielle, le modèle ville-port

Kate RoystonLes présentations et les débats sur l’écologie industrielle auront été l’un des temps forts de la 13e Conférence mondiale de l’AIVP en juin 2012. Europe, Chine, Corée…, les multiples projets mis en oeuvre à travers le monde démontrent l’intérêt de nouvelle approche du développement fondée sur une économie circulaire optimisant la réutilisation des ressources et favorisant un environnement décarboné. Au coeur de ces nouvelles stratégies, la coopération et la mutualisation sont aussi les mots-clés du message porté par l’AIVP depuis sa création.

Lire l’article de Kate Royston (MBA AIEMA, Robbee Smole – Sustainable Business Solutions)

9 novembre 2012

Administration Obama : « We Can’t Wait » Initiative, 5 projets portuaires majeurs

En juillet 2012, le Président Obama, dans le cadre de sa politique « We Can’t Wait » initiée à l’automne 2011, annonçait l’accélération des procédures de lancement de 5 projets portuaires majeurs aux Etats Unis, projets répartis dans les villes portuaires de Jacksonville, Miami, Savannah, New York et Charleston. L’objectif est une modernisation des infrastructures dans le but de favoriser la croissance économique américaine, notamment en adaptant les ports concernés à la plus grande taille des navires qui utiliseront le nouveau Canal de Panama.
Cette décision a fait l’objet de nombreuses réactions et commentaires quand à l’état réel du réseau d’infrastructures maritimes et fluviales des USA, et à l’effort financier qu’il conviendrait d’engager pour éviter une perte de compétitivité de l’économie du pays, et ses conséquences en termes d’emplois.
L’enjeu est donc majeur, et il nous a dès lors semblé intéressant de donner la parole à l’un de nos adhérents sur ce dossier, en l’occurrence Franc Pigna, Managing Director of Aegir Port Property Advisers. Présent dans le réseau de l’AIVP depuis 2004, Franc Pigna était l’un des intervenants de notre table ronde de clôture de la 13e conférence Mondiale Villes et Ports. Il nous livre là son point de vue, dans une tribune personnelle.
A l’avenir, si vous aussi en tant qu’adhérent de l’AIVP, vous souhaitez réagir sur l’actualité des villes portuaires et apporter vos propres réflexions aux thématiques portées par l’AIVP, n’hésitez pas à prendre contact avec nous. Cet enrichissement des débats est la base de notre action et contribuera au dynamisme de notre réseau.

Tribune de Franc J Pigna, CRE, FRICS, CMC, Managing Director Aegir Port Property Advisers